Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce American Music Club
The Golden Age  (Cooking Vinyl / PIAS)  Février 2008

L’âge d’or, drôle de titre pour un groupe qui n’en a jamais vraiment eu… Au début des années 90, American Music Club loupé le coche de peu.

On promettait un avenir radieux au groupe suite à la parution de l’excellent Everclear. Son successeur, Mercury (1993) aurait dû consacrer le groupe de Mark Eitzel, véritable taulier de ce que les encyclopédies du rock ont nommé l’Americana, sorte de Country nouvelle vague avec crédibilité indé en prime…

Mais malheureusement et malgré les critiques élogieuses de la presse spécialisée, Mercury est passé complètement inaperçu, enfin surtout aux oreilles des programmateurs de College radio et pour les programmateurs de MTV : pas assez grunge pour l’époque…

Dégoûté, Eitzel saborde le navire American Music Club et passe une dizaine d’années à filer un sacré mauvais coton, nourrissant une haine profonde et un amour immodéré pour les boissons alcoolisées…

Malgré une carrière solo marquée par l’extraordinaire Caught In A Trap And I Can’t Back Out Cause I Love You Baby et son casting de luxe : Steve Shelley de Sonic Youth et James Mc New de Yo LA Tengo, rien n’y fera. Eitzel cultivera une image d’éternel artiste maudit et incompris …

Le seul crédit qu’on lui accordera, sera d’être à l’origine du mouvement slowcore ou sadcore, sorte d’amicale des déprimés de la six cordes qui compte en son sein les rigolos Red House Painters, les joyeux trublions de Low

En 2004, Love Songs For Patriots a marqué le retour d’American Music Club. On avait alors pu remarquer qu’Eitzel n’avait rien perdu de son fiel légendaire, fustigeant allègrement la nation américaine dans son ensemble…

4 ans après, The Golden Age baigne dans une torpeur automnale et cotonneuse… Eitzel semble obsédé par le temps qui passe et l’issue fatale qui est notre mort à tous. Eitzel cultive la veine misérabiliste qui lui a toujours collé aux baskets, non sans donner parfois dans une certaine mièvrerie. Dans "The Sleeping Beauty", il commence par "Alors que je quitte la ville sur la route recouverte de feuilles mortes, je te vois dans mon rétroviseur…".

The Golden Age n’ouvre pas vraiment de nouvelles perspectives musicales pour American Music Club. L’album reste plaisant dans son ensemble, sans plus. Rien à voir avec la fulgurance et l’urgence de certains morceaux d’Everclear et de Mercury…

Les ambiances boisées et feutrées prédominent… Les rares orages électriques ne sont pas sans rappeler les feedbacks tournoyants de Jeff Martin D’idaho ("The Stars").

L’écoute de The Golden Age n’est pas sans évoquer le sentiment que l’on éprouve après avoir revu une ex petite amie… On est content de la voir, on se remémore les bons moments, mais au final, cela fait un bon bout de temps que l’on est passé à autre chose… Au plaisir les gars…



 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

American Music Club en concert au Festival International Benicàssim 2008

le Myspace d'American Music Club


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-03-29 :
Daniel Roméo - The Black Days Session #1
Robin McKelle - Alterations
We are Birds - No return
Vincent Courtois - Robin Fincker - Daniel Erdmann - Love of Life
Bernard Minet - Metal Band
Faut qu'ça guinche - Sixième sens
Caesaria - Connection Loss EP
Hailu Mergia - Yene Mircha
François Puyalto - 44
Jean-Baptiste Soulard - Le silence et l'eau
Péroké - Coco Bans - Al-Qasar - Sélection de clips
Pearl Jam - Gigaton

• Edition du 2020-03-22 :
GoGo Penguin - Atomised Single
KOKOROKO - Single Carry me home
Michael Fine - Five for Five
Bon Voyage Organisation - La course
Duplessy & The Violins of the World - Brothers of String
Valentin Vander - Mon étrangère
Ceylon - Où ça en est ?
Julie Campiche Quartet - Onkalo
Coralie Royer - Blossom EP
Lion's Law - The Pain, the Blood and the Sword
 

• Archives :
Listen in Bed - A Milli (émission 11)
Goodbye Moscow - L'univers
Panic Party - Ep1
Klub des Loosers - Single / clip Champion
Monophonics - It's only us
Elodie Vignon - D'ombres
Laurianne Corneille - Robert Schumann : L'hermaphrodite
Manuel Anoyvega Mora - Cuba Cuba
Chassol - Ludi
Un Poco Loco - Ornithologie
Ludivine Issambourg - Outlaws
Diana Damrau - Richard Strauss : Lieder
Jordan Rakei - Origin (Deluxe Edition)
Coeur - Kawaii karma
BEBLY - ULDO EP
Pearl Jam - Viagra Boys - The National - SLIFT - Toybloïd - En bref cette semaine
Cabane - Grande est la maison
King Biscuit - Hammer It !
Pierre de Bethmann Trio - Essais Volume 3
Jean-Louis Murat - Baby Love
Noëmi Waysfeld - Guillaume de Chassy - Un voyage d'hiver / Eine Winterreise
Caravaggio - Caravaggio : Tempus Fugit
Cocanha - Puput
Listen in Bed - The party of special things to do (Mix #12)
Dora Dorovitch - Dora Dorovitch
Cyrille Dubois & Tristan Raës - Lili & Nadia Boulanger : Mélodies
Courtney Barnett - MTV Unplugged (Live in Melbourne)
Xavier Thollard Trio - (Re)Compositions
Wajatta - Don't Let Get You Down
Thundercat - Dragonball Durag
- les derniers albums (5985)
- les derniers articles (148)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1086)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=