Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Charlotte Etc - Frédéric Nevchehirlian
Espace Jemmapes  (Paris)  8 novembre 2006

Jour froid. On longe à petits pas le canal Saint-Martin jusqu’au 116 du quai de Jemmapes. À l’occasion de la venue de Charlotte Etc. dans les lieux, Frédéric Nevchehirlian assure la première partie presque chaque soir… Interprétant à chaque concert des morceaux différents…

Noir. La salle est encore un peu froide du dehors. Un gars à l’allure sympathique rentre en scène l’air de rien. Il attrape sa guitare et annonce au micro qu’il ne jouera pas seul ce soir.

 

 

 

 

 

 

 

Son acolyte, sylphide et blonde, entre en scène. Puis c’est au tour du troisième, avec violoncelle.

Le concert commence pudiquement, le chanteur présentant tous les stigmates de la timidité. Mais avec grâce aussi, par petites impressions, et très vite les sons nous touchent, évanescents, ne ressemblant à rien de ce que l’on connaît. On perçoit la plume affûtée d’une belle écriture pour les paroles. Mi-chantés, mi-slamés, par un chanteur qui n’a décidément pas l’allure d’un slameur, les morceaux ont une belle griffe créative…

Venant faire pendant à la pudeur du chanteur, la blonde sylphide se déhanche, plus extravertie, plus délurée, mais tout en grâce elle aussi. Le tout donne une impression éclectique et très surprenante.

Et les voix se mélangent, le gars continuant sa diatribe engagée, et la fille à côté faisant émaner d’elle des notes claires et célestes.

Musicalement c’est un assemblage de cordes et d’électrique avec en prime les jeux vocaux de la voix féminine : chuchotements et râles rythmés.

Une belle découverte. Un groupe très prometteur.

Entracte. La salle se remplit. Le froid est sorti. C’est au tour de Charlotte Etc, qui, pour cette nouvelle cession de concerts, a choisi de présenter des morceaux plus épurés. Sur scène, ils ne sont plus que deux : elle et à ses côtés, Yan Ferry

Ambiance sombre et énigmatique. La guitare joue "seule en scène", âpre et gracile. Puis entre Charlotte. Elle parait d’emblée plus affirmée que jamais. Et d’un souffle au micro, elle se lance… La surprise est pour nous totale.

Alliant à la musique électrique, une voix lyrique, presque orientale, elle embrase la salle. Est-ce un chant ancestral ? Une rage amoureuse ? Une cantate mélodieuse ? Le don de soi est entier et la prestation sans filet…

Détermination : Charlotte a jeté les voiles sur ses anciennes amours musicales, et opté pour un style radicalement plus personnel ! C’est une véritable métamorphose !

Plus qu’un concert, la création constitue un spectacle musical à part entière. Mis en scène par Yan Allegret, Yan Fery et Charlotte enchaînent sans relâche les morceaux, nous faisant voguer au sein d’un univers très théâtral… Jeux de mots, jeux de voix, faux-semblants, petites mises situations incongrues, tout est savoureux, coloré, pimenté !

Et lorsque Charlotte aborde une interprétation en anglais, c’est avec une surprenante fougue "Broadway" qu’elle envahit la scène et la salle ! "Wake-up !" semble-t-elle nous intimer dans le noir. Debout. Réveillez-vous. Éveillez-vous. Ouvrez-vous. Et surtout : faites-moi une place parmi vous… Car si elle est femme volontaire et de poigne, la belle est aussi tout en fragilité.

Blessure : "Hypersensible, je suis née comme ça !... c’est fatigant, croyez-moi !" Et l’amour, tant espéré, pas toujours au rendez-vous… Regardez-moi. Aimez-moi…. Parce qu’elle a toujours su se laisser guider par son instant et ses propres envies, Charlotte est devenue une très grande artiste.

A ne rater sous aucun prétexte.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Charlotte Etc en concert à l'Espace Jemmapes (7 novembre 2006)
L'interview de Charlotte etc (décembre 2006)

En savoir plus :

Le site officiel de Charlotte Etc

Crédits photos : Laurent (Plus de photos sur Taste of Indie)


IC         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-10-13 :
Orouni - Interview
Listen in Bed - The Sopranos (Mix #2)
Listen in Bed - Vinyles (émission 2)
Vanille - Amazona
Parlor Snakes - Disaster Serenades
Olivier Rocabois - Ship Of Women / Somewhere In A Nightmare EP
Marie Sigal - Les géraniums EP
Festival Levitation France #7 (édition 2019) - The Warlocks - Black Midi - Frustration - Iceage - Fat White Family - Vanishing Twin - France - L'Epée - Frankie and the Witch Fingers
Pierre Daven-Keller - Kino Music
Michel Dalberto - Beethoven, 5 Sonates pour piano
Sarah Amsellem - Miracles
Vincent David - Pulse
La Féline - Vie Future
Samba de la Muerte - A Life with Large Opening

• Edition du 2019-10-06 :
Xavier - Sprayed Love
Fabien Martin - aMour(s)
Alexandra Luiceanu - Matriochka : Romantic Fantaisies & Transcriptions from Russia
Maud Geffray - Still Life : a tribute to Philip Glass
Alex Beaupain - Pas plus le jour que la nuit
Lucienne Renaudin Vary - Mademoiselle in New York
The Great Old Ones - Interview
Hugues Mayot - L'Arbre rouge
Liam Gallagher - Why me ? Why not.
Baden Baden - La Nuit Devant
Rabih Abou-Khalil - The Flood and The Fate of The Fish
Listen in Bed - Drive (Mix #1)
Listen in Bed - Les disques dans notre vide poche (émission #1)

• Edition du 2019-09-29 :
Johanna Saint-Pierre - The NYC Summer Sessions EP
Holy Fuck - Luxe featuring Alexis Taylor
Alarm Will Sound - The hunger
Bruno Rigutto - Chopin : Nocturnes
Sylvain Rifflet - Troubadours
Ensemble Aedes & Mathieu Romano - Brel & Barbara A cappella
Initiative H - Initiative H X Moondog Pax for a Sax Remix
Boucan - Déborder
Caravan Palace - Chronologic
 

• Archives :
Nantucket Nurse - The Uncompleted Works Volumes 1, 2 &3
Mister Moonlight - The Basement Tapes
Debout sur le Zinc - Vian par Debout sur le Zinc
Studio Electrophonique - Buxton Palace Hotel
Quatuor Béla & Moriba Koïta - Impressions d'Afrique
Mike Patton & Jean-Claude Vannier - Corpse Flower
Samir Barris - Fin d'été
Gérald Genty - Là-Haut
Joseph Fisher - Interview
Florian Noack - Prokofiev : Visions Fugitives
Hildebrandt - ïLeL
Dpt Store - Tokyo dreams
Kronos Quartet - Terry Riley : Sun Rings
One Rusty Band - Voodoo Queen
Marie-Nicole Lemieux - Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières
Black Midi - Schlagenheim
Moddi - Like In 1968
L'épée - Diabolique
Violet Arnold - Moon
Festival Check-In Party #1 (édition 2019) - jeudi 22 août - Prince Miiaou - Julia Jacklin - Clara Luciani - Patti Smith - Jeanne Added
Festival Check-In Party #1 (édition 2019) - Vendredi 23 août - Namdose - Puts Marie - Yak - Slaves - Lysistrata - Gogol Bordello - The Psychotic Monks - Foals
Festival Check-In Party #1 (édition 2019) - Samedi 24 août - Bodega - Altin Gün - Deerhunter - Oh Sees - La Colonie de vacances - Balthazar - The Blaze
Manu - L'horizon
Ezra Furman - Twelve Nudes
Echoplain - Echoplain EP
Laurent Coulondre - Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani
Le Flegmatic - Interview
Fleur du mal - Spleen I
Festival La Route du Rock #29 (édition 2019) - Jeudi 15 - Fontaines DC - Idles - Stereolab - Tame Impala
Ride - This is not a safe place
- les derniers albums (5764)
- les derniers articles (128)
- les derniers concerts (2314)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1077)
- les derniers livres (7)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=