Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Charlotte Gainsbourg
5:55  (Because)  août 2006

Retour 20 ans en arrière.

Serge Gainsbourg offre à sa fille Charlotte, alors débutante dans le cinéma avec "L'effrontée", un album dont le titre phare, "Lemon Incest" présent également sur le Love On The Beat du papa provoque un mini scandale.

Le disque s'appelle Charlotte For Ever et contient quelques petites perles malheureusement datées par la tendance musicale de ces années 80 entre batterie électronique, basse slappée et les terribles solos de saxo sur fond d'abominables choeurs. L'album restera néanmoins une petite rareté intéressante mais aussi la fin de la carrière de chanteuse de celle qui est devenue depuis l'une des plus talentueuses actrices françaises.

2006 sonne la fin de cette retraite musicale. La fan de Radiohead ayant rencontré les musiciens de Air à la sortie d'un concert, tout s'enchaîne. Amoureuse de la BO de Virgin Suicides, elle se retrouve avec des amoureux de Gainsbourg et une idée d'album est lancée.

Neil Hannon, Jarvis Cocker, ou encore Nigel Godrich répondent à l'appel et entrent en studio pour y créer ce 5:55, bijou mélancolique, voyage aérien où se mélangent sa voix travaillée et la musique inimitable des deux lascars de Air.

Les textes y sont écrits à plusieurs mains, le leader de Divine Comedy mélangeant sa poésie à celle du chanteur de Pulp, contraint à mettre un peu d'eau dans le vin acide de ses textes personnels, tandis que toutes les musiques sont écrites par Godin et Dunckel.

Bien loin des univers de ses deux parents, Charlotte Gainsbourg propose sa voix, douce, principalement en anglais avec un petit accent frenchie pour se poser sur les nappes aériennes des musiciens. Sur ce plan, "5:55" qui ouvre le disque est la plus représentative de l'album. La patte des Air y est omniprésente et la voix de Charlotte, chantée, travaillée, étant une nouveauté de ce disque, on se prend à ne pas la reconnaitre.

La situation change sur les chansons plus rythmées comme "AF60715" ou encore l'excellent single "The Songs That We Sing" avec une voix pleine d'assurance sur fond de cordes tandis que les douces balades comme "Beauty Mark" ou "Tel que tu es" (chantée en partie en français) montrent la chanteuse fragile que l'on imagine.

BO d'un vol imaginaire au pays de Air, 5:55 révèle en Charlotte Gainsbourg une interprète rare, inattendue, assistée d'étonnants stewards. Un voyage que l'on a bien envie de prolonger jusqu'au bout de la nuit... à 5:55.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Une 2ème chronique de l'album 5:55 de Charlotte Gainsbourg
Une 3ème chronique de l'album 5:55 de Charlotte Gainsbourg
La chronique de l'album IRM de Charlotte Gainsbourg
Charlotte Gainsbourg en concert au Festival International de Benicàssim #16 (jeudi 15 juillet 2010)
Charlotte Gainsbourg en concert au Festival Beauregard #10 (édition 2018) - Vendredi 6 juillet
Charlotte Gainsbourg en concert au Festival La Route du Rock #28 (édition 2018)

En savoir plus :

Le site officiel de Charlotte Gainsbourg


Fred         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture
- 9 février 2020 : On se calme et on se cultive
- 2 février 2020 : Place aux crèpes
- 26 janvier 2020 : Les rois des galettes
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=