Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Dandy Warhols
Bataclan  (Paris)  28 mai 2003

Un jour seulement après une prestation de très grande classe à la maison de la Radio pour France Inter, les Dandy Warhols de Portland, Oregon, remettrent le couvert pour une date version longue au Bataclan où l’on se prend à rêver aux inaccessibles sommets atteints le 12 septembre 2000 au Trabendo.

Le concert débute à 20h tapantes dans une salle pleine comme un œuf, pas une minute ne doit être perdue, on annonce trois heures de show. Vêtu quasiment de la même manière mais visiblement beaucoup plus straight que la veille¸ le groupe commence le show avec les mêmes titres : "Be-in", "Mohammed", "I Am Over It". Ces morceaux introductifs achevés (le groupe est un peu redescendu et le public commence à décoller), Courtney Taylor se lance dans un version débridée de "Horse Pills" qui voit les premiers rangs se trémousser vigoureusement.

Visuellement ils sont définitivement le rêve de tout photographe, une espèce de classe rock’n roll assez stupéfiante, même si la nouvelle coupe de CTT nuit un peu au tableau. Suit ensuite "Shakin’", une des grandes réussites de 13 Tales From Urban Bohemia enchaînée à leur dernier simple, le génial "We Used To Be Friends".

La température est déjà étouffante – le chanteur de débarrassant de son t-shirt, bientôt suivi par son cousin de batteur –. Bizarrement jusqu’à la pause, le combo de Portland ne reviendra pas sur Welcome To The Monkey House, préférant revisiter ses classiques récents "Solid", ses plus anciens "Minnesoter", "Not If You Were The Last Junkie On Earth", "As Cool As Kim Deal" et ses plus vieux "Lou Weed", "Genius", "Ride". A la traditionnelle relecture solo de Courtney de "Your Ghost" de Kristin Hersh, le groupe ajoute comme la veille la reprise de "Loose" des Stooges tirée de "Fun House" et étirée durant près de dix minutes.

Après 1h20 d’un show quasi-parfait, il est temps de prendre la traditionnelle pause clopes-bières à même la scène au son de "The Creep Out", le drone clôturant Come Down. Huit minutes et des poussières plus tard, Courtney se relève le premier pour délivrer en solo "Everyday Should Be A Holiday".

Après quoi, la machine se remet en route, plus fort, plus haut encore que lors du premier set : "Godless ", "Hard On For Jesus" (sensationnelle), "I Love You", "You Come In Burned", "I Am Sound". Comme toujours, le dénouement des concerts réserve son pesant d’adrénaline (on se rappellera ému le rappel du Trabendo : "Boys Better"-"The Last Time"-"White Gold"-"Rave-Up" avec Erik Truffaz à la trompette), celui-ci ne sera pas en reste avec "Boys Better" enchaîné à "Pete International Airport", qui voit Pete Hölmstrom abattre des moulinets sur sa Gibson SG, à l’instar de Pete T. en son temps.

Suivent ensuite les deux premiers simples de leur précédent opus dans l’ordre inverse : "Bohemian Like You" et "Get Off", tous deux éminemment jubilatoires. En lieu et place de "White Gold", le groupe joue son infernal alter ego à savoir "Grunge Betty", extrait de "Dandy Rules OK" avant de se lancer traditionnellement dans un "Rave Up" pour 18 minutes de très haute volée psychédélique.

Le groupe redescend ensuite parmi le monde réel avec la douce "Country Leaver", idéale pour clore les débats. Le public réclamera évidemment un rappel pour lequel Zia reviendra pousser sa chansonnette à propos de son tatouage sur l’orteil ("Daisy Song").

Un concert comme d’habitude stupéfiant (2h45), tout spécialement pour les néophytes, surtout par la quantité de vieilleries jouées, mais qui pourrait bien être le dernier dans l’hexagone si Courtney Taylor quitte effectivement le groupe après cette tournée promo comme il le déclarait récemment à Mojo … Elvis, le destin du rock des 00’s est entre tes mains !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Black Album - Come on feel the Dandy Warhols de The Dandy Warhols
La chronique de l'album Distortland de The Dandy Warhols
The Dandy Warhols en concert à la Maison de la Radio (Black Session) (27 mai 2003)
The Dandy Warhols en concert à Bercy (20 octobre 2003)
The Dandy Warhols en concert au Festival des terre-Neuvas 2006 (Vendredi)
The Dandy Warhols en concert au Festival Musiques en Stock 2008
The Dandy Warhols en concert au Festival Rock en Seine 2012 - Programmation du dimanche
The Dandy Warhols en concert au Festival Le Cabaret Vert #8 (vendredi 24 août 2012)

En savoir plus :
Le site officiel de The Dandy Warhols
Le Soundcloud de The Dandy Warhols
Le Myspace de The Dandy Warhols
Le Facebook de The Dandy Warhols


Barbel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-07-05 :
Listen in Bed - Jimmy Cobb (Mix #19)
Divers artistes - INTENTA Experimental & Electronic Music from Switzerland 1981-93
Thibault Noally & L'ensemble Les Accents - Alessandro Scarlatti : Il Martirio di Santa Teodosia
Benoît Menut - Les îles
Musica Nigella & Takénori Némoto - Chausson le littéraire
Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet - Echange

• Edition du 2020-06-28 :
Marianne Piketty, Le Concert Idéal - L'Heure bleue
Silas Bassa - Silas
Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay - Eivind Groven Symphonies N°1 & 2
Jean-Efflam Bavouzet - The Beethoven Connection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wölfl
Benjamin Biolay - Grand Prix
Merakhaazan - Veines
Marion Cousin & Kaumwald - Tu rabo par'abanico
 

• Archives :
Cie Guillaume Lopez - Anda-Lutz
François Club - Cobra
Yadam - Safeplace EP
Hailey Tuck - Coquette EP
Austyn - Désordres EP
Volo - Avec son frère
Daniel Jea - A l'instinct A l'instant
Epilexique - Cérébro Dancing
Fugu - As Found
Magic Malik - Fanfare XP, volume 2
Listen in Bed - Springtime With No Harm (Mix #18)
Listen in Bed - Two Lovers (Mix #17)
Cold War Kids - New Age Norms 1
The Nits - Knot
Ensemble Thélème & Quatuor XASAX - Mutations Les chimères de Clément Janequin
Les Marquises - La battue
Sarah Lancman - Parisienne
Charles-Baptiste - Le Love & le Seum
Gontard! - Le Sismographe / Noyé 45 tours
Olivier Perrot - C'est la vie
Camille Bénâtre - Après le soir
Roseland - To save what is left
Dätcha Mandala - Interview
Listen in Bed - Plus Rien (Mix #16)
Mcbaise - Raviolo EP
Fontiac - Oxurya EP
YN - Chants de force EP
Söng Söng - Polychrome sounds from the underground
Olivier Savaresse - Acapas
Dätcha Mandala - Hara
- les derniers albums (6108)
- les derniers articles (155)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1095)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=