Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Jeanne Cherhal
Le Rive Gauche  (Saint Etienne du Rouvray (Seine Maritime))  5 décembre 2006

Sautillante. Pimprenelle de la chanson française, piquante, mutine et intelligente, tout à été dit sur Jeanne Cherhal depuis des années, à mesure que sa renommée se faisait, avec une phrase ritournelle : "La Jeanne, il faut la voir sur scène". C’était le cas, mardi 5 décembre dernier au Rive Gauche, la salle de St Etienne du Rouvray, près de Rouen.

En effet, depuis son premier album, enregistré live à Nantes, c’est sur scène que Jeanne Cherhal met tout le monde d’accord. Le concert, l’un des premiers qui fait suite à la sortie de son nouvel album - toujours commencer ses tournées à Rouen, le public est froid, c’est ce qui se dit, c’est souvent faux mais les rumeurs sont tenaces - commence par une Jeanne au piano dans un noir quasi complet. La chanteuse entame par deux chansons de son nouvel album au piano.

Moins orchestré que sur l’album, plus de la veine de ce qu’elle faisait avant, plus cru, et finalement dans quelque chose où on la sent finalement plus à l’aise…

Triomphe d’un public acquis à la cause et qui attend, en vain dans un premier temps une intimité plus grande avec la chanteuse.

Ca viendra. Le Rive Gauche est de ces scènes chaleureuse malgré sa taille, et le dialogue va peu à peu s’instaurer, et plus facilement sur ses anciennes chansons que sur les nouvelles, peut être plus accessibles mais en même temps moins personnelles. Le show, roule. Löhrer, son guitariste, ancien d’Olympic Gramophon prend plus de place que lors de la précédente venue à Rouen en 2004, et la prestation générale y gagne en musicalité, en puissance rock aussi. La bassiste/choriste Annick Agoutborde apporte un peu plus de cette puissance d’ailleurs, tout en offrant à la chanteuse un peu plus de liberté au chant, même si elle a remplacé la basse par la guitare…

La nouvelle Jeanne est d’ailleurs plus rock, et se détache peu à peu de la filiation qui la rapprochats plus des arabesques de la belle Pascaline Herveet, chanteuse des Elles et d’Higelin que de la pop aérée qu’elle semble défendre aujourd’hui, en témoigne la réorchestration beaucoup plus dure de "La Déchetterie", par rapport à sa précédente tournée…

Avec un peu de mauvais esprit, on pourrait dire qu’en chanson, on monte le son quand on a moins de choses à dire ; sans aller jusque là, c’est vrai qu’on a l’impression que la chanteuse n’assume ou ne maîtrise pas encore complètement son nouvel album si différent des précédents, et surtout moins personnel, moins piquant…

Il y a eu tellement de changement, et pas seulement capillaire entre les premiers morceaux au vitriol, la prise en production de Vincent Ségal et ce dernier album très produit mais aux paroles plus convenues, que l’on se dit, peut être que cette tournée débutante n’a pas encore tout intégré.

C’est une sensation personnelle, qui est loin de refléter celle du public, visiblement pas heurté par le changement de genre de la demoiselle, et qui devient complice à mesure que la chanteuse se détend… Mais est-ce toujours le même public qui vient voir Jeanne Cherhal ?

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Charade de Jeanne Cherhal
Jeanne Cherhal en concert à La scène (4 mai 2004)
Jeanne Cherhal en concert au Festival Solidays 2005 (vendredi)
Jeanne Cherhal en concert au Festival des Vieilles Charrues 2005 (vendredi)
Jeanne Cherhal en concert au Trianon (30 novembre 2006)
Jeanne Cherhal en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (mercredi)
Jeanne Cherhal en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (mercredi 14)
Jeanne Cherhal en concert au Festival Paroles et Musiques #19 (2010) - jeudi
Jeanne Cherhal en concert au Festival Fnac Live #4 (édition 2014)
La conférence de presse de Jeanne Cherhal (8 juillet 2005)

Crédits photos : Franpi Barriaux


Franpi Barriaux         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=