Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Will Oldham
Ask forgiveness   (Drag City / PIAS)  novembre 2007

Suite à l’impeccable Letting Go sorti l’an dernier, le petit père Oldham reprend sa six cordes pour ce Ep principalement composé de reprises aussi variées qu’inattendues.

Tout au long de sa prolifique carrière, planqué derrière ses divers alias, Oldham a toujours offert, en marge d’albums impeccables, des EP’s phénoménaux, truffés de morceaux justifiant à eux seuls le statut O combien culte du barbu dégarni.

Entouré pour l’occasion de Meg Baird et Greg Weeks membres de la nouvelle marotte psyché folk Espers, Bonnie Prince Billy s’attaque à quelques pointures de la musique américaine.

Les reprises de Phil Ochs ("My Life"), Mickey Newbury ("I Came To Hear The Music") et Frank Sinatra ("Cycles") épousent assez facilement la patte Oldham, basée sur une instrumentation minimale, ce son de guitare si particulier. Partout sur le disque, la voix de Meg Baird vient subtilement s’accoquiner avec celle d’Oldham , mais sans arriver à l’écoeurement, comme c’était trop souvent le cas sur The Letting Go"…

"I’ve Seen It All", composé au départ par Bjork et chanté en duo avec Thom Yorke sur la bande originale de "Selma Songs", s’annonçait moins évidente. La rythmique complexe du morceau original, les variations vocaliques de Bjork, rendait le passage à l’acoustique plus délicat. Oldham métamorphose l’objet en une comptine folk aride dont il détient la formule…

La grande surprise de ce sept titre reste sans conteste, la reprise pour le moins surprenante du roi du R’N’B sirupeux, le peu fréquentable R Kelly… Mais ceux qui connaissent Oldham savent que le bonhomme étonne souvent par ses goûts musicaux prompts à soulever le mépris de tout bon indie poppeux intolérant qui se respecte (dont je fais, bien évidemment partie)… Ainsi le bonhomme en avait étonné plus d’un au moment où il composait ses albums les plus arides, en avouant adorer par-dessus tout la dance et les disques de Madonna…

Le résultat est assez proche de l’original, mais débarrassé de son "bing-bing" Rn’b (la voix insupportable de R Kelly, ces boîtes à rythmes "pou pou tchak" entendues au kilomètre sur n’importe quel disque d ‘Amel Bent ou Kenza Farrah), "The World’s Greatest" se métamorphose en un sublime morceau de Will Oldham.

Bref comme d’habitude, la grande classe…

 

Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=