Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Chevreuil
Instants Chavirés  (Paris)  19 avril 2003

Soirée guitare mais pas rock'n'roll aux Instants Chavirés qui dévoilent une certaine scène française pas comme les autres.

En première partie les Suisses de Honey for Petzi malgré leur inexpérience visible parviennent aux bouts de quelques titres à se détacher de leurs influences pour donner un concert assez personnel qui revisite le math-rock à la sauce indie-core. Les titres non chantés fonctionnent très bien avec notamment une basse intelligente et dynamique. Un groupe éminemment sympathique et sincère.

Viennent ensuite les Bordelais mythiques et mystiques de Cheval de Frise. Depuis le temps qu'ils écument les salles françaises pour distiller leur noise-core inspiré, on ne s'attendait pas tant à une surprise mais surtout à retrouver cette formation sérieusement barrée qui défriche un territoire original et enthousiasmant. Ce duo trouve son déséquilibre en oscillant autour de Vincent Beysselance batteur déconstructiviste et du guitariste Thomas Bonvalet. C'est surtout ce guitariste qui nous hypnotisera par mimétisme, Thomas étant en effet en transe durant tous les morceaux occupant comme un gêne le mètre carré qu'il s'est alloué sur la scène des Instants Chavirés, son jeu ressemble à de l'improvisation et pourtant la construction des morceaux est évidente et nous transporte dans un décor tourmenté, dynamique et urgent.

Enfin les Nantais de Chevreuil investissent la salle des Instants Chavirés : oui la salle et non la scène, le public étant relégué sur la scène et autour du groupe. La formation en question prenant un volume conséquent : Tony avec sa batterie mais surtout Julien avec sa guitare, sa pelletée d'effets et de samplers et surtout ses quatre amplis qui entourent le groupe en cercle et servent de frontière entre cette scène improvisée et le public rapidement enthousiaste. S'il faut faire une remarque sur la forme, c'est bien que contrairement à leurs précédents concerts où ils s'enfermaient dans une réserve de bon ton dans les groupes proches de la mouvance post-rock, ils pêchent désormais dans l'excès total qui transforme presque le concert en performance dangereuse.

Tony manipulant l'humour régressif et donnant un autre espace à sa batterie en quittant son siège pour tourner autour et s'accaparer plus globalement son instrument qu'il maîtrise admirablement avec une dynamique rare. Comme il faut un peu décrire le groupe, la subtilité du guitariste consiste à sampler des riffs crypto-math-rock et à les rediriger sur l'un des 4 amplis suivant l'effet voulu et à créer ainsi une sphère assez surréelle et presque malsaine. L'effet est formidablement efficace avec des mélodies minimalistes qui télescopent des riffs plus énergiques et jouissifs qui rappellent aussi bien Mogwai que Ulan Bator. J'aime beaucoup ce groupe et on passe un moment rare et fort en leur compagnie.

Ceci pour dire que si nul n'est prophète dans son pays, la suprématie anglo-saxonne écrasante en musique à guitare trouve sa limite dans des groupes innovants et formellement intéressants tels que ceux de ce soir.

A suivre près de chez vous…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Chevreuil en concert à La Laiterie (9 avril 2006)


Loopkin         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture
- 9 février 2020 : On se calme et on se cultive
- 2 février 2020 : Place aux crèpes
- 26 janvier 2020 : Les rois des galettes
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=