Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Loïc Lantoine
Tout est calme  (Mon slip)  octobre 2006

Après un premier album qui faisait Badaboum, Loïc Lantoine toujours accompagné de son compère François Pierron, revient avec Tout est calme, album de fausse accalmie et d'engagements sincères.

Le style de Loïc Lantoine est toujours là. Les mots s'entrechoquent toujours avec bonheur, la contrebasse claque avec fureur et la voix gouaille de plus belle. On ne change pas une équipe qui gagne, on la conforte.

Toujours soutenus par Mon Slip, label des Têtes Raides, Loïc Lantoine et François Pierron laissent toujours la porte ouverte à des contributions, des "cascades" comme ils aiment à le dire. Ainsi, Nosfell et Pierre Le Bourgeois sont également de la fête, symbolisant la rencontre de deux "groupes" et de deux univers incroyables. Christian Olivier des Têtes Raides prête également sa voix et sa plume.

Pour ce nouvel album, le duo ouvre davantage son univers, chantant les textes des uns (splendide "Jour de lessive" du poète Gaston Couté, "Bientôt" signé Christian Olivier) et interprétant les musiques des autres ("Pierrot" de François Petit, "Jour de lessive" de Gil Barouk ou la somptueuse guitare de Pierrick Hardy sur "Chacun sa tronçonneuse").

Les textes sont moins denses que ceux de Badaboum mais le ton est toujours aussi juste et percutant. L'engagement est également de mise avec le remarquable texte de "Tout est calme", où Loïc Lantoine nous prévient que tout est trop calme et prédit qu' "y aura de la merde dans nos urnes, et ce silence on s'le mang'ra. Journées nocturnes et chemises brunes. J'ai peur mais faut pas que ça se voit". Avec ce texte lucide de période préélectorale, le Nordiste sait se montrer à bon escient engagé et militant.

Ce nouvel album accorde une place plus importante aux arrangements, la contrebasse de François Pierron étant le plus souvent accompagnée d'autres collègues instrumentaux. Le duo n'en perd pas pour autant sa formule musicale directe et coup de poing.

La musique comme les mots sont toujours aussi tranchant comme le prouvent "Bréhal" et les biens nommés "La hache" et "A chacun sa tronçonneuse". L'humour est également de la partie avec "Nny", portrait d'un fan extrême de Johnny Halliday. A noter également la reprise remarquable de "Quand les cigares", chanson du patrimoine ch'ti, qui trouve ici une place de choix.

On retiendra également "Pierrot", le splendide "Cosmonaute" et "La nouvelle", trois pépites de pure poésie musicale. Superbes tout simplement.

On ne souhaite qu'une chose à Loïc Lantoine et à François Pierron : poursuivre leurs "légères errances" et continuer à nous ravir avec leurs chansons. Ce passage de "Cosmonaute" prend ainsi tout son sens : "Aujourd'hui dans ce grand bordel/J'essaie d'geuler en souriant/Et de tracer à tire-d’aile/Un dessin qui unit les gens".

Je vous l'assure, c'est réussi. Ce duo est unique, sincère, percutant et indispensable !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Badaboum de Loic Lantoine
La chronique de l'album Nous de Loïc Lantoine & the Very Big experimental Toubifri Orchestra
Loïc Lantoine en concert au Thabor (11 avril 2005)
Loïc Lantoine en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005 (samedi)
Loïc Lantoine en concert à l'Olympia (18 septembre 2006)
Loïc Lantoine en concert au Festival FNAC Indétendances 2008
Loïc Lantoine en concert au Festival Paroles et Musiques #19 (2010) - dimanche
Loïc Lantoine en concert au Transbordeur (vendredi 19 novembre 2010)
L'interview de Loic Lantoine et François Pierron (30 avril 2005)

En savoir plus :

Le Myspace de Loïc Antoine


Groggy         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 9 février 2020 : On se calme et on se cultive

C'est reparti pour une sélection culturelle hebdomadaire très riche et variée avec plein de musique, de livres, d'expos, de cinéma et de théâtre pour chasser la morosité ambiante. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin
et toujours :
"A fuck toute, a love tout" de Rodrigue
"Sentinelle" de Superbravo
"Juillet" de En Attendant Ana
"Brahms : Fantasien, 116, Intermezzi, 117 & Klavierstucke OP 118" de Hortense Cartier Bresson
"Ce qui demeure" de Jean Louis Bergère
Philippe Katerine était au Fil de Saint Etienne avec Eveno
"Prévert parade" de André Minvielle et Papanosh
"Everything begins" de BO
"Bretagne[S]" de Ensemble Gustave
"The underground secession" de Feu Robertson
"Whosampled.com Part 2", le nouveau mix de Listen in Bed
"Paradais" de Tito Candela

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Supervision" au Théâtre 14
"Un amour de jeunesse" au Théâtre de la Renaissance
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"Mots d'Elles" au Théâtre Essaion
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre des Mathurins
"Eva Rami - T'es Toi !" au Théâtre de la Hucehtte
"Faire semblant d'être normaux" au Théâtre Les Déchargeurs
"Viel chante Barbara" au Théâtre Essaion
"Macbeth" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Aux rats des pâquerettes" au Théâtre Pixel
"Jean-François Derec - Le jour où j'ai appris que j'étais juif" au Théâtre L'Archipel
et la chronique des spectacles à l'affiche

Expositions avec :

"Les Contes étranges de N.H. Jacobsen" au Musée Bourdelle
la dernière ligne droite pour :
"L'âge d'or de la peinture anglaise" au Musée du Luxembourg
"Sculptures infinies, des collections de moulages à l'ère digitale" aux Beaux Arts de Paris

Cinéma avec :

"Un divan à Tunis" de Manele Labidi
"Deux" de Filippo Meneghetti
et la chronique des films sortis en janvier

Lecture avec :

"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan
et toujours :
"Basse naissance" de Kerry Hudson
"Comment le roi à perdu la tête" de Ville Ranta
"Et Mara ferma les yeux" de Denis Jeambar
"La cité de feu" de Kate Mosse
"La septième croix" de Anna Seghers
"Les sables de l'empereur" de Mia Couto

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 29 mars 2020 : On continue à s'égayer le cerveau
- 22 mars 2020 : Homeworks
- 15 mars 2020 : La culture sans bouillon de culture
- 8 mars 2020 : La vie en (mo) rose
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=