Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Europavox 2007
Archive - Kaolin - Cat People - Nosfell - Tom Mc Rae - Sharko - Sixth Simfoni - Pete Philly & Perquisite - Polar - Martin Jondo - 120 days - Rubik - Erik Sumo Band - Cirkus - Neneh Cheery - Vive la Fête  (Clermont Ferrand)  Du 31 mai au 2 juin 2007

L’édition 2007 du Festival Europavox propose sur trois soirs, à Clermont Ferrand, dans deux lieux radicalement différents, de découvrir des artistes venant de tous les pays d’Europe et aux horizons musicaux bien souvent opposés.

Premier jour de festival avec une soirée "Musique Urbaine" à la Coopérative de Mai et une affiche alléchante au Chapiteau, composée de Nosfell, Peter Von Poehl et de Polar.

Après un très bref coup d’œil sur les siciliens Moveknowledgement et l’interview des sympathiques Sixth Simfoni, nous voilà en face du reggae de l’allemand Martin Jondo. L’occasion de découvrir une poignée de titres, que Martin Jondo livre avec passion et talent. Accompagné par son Dj, l’allemand livre devant une poignée de spectateurs une prestation charmante. Que l’on aime ou pas le style particulier de Martin Jondo, on ne reste pas indifférent a ce reggae dont les influences jamaïquaines ressortent à chaque note. Voilà la le mérite d’Europavox ; réunir des groupes aux horizons parfois opposés dont le seul point commun est la qualité.

Direction le Chapiteau, privé de sa fosse pour cause d’intempéries et du sol boueux. Premier concert dans le Chapiteau avec le set de Polar. Mais c’est hélas, pris trop tard que l’on arrive, pour la fin du set du suisse. Polar ne joue pas sur la scène, préférant jouer les pieds dans la boue plutôt que sur une grande scène éloignée de son public, venu de très loin pour le voir pour certains de ses fans. Le chanteur est charismatique et seul au milieu de ce grand chapiteau appartenant au Cirque Pinder, va combler de joie ses fans et faire bonne impression aux autres.

Retour à la Coopérative de Mai pour le set des hollandais Pete Philly & Perquisite . Et là, c’est de loin la claque de la soirée. Le hip hop coulant et prenant de Pete Philly et la partie musicale des Perquisite, assuré par un saxophoniste, contrebassiste, violoncelliste et un Dj. Le résultat est bluffant et admirable, le public enchanté, et ces quelques titres comme le très bon "Grateful" de Pete Philly & Perquisite résonnent encore dans la tête pendant le voyage Coopé-Chapiteau, où l’on s’apprète à (re)découvrir sur scène l’ovni musical Nosfell.

Accompagné de son fidèle compagnon et musicien Pierre Lebourgeois, la musique de Nosfell prend toute son ampleur dans ce chapiteau qui ressemble ici plus à un marécage. Le jeu de scène interpelle (le jeu de lumière très intéressant par les cadres de couleurs) et la musique de Nosfell intimide par sa puissance rageuse. Un son ici résolument plus électrique, un jeu de scène travaillé ; Nosfell confirme sa créativité et son talent en l’espace de quelques chansons. Mais voilà, lorsqu’il commence à nous parler de son monde imaginaire, Klokochazia, des contes et des légendes, tout en en faisant des tonnes, on se dit qu’il est temps de quitter ce monde parallèle afin d’atterrir sur la planète Sixth Simfoni.

La salle est vide à notre arrivée, alors que le groupe vient de monter sur scène. Celle-ci ne tardera pas à se remplir, quelques secondes après les premières notes de violon précèdent de peu les premières paroles des deux MC. Les maltais vont alors livrer leur hip hop puissant évoquant entre autre le Wu Tang Clan. Des chansons hip hop calibrés, accompagnés d’une base musicale intéressante et de chœurs assurés par une charmante choriste. La recette Sixth Simfoni prend toute sa forme sur scène, et les deux MC, forts en charisme, n’y sont pas pour rien. Leur Ep est visité, et un avant gout de l’album est donné. Ce coup de cœur clôture la soirée en beauté, le set de Peter Von Poehl touchant à sa fin et le slam tardif d’Abd Al Malik ne plaisant peu.

Lendemain, vendredi 1er Juin : soirée rock à la Coopérative de Mai et un concert de Thomas Fersen au chapiteau, annoncé complet (impossible donc pour nous de voir le set de l’artiste francais dont la réputation scénique n’est plus à faire).

Nous arrivons donc en plein milieu du set de CatPeople : cinq espagnols, à la garde robe que l’on hésiterait presque à attribuer aux Horrors (sans le maquillage), délivrant un rock sobre et ténébreux, dans la digne lignée des new-yorkais d’Interpol. La ressemblance avec le groupe américain va meme plus loin, à en juger par le jeu de batterie, de guitare et la voix quasi identique du chanteur du quintet Adrian PD à celle de Paul Banks, frontman d’Interpol. On garde tout de même un bon souvenir du set des Catpeople, où des bons titres tels que "Mexican Life" ont séduit un public venu en masse.

Pendant ce temps, le club de la Coopé a ouvert ses portes au Mouv’ pour un set acoustique de Kaolin et d’Archive, le tout animé par l’idole des jeunes boutonneux Emilie, animatrice phare des "Filles du Mouv". Le monde se presse, les bruits courts que Archive s’apprete à jouer ; le mini concert d’Archive attire donc beaucoup de personnes, intrigués et heureux. Le groupe va se présenter sous la forme d’un duo et jouer deux titres pour la radio, dont un "Lights" où seule la voix de Pollard Berrier accompagné du synthé de Darius Keeler va faire trembler les murs du bar de la Coopérative de Mai. Le groupe quitte la petite scène sous un tonnerre d’applaudissements, après avoir répondu à quelques questions posés, avec l’intelligence qu’on lui connait, par Emilie du Mouv.

Dans la grande salle, le set de Rubik vient de commencer. Le groupe vu devant Mogwai va ici livrer une vraie démonstration de force devant un public facilement ralié à leurs causes. Les guitares vrombissent, la voix du chanteur/guitariste fait penser à certains moments à celle de Kele Okereke de Bloc Party et les chansons à la fois bruts et gelés conquièrent. Une influence noise n’a pas de mal à se découvrir à travers les chansons qui s’enchainent rapidement avec aisance et charisme. Une découverte aussi agréable que Catpeople.

Puis vient le tour des Norvégiens de 120Days. Quatre blondinets lookés comme Razorlight, jouant une électro futuriste et troublante, étonnant plutôt le public par cette dose (trop) forte d’expérimental pour cette soirée. Tous placés sur le devant de la salle (batterie également), les quatres musiciens, à grand renfort de synthés et d’effets trafiquant leurs voix, séduit une partie de la salle, dépassant totalement l’autre moitié. Malgré quelques passages intéréssants, voir très intéréssants, le set de 120Days ne marque pas : les moments d’ennuis profond prennent le dessus sur les moments de génie dansant.

L’heure tardive, la pop molle de Kaolin et le concert impossible d’accès de Thomas Fersen vont pousser à clôturer cette soirée.

Dernière journée du festival et sans doute la plus palpitante, le samedi propose d’un coté le folk de Tom McRae et le rock de Sharko, et de l’autre la soirée "Musique Electronique" à la Coopérative de Mai, dont l’affiche allèche tout autant.

Première découverte de la soirée : Erik Sumo Band. Un mélange de styles, du jazz au rock, un peu de salsa, le tout bercé par un fond d’électro. Deux chanteuses charmantes viennent poser leurs voix sur des compositions agréables, joués sur scène par un combo basse/guitare/batterie/synthé particulièrement efficace. La soirée commence en beauté, tant on est charmé par le jeu de scène des hongrois.

Petit coup d’œil sur l’électro du groupe lituanien Fusedmarc, avant de découvrir en live les belges Sharko. Après de nombreuses écoutes du dernier album en date Molecule, il était temps de voir joué sur scène les titres à la fois brut et tendre de Sharko.

Le trio monte sur la scène du Chapiteau et entame le set par "Bug" et enchainent titres du dernier opus ("Sugarboy", "Molecule", "Motels", "No Contest", "No More I Give Up") et ceux des albums précédents, comme le très bon "Excellent". Teuk Henri, guitariste discret et appliqué, Julien Paschal le batteur, et David Bartholomé, véritable leader, jouent avec le public, le faisant participer activement. Le frontman se roule par terre tout en continuant de jouer, monte dans les gradins, sur les chaises : le fauve est lâché dans le chapiteau et le public est bien plus amusé qu’apeuré. Tout le monde prend son pied, le groupe comme le public : la bonne humeur est visiblement contagieuse ! Un très bon set de 50 minutes, emmené par un trio plein de talent et d’avenir.

A la Coopé, Cirkus accompagné de Neheh Cherry clôt son set, ne nous offrant qu’une démonstration d’une dizaine de minutes seulement. Le public, en transe et nombreux, apprécie le spectacle donné par le groupe suédois. Neheh Cherry déborde de charme et de classe, descend dans la fosse chanter avec hargne sur les mélodies composés par Cirkus. Une dizaine de minutes particulièrement jouissives, qui nous attriste de ne pas en avoir vu plus. Place à Vive la Fete.

Remplaçant les danois Datarock, Vive la Fête a livré un set dansant à souhait, réputation qu’on connaissait depuis longtemps au groupe. L’ex top modèle blonde aux allures de poupée Barbie Els Pynoo arrive, dans une jupe blanche plus que courte, précédant de peu les quatre musiciens (guitare/basse/synthé/batterie) qui l’accompagnent. Et durant une bonne heure, le groupe reprend les tubes qui ont fait son succès, dans une ambiance festive : "Noir Désir", "Maquillage", "Assez" ou encore "Nuit Blanche".

Ce concert est aussi l’occasion de découvrir quelques morceaux du prochain album qui s’annonce tout aussi dansant. Danny Mommens, autre membre fondateur du groupe, prend une place importante dans le spectacle, donnant une réelle sensation de duo au niveau du chant et de la mise en scène. Un set parfait !

Hélas, le set de Tom McRae vient de terminer lorsque l’on pose le pied dans le chapiteau. Seul signe visible du concert de l’anglais : le visage radieux des spectateurs qui sortent du Chapiteau. Un brin de déception nous envahit avant de siffloter un air de Vive la Fête, qui aura donc fait office de clôture pour l’édition 2007 du festival Europavox, un festival qui nous aura fait découvrir de nombreux groupes et artistes venus de tous les coins d’Europe. On en redemande !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Noise de Archive
La chronique de l'album Lights de Archive
La chronique de l'album Controlling Crowds de Archive
La chronique de l'album With us until you're dead de Archive
La chronique de l'album Restriction de Archive
Archive en concert au Festival des 3 éléphants 2006
Archive en concert à l'Ancienne Belgique (6 octobre 2006)
Archive en concert au Nouveau Casino (2 avril 2009)
Archive en concert au Fil (mercredi 27 janvier 2010)
Archive en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (mercredi 14)
Archive en concert au Grand Rex (lundi 4 avril 2011)
Archive en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Dimanche
Archive en concert au Grand'place (samedi 9 juillet 2011)
Archive en concert au Festival Rock en Seine 2011 (dimanche 28 août 2011)
Archive en concert au Zénith (vendredi 16 novembre 2012)
Archive en concert au Festival Les Paradis Artificiels #7 (édition 2013) - vendredi 12 avril
Archive en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #25 (2013) - Vendredi
La chronique de l'album De retour dans nos criques de Kaolin
La chronique de l'album eponyme de Kaolin
Kaolin en concert à Fête de la Musique 2007 (21 juin 2007)
Kaolin en concert au Festival des Vieilles Charrues 2007 (vendredi)
L'interview de Kaolin (25 août 2010)
La chronique de l'album pomaïe Klokochazia balek de Nosfell
La chronique de l'album Kälin bla lemsnit dünefl labyanit de Nosfell
La chronique de l'album Troisème album de Nosfell
La chronique de l'album Amour Massif de Nosfell
La chronique de l'album Echo Zulu de Nosfell
Nosfell en concert au Festival Les Transmusicales de Rennes 2004 (vendredi)
Nosfell en concert à L'Européen (21 mars 2005)
Nosfell en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2005 (jeudi)
Nosfell en concert au Festival Art Rock 2005 (Vendredi)
Nosfell en concert au Festival des Vieilles Charrues 2005 (dimanche)
Nosfell en concert au Festival Fnac Indétendances 2005
Nosfell en concert à La Cigale (25 octobre 2005)
Nosfell en concert au Centre Pompidou (9 décembre 2006)
Nosfell en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (mardi)
Nosfell en concert au Poste à Galène (26 juin 2007)
Nosfell en concert au Festival Le rock dans tous ses Etats 2007 (vendredi)
Nosfell en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
Nosfell en concert à L'Alhambra (vendredi 11 décembre2009)
Nosfell en concert au Festival Des Printemps Hurlants 2010
Nosfell en concert au Trianon (mercredi 4 mars 2015)
L'interview de Nosfell - Pierre Lebourgeois (1er novembre 2006)
L'interview de Nosfell (2 juin 2009)
L'interview de Nosfell & Pierre Lebourgeois (3 mars 2011)
L'interview de Nosfell (vendredi 31 janvier 2014)
L'interview de Nosfell (lundi 23 février 2015)
La chronique de l'album Just like blood de Tom Mc Rae
La chronique de l'album All maps welcome de Tom Mc Rae
La chronique de l'album King of cards de Tom Mc Rae
Tom Mc Rae en concert à l'Elysée Montmartre (26 mars 2003)
Tom Mc Rae en concert à l'Elysée Montmartre (27 novembre 2003)
Tom Mc Rae en concert à la Maison de la Radio (Black Session) (24 mars 2003)
La conférence de presse de Tom Mc Rae (Aout 2003)
La chronique de l'album Molécule de Sharko
Sharko en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2004
Sharko en concert au Festival de dour 2004 (vendredi)
Sharko en concert au Festival Le Rock dans tous ses Etats 2007 (samedi)
Sharko en concert au Fil (samedi 12 décembre2009)
L'interview de Sharko (juin 2007)
Sixth Simfoni parmi une sélection de singles (juillet 2007)
L'interview de Sixth Simfoni (juin 2007)
La chronique de l'album Jour blanc de Polar
La chronique de l'album French Songs de Polar
Polar en concert à l'Olympia (21 novembre 2005)
120 days en concert au Festival La Route du Rock 2007 (vendredi)
La chronique de l'album Dada Bandits de Rubik
La chronique de l'album Solar de Rubik
La chronique de l'album Laylow de CirKus
La chronique de l'album Medicine de Cirkus
Cirkus en concert au Festival Art Rock 2006 (Samedi)
Cirkus en concert au Festival Les Inrocks 2006
Cirkus en concert au Festival Les Nuits Secrètes
Cirkus en concert au Festival Art Rock 2009 (Dimanche)
Cirkus en concert au Festival FNAC Indétendances 2009
L'interview de Cirkus (11 mars 2009)
Vive la Fête en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2005 (vendredi)
Vive la Fête en concert au Festival La Route du Rock 2005 (Dimanche)
Vive la Fête en concert au Festival La Route du Rock 2005 (dimanche)
Vive la Fête en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2005
Vive la Fête en concert à La Maroquinerie (24 octobre 2005)
Vive la Fête en concert au Festival de Saint Nolff 2006 - Fichez nous la paix !
Vive la Fête en concert au Festival International Benicàssim 2008
Vive la Fête en concert au Festival International Benicàssim 2008 - 2ème
La conférence de presse de Vive la fête (14 août 2005)

En savoir plus :

Le site officiel de Polar
Le site officiel de Pete Philly & Perqusite
Le site officiel de Nosfell
Sixth Simfoni sur MySpace
CatPeople sur MySpace
Le site officiel de Kaolin
Le site officiel de Archive
Rubik sur mySpace
Le site officiel de 120Days
Le site officiel de Erik Sumo Band
Le site officiel de Sharko
Le site officiel de Cirkus
Le site officiel de Neneh Cherry
Le site officiel de Vive la fête
Le site officiel de Tom Mc Rae


Clément T.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Kaolin (25 août 2010)
Nosfell (31 janvier 2014)
Nosfell (3 mars 2011)
Nosfell (2 juin 2009)
Cirkus (11 mars 2009)


# 23 juin 2019 : Un festival de festivals

On vous parle bientôt du Hellfest, on vous parle déjà du Magnifique Society, on va partir au festival de Beauregard... bref, c'est l'été, la saison des festivals et on va vous tenir compagnie tout l'été, histoire de vous rafraichir les idées pendant que votre corps suera à grandes eaux sous le soleil caniculaire. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Une clairère" de Jérôme Minière
"Cheval fou" de Marie Claire Buzy
"Le pas de côté" de Matthieu Malon
"Trust in the Lifeforce of the Deep Mystery" de The Comet Is Coming
"Years to burn" de Calexio & Iron and Wine
"Tutto va vene" de Alex Rossi
"The coffin train" de Diamond Head
"Black Haze" de Lloyd
Compte rendu du Magnifique Society à Reims :
- Vendredi avec Delgrès, Franz Ferdinand, The Fat White Family...
- Samedi avec Pond, Bagarre, Sebastian etc.

et toujours :
"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Why ?" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Evaporés" au Théâtre de la Tempête
"Elle voit des nains partout !" au Café de la Gare
"Nous deux et personne d'autre" au Lavoir Moderne Parisien
"Roger, Roger et Roger" au Café de la Gare
"Olympicorama - Epreuve n°2 : Le disque" à la Grande Halle de La Villette
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Natan, le fantôme de la rue Francoeur" de Francis Gendron
Oldies but Goodies avec "L'Age d'or" de Luis Bunuel
et la chronique des films à l'affiche en juin

Lecture avec :

"Avis de décès" de Zhou Haohui
"L'évasion du siècle" de Brendan Kemmet
"La lame" de Frédéric Mars
"La solitude Caravage" de Yannick Haenel
"Malamorte" de Antoine Albertini
et toujours :
"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=