Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La fausse suivante
Théâtre des Quartiers d'Ivry  (Ivry sur Seine)  janvier 2007

Comédie dramatique de Marivaux, mise en scène Elisabeth Chailloux, avec Valérie Crunchant, David Gouhier, Bernard Gabay, Adel Hakim, Nathalie Royer et Charlie Windelschmidt.

Marivaux est doté d’un regard sans concession et d’une froide lucidité sur le monde qui l’entoure et même s’il écrit, dans "Le cabinet du philosophe" où il découvre le vrai visage du monde, "Je n’ai jamais été si content ; je ne me suis jamais diverti de si bon coeur que depuis ma découverte. Je suis à la comédie depuis le matin jusqu’au soir." cette comédie est grinçante et dépourvue de toute aménité. A cet égard, "La fausse suivante" en est la parfaite illustration.

Comme tous les libertins, Lélio doit se conformer aux usages de son temps et se résoudre au mariage. Mariage de raison bien sûr dont il convient de compenser le poids des chaînes par la contrepartie pécuniaire d’une dot confortable.

A peine son choix, assorti d’un dédit en cas de rupture de fiançailles, porté sur la comtesse ("J’aimais la Comtesse, parce qu’elle est aimable ; je devais l’épouser, parce qu’elle est riche, et que je n’avais rien de mieux à faire"), un parti plus séduisant en terme financier se présente.

Et quel meilleur moyen que de faire se dédire l’autre en lui jetant dans les bras un rival ? Mais les deux femmes, illustrations de la condition féminine de l’époque, se méfient et chacune va éprouver ses sentiments à sa manière. Par le jeu de l’inconstance pour l’une, veuve enfin libérée d’un mariage de raison en quête d’amour. Par le jeu du travestissement pour l’autre soucieuse de la sincérité des sentiments du prétendant.

Et les valets dans tout cela ? Outre leur quête permanente de survie en soutirant écus sonnants et trébuchants aux riches, ils jouent le rôle de jokers dans ce jeu de dés pipés.

Un siècle avant, orgueil, trahison, corruption, manipulation, tous les leviers chers à Choderlos de Laclos s’y retrouvent en prémisses. Et Charlie Windelschmidt est un Lélio pâle esquisse d’un Valmont fat et suintant de cupidité et Valérie Crunchant une superbe jeune comtesse qui se fait les crocs proche de Madame de Merteuil.

Alors que "La double inconstance" s’embourbe dans son allée terreuse à Chaillot, "La fausse suivante" s’envole, le pas ailé, sur le tapis de feuilles mortes qui recouvre la scène du Théâtre des Quartiers d’Ivry dans une mise en scène d’Elisabeth Chailloux d’une redoutable efficacité de métronome et de vivacité.

Point de langueur, point d’atermoiement, point d’affectation. Dans un décor minimaliste, elle va à l’essentiel, au texte, tout en y insuflant une grande modernité, qui décrit, au royaume des masques, l’implacable guerre des sexes et la pérenne lutte des classes avec cette langue qui, sous un verbe exquis, dissèque les âmes avec une précision de chirurgien.

Les comédiens sont tous remarquables dans cette confusion des sens et des valeurs avec un coup de cœur pour Adel Hakim en Trivelin truculent d’intelligence rusée et Nathalie Royer époustouflante en chevalier trouble.

Une parfaite réussite donc.

 

"Vous ne connaissez point leur âme, vous allez la voir au visage, et ce visage vaut bien la peine d’être vu ; ne fût-ce que pour n’être point la dupe de celui qu’on lui substitue, et que vous prenez pour le véritable." Marivaux in Le cabinet des philosophes.


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 novembre 2018 : En route pour l'hiver

Quoi de plus triste qu'un jour férié un dimanche pluvieux ? Pas grand chose mais il est temps de se remonter le moral avec le sommaire de notre petite sélection culturelle hebdomadaire.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Olivier Brion, complétée par une session 5 titres
"Au dessus" de Au Dessus
"Terrain à mire. Une maison rétive. Contrainte par le toit" de Bégayer
"Rojo vivo" de Borja Flames
"Alaska" de Eryk.E
"Envol" de Joulik
"La boîte de pandore" de Karin Clercq
"Pur sang EP" de Pur Sang
"Grazyna Bacewicz : The Two Piano Quintets - Quartet for four violins - Quartet for four cellos" de Silesian Quartet and Friends
"Songs for a city" de Victoire Oberkampf
et toujours :
"Tempérance #2" de Dominique Dalcan

"Thomas Pesquet : 16 levers de soleil, BOF" de Guillaume Perret
"In the street" de Laurent Fickelson
"Buenos Aires 72" de Marina Cedro
"Caribbean stories" de Samy Thiébault
"Black honey" de Black Honey
"Nulle part" de Daisy Driver
"Ancient majesty" de Portier Dean
"Chimie vivante" de Féloche

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Love" aux Ateliers Berthier
"Ivanov" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Demi-Véronique" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Stück Plastik, une pièce en plastque" à la Manufacture des Oeillets
"La Vie devant soi" au Théâtre Jean Arp à Clamart
"L'Avalée des Avalés" au Théâtre Les Déchargeurs
"Les Filles du Trois et demi" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Fourberies de Scapin" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Autre fille" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie lente" au Théâtre de La Reine Blanche
"Pauline Cariou - Chroniques d'une vie décalée" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"My Ex-step-in-law" au Théâtre Dunois
"Les Louvres and/or Kicking the dead" au Centquatre
"Retour à Lemberg" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
les reprises :
"Berlin Kabarett" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Ex-Anima" au Théâtre Zingaro
"Le Joueur d'échecs" au Théâtre de l'Epée de Bois
"En couple" à La Folie Théâtre
"Les Divalala - Femme, Femme, Femme" au Palais des Glaces
et la chronique des autres spectacles de novembre

Exposition avec :

"Grayson Perry - Vanité - Identité - Sexualité" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Carmen & Lola" de Arantxa Etchevarria
"High Life" de Claire Denis
"Un amour impossible" de Catherine Corsini
Oldies but Goodies avec "L'Adieu aux armes" de Frank Borzage en version restaurée
et la chronique des sorties d'octobre

Lecture avec :

"Prisonniers de la géographie" de Tim Marshall
"Le peuple contre la démocratie" de Yascha Mounk
"Le complexe d'Hoffman" de Colas Gutman
"La croisière charnwood" de Robert Goddard
"Haute société / Frank et Billy" de Vita Sackville / Laurie Colwin

et toujours :
"Ce qui t'appartient" de Garth Greenwell
"Et j'abattrai l'arrogance des tyrans" de Marie-Fleur Albecker
"Infirmière" de Christie Watson
"Le camp de la goutte d'eau" de Baniel Bililian
"Qaanaaq" de No Malo
"Treize jours" de Arni Thorarinsson

Froggeek's Delight :

"Assassin's Creed : Odyssey" sur PS4, XBOXONE, PC Windows

et toujours :
"Astrobot rescue mission" jeu en réalité virtuelle sur PS4
"Marvel's Spider-Man" en exclusivité sur PS4
"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=