Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Art Brut
Conférence de presse  (Route du Rock 2007)  15 août 2007

Avant d’investir la scène du Fort de Saint-Père, le dandy rigolard Eddie Argos et le guitariste Jasper Future se plient au jeu des questions tous azimuts et reviennent sur le deuxième album d’Art Brut It’s a bit complicated.

"It’s a bit complicated" est plus pop que "Bang Bang Rock’n roll". Comme l’expliquez-vous ?

Eddie Argos : Le but de ce disque était de tendre vers quelque chose de plus pop. Le prochain le sera d’autant plus. L’objectif d’Art Brut à terme est de composer la chanson pop parfaite. On pourrait utiliser des arrangements de cordes ce qui donnerait quelque chose d’étonnant à notre musique. En tournée, on n’a pas le temps de composer. Je peux écrire des textes mais pour les musiciens c’est difficile. On va essayer de se trouver deux trois jours par ci par là avant de partir en tournée aux Etats-Unis. On bossera ensuite réellement sur les nouveaux morceaux à partir d’octobre novembre 2007.

As-tu des nouvelles d’Emily Kane ?

Eddie Argos : J’ai revu Emily après la sortie du single (NDLR : "Emily Kane" extrait de l’album Bang bang rock & roll). Elle m’a contacté et on a passé une soirée ensemble dans une disco indée à Londres. Je l’ai revue mais je me suis rendu compte que ce n’était pas vraiment Emily Kane que je recherchais dans cette chanson mais plutôt le fait de tomber amoureux à l’âge de quinze ans.

Qu’en est-il de la franchise Art Brut, permettant au groupe qui le souhaite d’utiliser votre nom ?

Eddie Argos : La franchise Art Burt continue. Il existe des Art Brut 5, 7, 69. Certains groupes font des reprises d’Art Burt, d’autres composent. Ça continue.

Vous n’avez pas peur que certains groupes vous fassent de l’ombre ?

Eddie Argos : Cela ne nous dérangerait pas. Et puis, c’est un peu le cas avec les Klaxons qui sont Art Brut 9, non ? (rires)

Votre batteur continue de jouer debout, ce qui est rare. Vous ne lui avez toujours pas trouvé de tabouret ?

Eddie Argos Il n’a pas envie de s’asseoir, il aime jouer comme ça. La seule fois où il joue assis c’est en répétition.

Les anglophones apprécient davantage Art Brut car les tranches de vie racontées sont croustillantes. C’est quelque chose qui s’inscrit dans la tradition anglaise.

Eddie Argos : Je ne parle que des choses de la vie quotidienne, de mes potes. Je le faits simplement. La plupart des auteurs écrivent sur des expériences personnelles. Je suis assez fan de Billy Bragg mais je ne me sens pas capable d’écrire une chanson politique ou contestataire.

On rapproche souvent Art brut de The Fall. Est-ce une influence pour vous ?

Eddie Argos On n’essaie pas de sonner comme un ersatz de The Fall. N’importe quel groupe dont le chanteur a une certaine scansion ou façon de chanter, est comparé à The Fall.

As-tu relu le NME dernièrement ?

Eddie Argos : Le NME nous avait qualifié de Art wave, de son du Sud de Londres ou London Burning. La majorité de la presse anglaise, se situe au ras des pâquerettes. En voyageant dans les autres pays, on voit réellement ce qu’est le journalisme musical. Je n’ai rien contre le NME mais c’est un peu à consommer sur place, une sorte d’enthousiasme d’adolescents. On n’y accorde pas trop d’attention

Comment appréhendez-vous le passage en studio par rapport à votre terrain de prédilection qu’est la scène ?

Eddie Argos : J’adore écrire et me retrouver dans un studio, tout comme j’aime bien être dans ma chambre devant un café à écrire.

Jasper Future : J’aime bien les deux. J’aime bien être sur scène pour me la raconter. Un groupe sur scène, ça permet de frimer devant les filles.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album It's a bit complicated de Art Brut
La chronique de l'album Brilliant ! Tragic ! de Art Brut
Art Brut en concert au Festival La Route du Rock 2005 (vendredi)
Art Brut en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (vendredi)
Art Brut en concert au Festival Le Rock dans tous ses états 2006 (samedi)
Art Brut en concert au Festival International de Benicassim 2006 (dimanche)
Art Brut en concert au Festival de Dour 2006 (jeudi)
Art Brut en concert à Cité des Sciences et des Techniques (18 novembre 2006)
Art Brut en concert au Festival Art Rock 2007 (Vendredi)
Art Brut en concert au Trabendo (20 juin 2007)
Art Brut en concert au Festival La Route du Rock 2007 (mercredi)
Art Brut en concert au Festival La Route du Rock 2007 (jeudi)
Art Brut en concert au Nouveau Casino (25 mai 2009)
Art Brut en concert au Festival International de Benicàssim #17 (vendredi 15 juillet 2011)
La conférence de presse de Art Brut (12 août 2005)
L'interview de Art Brut (juin 2007)

En savoir plus :

Le site officiel de Art Brut

Crédits photos : Fred (Plus de photos sur Taste of Indie)


Groggy         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot
- 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture
- 9 février 2020 : On se calme et on se cultive
- 2 février 2020 : Place aux crèpes
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=