Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Don Nino - James Blackshaw - Chris Garneau
La Maroquinerie  (Paris)  11 septembre 2007

Les festivals estivaux à peine achevés, force est de constater que les salles de la capitale peinent encore à se remplir en ce début septembre. Et les parisiens de réserver leurs faveurs à quelques grosses pointures : Devendra Banhart, Sonic Youth et ce soir là, Yo La Tengo.

Guère de spectateurs donc pour une des affiches les plus alléchantes de la rentrée : Don Nino, Chris Garneau et James Blackshaw. Comme de bien entendu … à la Maroquinerie.

En ouverture - mais tête d’affiche dans nos cœurs -, l’époustouflant James Blackshaw.

A moins de vingt-cinq ans, cet anglais possède déjà cinq albums au compteur. Ainsi qu’une personnalité et un style des plus atypiques de nos jours : des ragas à la guitare folk à la manière de John Fahey ou Robbie Basho. Inutile de préciser que le garçon excelle dans le maniement de son instrument : picking, arpèges démentiels, rien ne lui résiste ...

Son passage aux Instants Chavirés de Montreuil nous avait profondément enthousiasmé au printemps dernier mais ce soir, il sera plus touchant encore. Le contrat avec lui déborde de simplicité : à sa charge la bande-son, les émotions, à la notre la création de l’imaginaire visuel.

Grosse grosse impression, illustrée à merveille par l’onirique "Transient Life In Twilight" en rappel.

Le minimalisme comme fil conducteur de la soirée : après un James Blackshaw seul avec sa douze cordes, place maintenant à Chris Garneau, seul avec son clavier.

De ce jeune garçon, on ne connaît rien. Mise en scène réduite au strict nécessaire, Chris Garneau propose un spectacle magnifique en toute simplicité, sans prétention, ponctuant sa prestation d’un hommage vibrant à feu Elliott Smith.

Les quelques dizaines de spectateurs ne boudent pas leur plaisir conviant le jeune américain à un rappel inattendu.

Tête d’affiche pour deux soirs, arrive dans la foulée le vénérable Don Nino, échappé de NLF3 et récemment auteur d’un acclamé recueil de reprises.

Ambiances sombres, uniquement accompagné d’un batteur, Don Nino échafaude par couches successives les jolies symphonies indie-pop de son répertoire ou revisite celui de ses maîtres avec plus ("Dominoes" de Syd Barrett, "Kiss" de Prince) ou moins ("A Day In A Life" des Beatles) de réussite.

Une soirée parfaite, où, sans apparat, la musique triomphe.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Keyboard Songs de Don Niño
Don Nino en concert au Point Ephémère (26 janvier 2005)
Don Nino en concert à La Flèche d'Or (6 juillet 2007)
Don Nino en concert au Café de la Danse (lundi 18 février 2013)
Chris Garneau dans la rubrique Ni Vus Ni Connus
La chronique de l'album El Radio de Chris Garneau
Chris Garneau en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2008
L'interview de Chris Garneau (29 juillet 2009)

En savoir plus :

Le site officiel de Don Nino
Le site officiel de james Blackshaw
Le site officiel de Chris Garneau

Crédit sphotos : Syx


Barbel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Chris Garneau (29 juillet 2009)


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=