Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Twisted Charm
Real Fictionnal  (Because Music)  septembre 2007

Le 28 novembre dernier, la France était triste. Fred Chichin nous laissait là, comme des cons, complètement médusés par son départ précipité. Ironie du sort, le soir même, Les Rita aurait dû jouer dans une salle aussi mythique qu’eux, l’Olympia. Twisted Charm aurait eu alors l’incroyable honneur de les supporter dans cette superbe tâche…

Double coup dur pour les 4 jeunes britons, qui exprimaient il y a encore peu, leur joie de jouer aux côtés de telles sommités, et par la même occasion de faire l’expérience d’un public plus mature.

Il est vrai qu’après avoir tourné avec Klaxons pendant plusieurs mois, l’envie de se détacher de cette "référence", d’exister en tant que groupe original, devait se faire sérieusement sentir.

Original, on ne peut pas dire que ce soit le cas de l’histoire de ces 4 garçons. Nathan Doom (voix, guitares, synthés), Luke Georgiou (saxophone), John Garley (basse) et Dominic Cole (batterie) viennent d’un bled paumé dans l’imprononçable Northompstonshire. Sympathique trou dans lequel la classe moyenne british végète, eux y compris. Bref, une histoire glauque, mille fois entendue à travers le monde de la musique. "La seule façon de s’en sortir : monter un groupe et s’installer à Londres", pour reprendre les mots de la bio presse.

Cohérents, les Twisted Charm, avec ce premier album Real Fictional, nous parlent donc de société anesthésiée par la téloche "Television Nation", où chaque destin est similaire "Clone Baby", où l’ennui règne graaaaaave "Boring Lifestyles" bref un monde aseptisé où il ne fait pas bon grandir "Never Grow Older".

Un désarroi quelque peu naïf paradoxalement habillé d’un son inventif et mature par sa complexité. Lance Thomas (Ladytron / PJ Harvey), à la production, n’y est sûrement pas étranger. Il est parvenu a donner un sens à une musique qui puise sa force un peu partout : guitare saillante façon Buzzcocks, basse vedette façon Joy Division, saxophone chaotique et incontrôlable façon James Chance, synthés discordants façon Devo. Un délire musical parfaitement orchestré et arrangé.

Leur style robotique 80’s devrait remonter le moral aux inconsolables de la période cold-wave. Une once discrète d’électro apporte une touche de modernité à l’ensemble de l’œuvre, la plaçant peut-être ainsi dans la nouvelle catégorie NME dite "nu-rave".

Peu importe. Catégorie ou pas, la musique mutante de Twisted Charm est avant tout rafraîchissante, charmante, oscillante et surtout pas chiante. Comme son nom l’indique.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Twisted Charm parmi une sélection de singles (avril 2007)
La chronique de l'album Cinema de Twisted Charm
Twisted Charm en concert au Festival Les Volcaniques de Mars 2007

En savoir plus :

Le site officiel de Twisted Charm


Syx         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 26 juillet 2020 : Que le spectacle (re)commence

Des petits concerts commencent à pointer le bout de leur nez, des petits festivals accueillent timidement leurs premiers spectateurs du côté du théâtre... Ce n'est pas encore ça, mais c'est une meilleure nouvelle que si rien ne se passait. Voici le programme de la semaine (et n'oubliez pas le replay de la MAG #7)

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet
et toujours :
"INTENTA experimental & electronic music from Switzerland 1981-93" par divers artistes
"Jimmy Cobb" mix #19 de Listen In Bed
"Chausson le littéraire" de Musica Nigella & Takenori Nemoto
"Alessandro Scarlatti, il Martirio di Santa Teodosia" de Thibault Noally & l'Ensemble Les Accents"

Au théâtre :

en salle dans le cadre des Estivades du Théâtre Le Verbe fou à Avignon:
"Requiem pour un louis d'or"
"Une Reine en exil"
"Le corps de mon père"
et miscellaneous at home :
"A mon seul désir" de Gaëlle Bourges
"L’Amour Vainqueur" d’Olivier Py

"Cabaret Apocalypse" de Jonathan Capdevielle
"Le Pays lointain (un arrangement)" par Christophe Rauck
"A 90 degrés" de Frédérique Keddari-Devisme
"Le Malade imaginaire" par Michel Didym
"Les Bonobos"
de Laurent Baffie
et finir en chant et musique avec un grand écart stylistique de l'opéra à al comédi emusicale :
"Katia Kabanova" de Leos Janacek par Christoph Marthaler à la comédie musicale kitsch avec "Cléôpatre, dernière reine d'Egypte" de et par Kamel Ouali

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma

en salle :
"Guendalina" d'Alberto Lattuada
dans son salon :
"Fitzcarraldo" de Werner Herzog
"Un long voyage" de Lucia Murat
"Les Portes du temps" de David L. Cunningham
"Noise" de Henry Bean
"Cookie" de Léa Fazer
et un spécial Abbas Kiarostami avec :
"Au travers des oliviers"
"Et la vie continue"
"Close-up"

Lecture avec :

"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 13 septembre 2020 : On ira où tu voudras quand tu voudras
- La Mare Aux Grenouilles #10
- 6 septembre 2020 : On danse au bal masqué
- 30 août 2020 : La Culture avance Masquée
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=