Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sigur Rós
Heima  (EMI)  novembre 2007

Quelques miens amis ont eu la bonne idée de partir en voyage en Islande plus ou moins récemment. Leur talent photographique associé à leur récit de voyage donnaient à eux seuls rudement envie d'enfiler 2 ou 3 polaires, de casser sa tirelire et de filer sans plus attendre se geler le bout du nez au pays du soleil rarement couchant.

L'Islande, c'est aussi un tout petit pays duquel viennent d'innombrables formations musicales de qualité au rang desquelles il faut bien entendu citer Bjork mais aussi Royksopp, Gusgus et bien entendu, les inimitables Sigur Rós.

Sigur Rós qui vient précisément de sortir son premier film. Qui, en fait, n'est pas un film au sens propre mais plutôt un film documentaire dans la mesure où personne ne joue d'autre rôle que le sien et que l'histoire n'est pas un scénario fictif, pas plus que les décors.

Heima est donc un film documentaire, un peu comme la Marche de l'empereur disons, sauf que les autochtones sont moins manchots. On pourrait penser que les acteurs principaux sont les membres de Sigur Rós bien entendu. Pourtant, après quelques minutes, on se rend compte que ces garçons dans le vent (et dans le froid) ne sont que des faire valoir, des seconds rôles.

Le vrai héros dans Heima, c'est leur pays. Leur terre, leur île, leur paradis. Le vrai héros est une bien belle héroïne en vérité. Les plus septiques pourront prendre ce film pour ce qu'il n'est pas. Une publicité géante pour l'Islande commandée par l'office du tourisme, d'ailleurs partenaire du film pour alimenter votre moulin.

Les autres verront un message d'amour de Sigur Rós pour leur pays. Sans patriotisme aucun, mais avec beaucoup d'humanité et d'émotion. Exactement finalement, comme ce que réussit à faire passer le groupe dans sa musique.

Aussi, il n'est pas étonnant de voir comment les images et le son ne font qu'un sur ce DVD. Même les commentaires passionnants et touchants de franchise et de simplicité participent à cette ambiance douillette.

Mais le plus beau dans ce DVD, c'est l'image. Chaque seconde d'Islande est un enchantement. Les paysages sont somptueux bien sûr mais la façon de les montrer, illustrés par la musique de Sigur Rós, est remarquable et montre combien la sensibilité du groupe et de sa musique est intimement liée au pays.

De vastes étendues désertes en salles des fêtes chaleureuses, de manifestation anti barrage hydraulique en conserverie de harengs désaffectées, les concerts gratuits donnés par Sigur Rós dans ces lieux incroyables ne sont que prétextes. D'ailleurs, les titres sont souvent coupés de commentaires, ce n'est pas un DVD musical classique.

Cerise sur le gâteau, un deuxième DVD, celui-là plus classique présente une série de lives du groupe offrant donc une douzaine de titres plus axés sur le groupe.

Heima est un hommage resplendissant à l'Islande et à ses habitants magnifiquement mis en image et en musique par un groupe aussi unique que le pays qui l'a vu naître. Indispensable !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Kveikur de Sigur Rós
Sigur Rós en concert au Grand Rex (13 février 2003)
Sigur Rós en concert au Grand Rex (13 février 2003) - 2ème
Sigur Rós en concert à La Villette (28 septembre 2004)
Sigur Rós en concert au Festival Les Eurockéennes 2006 (dimanche)
Sigur Rós en concert à Main Square Festival
Sigur Rós en concert au Festival La Route du Rock 2008
Sigur Rós en concert au Festival International Benicàssim 2008
Sigur Rós en concert au Festival International Benicàssim 2008 - 2ème
Sigur Rós en concert au Zénith (jeudi 28 février 2013)
Sigur Rós en concert au Festival Rock en Seine 2016 - samedi 27 août
Oldies : Sigur Rós - Með Suð í Eyrum Við Spilum Endalaust

En savoir plus :

Le site officiel de Sigur Rós


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=