Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Godspeed You! Black Emperor
Grand Mix  (Tourcoing)  10 mai 2003

Après une mini-tournée dans notre beau pays, voilà une quinzaine de mois, (certains se remémoreront émus leur concert aux Instants Chavirés), les cousins canadiens de GY!BE gratifie cette année la France d'une halte consistante : 13 dates. Il semblait donc assez judicieux d'aller prendre la température du groupe en province avant leurs passages parisiens des 12 et 13 mai au Cabaret Sauvage de La Villette. Un samedi, à une heure de TGV de Paris, Lille semblait la destination idéale.

Le Grand Mix de Tourcoing est bien évidemment plein comme un oeuf, les places s'étant arrachées dès les premiers jours. Un splendide accident de la circulation à deux pas de la salle (sans gravité il va de soi) donne le ton de cette soirée qui s'annonce dès cet instant comme hors du commun.

Le groupe chargé d'ouvrir pour toute la durée de la tournée est Hangdup, duo violon-batterie également originaire de Montreal et sur le label Constellation. Totalement instrumentale, leur musique s'apparente à du post-rock sans pour autant en posséder toutes les caractéristiques, mais force est de reconnaître que leur show fonctionne à merveille : les spectateurs, d'abord intrigués sont au final complètement fascinés (un rappel aura même lieu après les quatre titres du set). Et puis il y avait ce batteur, complètement incroyable ... avec un instrument customisé où ont été greffés des assiettes, une grille de radiateur et même un skateboard orné de deux cordes de basse.

Les musiciens du collectif de Montreal pénètrent ensuite les uns après les autres pour installer méticuleusement leur propre matériel. Lorsque les lumières s'éteignent, le public découvre, ébahi, neuf musiciens : trois guitaristes, deux bassistes, une violoniste, une violoncelliste, un batteur et un percussionniste. Le concept visuel est complètement fascinant : deux des guitaristes jouent assis, quasi dos au public, avec 2m² de pédales sous les pieds, formant avec les autres musiciens un demi-cercle (avec la section rythmique au centre) sur la scène face à la salle.

Les éclairages discrets et les images projetées en arrière plan achèvent ce fabuleux tableau. Retranscrire le concert titre par titre semble mission impossible (et sans intérêt notoire) car on rentre dans un concert de Godspeed avec le premier morceau pour n'en ressortir que lorsque la musique réenvahit la sono.

Tout d'abord, le son est énorme, fort, très fort comme pour percer les tympans des spectateurs et ainsi les attraper au plus profond d'eux-mêmes. Les morceaux - d'une durée moyenne d'une vingtaine de minutes - alternent passages instrumentaux apaisés (où les cordes et les bidouilles guitaristiques sont mises en avant) et montées complètement cosmiques (même si les similitudes musicales sont inexistantes, on songe pour ces alternances à Led Zeppelin ou Jeff Buckley ).

Ces envolées peuvent s'apparenter au premier abord à du bruit et seulement du bruit mais sont en fait basées sur des constructions beaucoup plus complexes où un thème récurrent explose les enceintes sur lequel vient se greffer une kyrielle de magiques interventions complémentaires, donnant au son toute son épaisseur (au hasard "Albanian").

Un concert de GY!BE relève au final plus de l'expérience transcendale qu'uniquement musicale : le groupe est véritablement habité, un lien invisible semble retenir les musiciens sur lequel chacun s'accroche pour apporter sa contribution. La communion avec le public est également complète même s'ils ne s'expriment pas, ne remercient pas : la musique prend littéralement aux tripes, la fascination exercée sur la salle par un tel spectacle est totale, l'impression de participer à quelque chose d'aussi incroyable, de vivre une expérience surnaturelle font le reste.

Pour finir, le groupe prend même la peine de faire atterrir son public en douceur (comme pour sortir sans douleur d'une expérience hallucinatoire) avec "Outro", qui voit deux membres du groupe descendre dans la salle pour battre une pulsation hypnotique annonçant la fin de la cérémonie. Suite au prochain épisode...

 

PS : Loopkin a raison

setlist :
Moya
12.28.99
Tazer Floyd
Albanian
Death Metheney
Gathering Storm

------
Blaise Bailey Finnigan III
------
Outro

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album 'Allelujah ! Don't bend ! Ascend ! de Godspeed You! Black Emperor
Godspeed You! Black Emperor en concert à Cabaret Sauvage (11 mai 2003)
Godspeed You! Black Emperor en concert à Cabaret Sauvage (13 mai 2003)
Godspeed You! Black Emperor en concert à La Condition Publique (samedi 3 novembre 2012)
Godspeed You! Black Emperor en concert à La Condition Publique (samedi 3 novembre 2012) - 2ème
Godspeed You! Black Emperor en concert au Festival La Route du Rock #23 (vendredi 16 août 2013)
Godspeed You! Black Emperor en concert à L'Aéronef (jeudi 16 avril 2015 )
Godspeed You! Black Emperor en concert à Condition Publique (dimanche 22 octobre 2017)

En savoir plus :
Le site officiel de Godspeed You! Black Emperor
Godspeed You! Black Emperor sur le site de Constellation Records
Le Facebook de Constellation Records


Barbel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=