Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Art Rock 2007 (Samedi et Dimanche)
Les Rita Mitsouko - Abd Al Malik - Do Make Say Think - Patti Smith - Superamas - Olivia Ruiz - Yelle  (Saint Brieuc - 22)  26 et 27 juin 2007

Un plateau séparé en deux lieux différents, le local de répetition et le vestiaire de salle de gym. Deux clichés de sitcom qui vont servir de base à la performance des acteurs. Tout en play-back et ponctué par des projections vidéos, le spectacle de Superamas, BIG 3rd Episode démarre par une fracassante version trash de Smells Like Teen Spirit avant de mettre en scène les trois actrices dans une succession de scènes répétées, torturées, d'une parodie de série télé où la recherche du bonheur passe par le sexe et le paraître. Tout y est cliché, ou plutôt à l'image de ce que proposent les magazines ou émissions à la mode. Mêlant musiques actuelles, effets visuels et sonores, les Superamas poussent le spectateur à la reflexion et, après un texte de Derrida présenté par un métrosexuel sur vélo elliptique, le laissent tout ebouriffé par l'éblouissante performance.

Dans le forum, bombe electro pop cet après midi avec Yelle. Star de Myspace, la briochine fait escale dans sa ville avant un concert le soir même à Nantes et des shows tout l'été à travers la France et l'Europe. Un côté Lio très moderne pour de la grosse pop electro avec d'amusantes paroles délurées. Pour ados peut être mais avec une véritable energie.

Gros changement d'univers en passant dans le petit théatre pour le concert très attendu de Do Make Say Think, collectif canadien du celèbre label Constellation. Deux batteries, deux guitares, des cuivres, et l'indispensable violon pour 1 heure (trop courte) de post rock pur jus. Effets sonores, montées soniques, redescentes en douceur, tous les ingrédients sont là pour scotcher le public du lieu plein comme un oeuf. Et comme toujours, c'est parfait, gigantesque et on aura beau en redemander, à part un rappel énorme, il faudra attendre leur prochain (rare) passage dans le coin pour en reprendre une dose.

Après le retour du rock, nous avons assisté ces dernières années à l'arrivée du slam. Fleurons français du genre, Grand Corps Malade dans un registre poétique très épuré musicalement et Abd Al Malik, des New African Poets, maître d'oeuvre d'une rencontre entre cette discipline de la rue et le jazz. C'est ce dernier qui apparaît sur le grand plateau de Poulain Corbion ce soir. Démarrage musclé avec Soldat de Plomb pour une heure de petites histoires habilement écrites et scandées avec gestes et postures. Comme sur l'album, grand moment de puissance avec 12 septembre 2001 aux forts accents diabologumesque qui impose véritablement l'artiste au milieu des styles les plus indépendants.

Costume blanc de rigueur et ambiance hispanique, le Gotan Project succède au slammeur avec un habile mélange d'electro lounge version Tango. Orchestre de cordes, accordéon, chanteuse et guitariste classique aux ordres des deux responsables du projet au fond de la scène, casque de DJ sur la tête, seule note moderne des looks résolument traditionnels. Tout est propre mais peut être plus intéressant à écouter sur disque dans un petit bar bien décoré qu'en live au milieu de 6000 spectateurs.

L'entrée du petit théatre est bondée ce soir. Non pas pour les deux films prévus dans la programmation mais pour le concert surprise de Patti Smith qui les remplace. On n'y rentre pas en bracelet mais avec un billet chaudement protégé par ses possesseurs. 300 personnes auront le plaisir de partager ce long moment intime avec la grande Patti dans le cadre incroyable de ce lieu unique. De l'orchestre au poulailler, tous les regards se portent avec respect et dans un silence absolu sur l'interprete de ces chansons, melées à de nombreuses reprises devant une projection de photos. Patti est détendue, elle dédie ses chansons, parle avec le public et lorsqu'elle s'excuse de lire les paroles du Pastime Paradise de Stevie Wonder , elle propose à ceux à qui cela ne plairait pas de se plaindre au nouveau président. Tout cela finira par une longue standing ovation, en attendant le concert beaucoup moins intime du dimanche soir devant 20 fois plus de spectateurs.

Attendus avec impatience après une semaine de résidence à Saint-Brieuc, les Rita Mitsouko se devaient de ne pas decevoir pour la première date de leur tournée Variety. Pas de déception parmi les fans et une découverte du nouvel univers beaucoup plus pop des Rita pour tout le public serré sous les bâches. Catherine Ringer est tout sourire tandis que Fred Chichin, comme à son habitude, reste en retrait caché derrière ses guitares et ses lunettes noires. Et puis rien de tel qu'une relecture de leur plus grands tubes pour remotiver les troupes affaiblies par une longue journée de spectacles.

Dimanche froid et pluvieux à Poulain Corbion pour accueillir les Bellrays qui vont faire tout leur possible pour réchauffer l'ambiance. Très gros rock à guitares emmené par une chanteuse déchainée mi-soul mi-stooge. Serrés devant la scène pour éviter la pluie, les spectateurs se prennent une grosse claque musicale en attendant dans un tout autre genre, l'arrivée des soeurs de CocoRosie.

L'univers est totalement différent, exit les grosses guitares, les deux fées récupèrent les jouets, du mini piano à l'appareil à musique coloré, de la harpe à la human beatbox, tout est bon pour faire des sons et pour porter leurs étonnantes voix, tantôt lyriques tantôt enfantines. Et quand elles partent sur un registre plus hip hop, le charme continue de s'exercer. Certains n'aiment pas, d'autres adorent, mais impossible de rentrer insensible à leur incroyable univers.

Elle est devenue en peu de temps et en deux albums une des reines de la scène en France. A l'instar des Dionysos (dont Mathias fera un petit passage ce soir), Olivia Ruiz tourne, rencontre son public à travers toute la France et est devenue en peu de temps l'une des chanteuses françaises les plus prisées. Avec un son résolument sixties (reprises de l'époque dont le Requiem pour un Con et guitare très surf de rigueur), la demoiselle triture son répertoire, accelère ses titres et tient toutes ses promesses avant de laisser la place à Patti Smith pour le final et clore cette fort jolie édition Art Rock, avec un quasi record de fréquentation et des spectacles toujours aussi bien choisis.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique du vendredi à Art Rock 2007
Retour sur Art Rock 2006 : vendredi, samedi, dimanche

La chronique de l'album Concert Live à la Cigale 2008 de Catherine Ringer chante les Rita Mitsouko and more
Les Rita Mitsouko en concert au Festival des Vieilles Charrues 2007 (jeudi)
La chronique de l'album You, You’re A History In Rust de Do Make Say Think
La chronique de l'album Other Truths de Do make say think
La chronique de l'album Trampin' de Patti Smith
Articles : Patti Smith - Commandeur des Arts et Lettres
Patti Smith en concert à Brixton Academy (3 juillet 2004)
Patti Smith en concert au Bataclan (7 juillet 2004)
Patti Smith en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2004 (samedi)
Patti Smith en concert au Festival Solidays 2005 (vendredi)
Patti Smith en concert à Théatre Sébastopol (mercredi 2 novembre 2011)
Patti Smith en concert à Fondation Cartier (jeudi 23 octobre 2014)
Patti Smith en concert à La Passerelle.2 (samedi 24 juin 2017)
Patti Smith en concert au Festival La Route du Rock #28 (édition 2018)
Patti Smith en concert au Festival Check-In Party #1 (édition 2019) - jeudi 22 août
La vidéo de Dream of Life - DVD par Patti Smith
La chronique de l'album La femme chocolat de Olivia Ruiz
Olivia Ruiz en concert au Tryptique (11 mai 2004)
Olivia Ruiz en concert à l'Espace Kiron (26 avril 2005)
Olivia Ruiz en concert à La Cigale (14 novembre 2005)
Olivia Ruiz en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (dimanche)
Olivia Ruiz en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (jeudi)
Olivia Ruiz en concert au Festival Les Eurockéennes 2007 (samedi)
Olivia Ruiz en concert au Fil ( 15 mai 2009)
Olivia Ruiz en concert au Festival Paroles et Musiques #19 (2010) - jeudi
Olivia Ruiz en concert au Festival Beauregard #5 (2013) - Dimanche
Olivia Ruiz en concert au Festival Fnac Live #3 (édition 2013) - Jeudi
Yelle en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
Yelle en concert au Festival Art Rock #25 (2008)
Yelle en concert au Festival International Benicàssim 2008
Yelle en concert au Festival International Benicàssim 2008 - 2ème

En savoir plus :
Le site officiel du Festival Art Rock
Le Myspace du Festival Art Rock
Le Facebook du Festival Art Rock

Crédit photos : Frédéric Villemin (Toute la série sur Taste of Indie)


Fred         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique du vendredi à Art Rock 2007
Retour sur Art Rock 2006 : vendredi, samedi, dimanche


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=