Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Dionysos
Zénith  (Dijon)  24 avril 2008

Après un passage sulfureux à la Vapeur pour promouvoir Monsters In Love le printemps passé, le groupe Dionysos revenait à nouveau en terre dijonnaise avec cette fois-ci un nouvel album à présenter et une renommée scénique à défendre.

Pour cette prestation au Zénith, deux questions restaient en suspens. D'une part, les critiques en demi-teinte sur La Mécanique du Cœur allaient-elles affecter le statut de Dionysos comme meilleur groupe rock français sur scène et d'autre part, l'interprétation de ce dernier opus aux allures conceptuelles et tiré du livre du même nom s'avèrerait-elle dans le même esprit sur la galette et sur la scène ?

L'entrée éclatante de Mathias Malzieu et sa furie bondissante dès les premiers morceaux allaient nous rassurer pour le premier point et sur la tournure de la future soirée : elle serait longue et énergique.

Pour commencer, Dionysos plante son décor : horloge tournante, sons de tics et de tacs, engrenages en ombres chinoises... Une atmosphère digne d'une mise en scène de Tim Burton remplit la salle. Le public écoute avec attention l'histoire racontée par Malzieu et s'imprègne de ses paroles pour les transformer en images.

Puis les horloges s'arrêtent et laissent place à "Song For Jedi" qui fait sauter la foule d'un seul homme jusqu'au fin fond du Zénith.

L'ambiance retombe pour laisser à nouveau place à l'écoute de "La Mécanique du Cœur" et cette alternance entre tubes (si on peut les nommer ainsi) et titres du dernier album continuera jusqu'à la fin de la soirée sans se court-circuiter, donnant l'impression de vivre deux concerts en un.

Pour parler du dernier album, l'absence des nombreux invités, indispensable dans leur rôle pour la Mécanique du Cœur, ne se fait pas ressentir pour le concert, laissant place à l'interprétation musicale plutôt qu'au jeu des personnages.

L'ambiance de la fosse restant à son habitude compacte et dansante, quelques slammeurs se perdent sur la marée de bras tendues avec pour apogée le saut de Malzieu dans la fosse sur "Ta Gueule le chat" montrant le chemin au tromboniste lui aussi obligé de sauter pour accomplir son bizutage de nouvelle recrue.

Détendu et usant d'humour jusqu'à la demande des rappels, Malzieu est à l'image du groupe, maîtrisant son concert sans être pollué par la folie des années passées, parfois trop foutraque, leur prestation se bonifie avec le temps à n'en pas douter.

Jeudi soir dernier, pendant que quelques millions de français roupillaient devant une apparition présidentielle, une poignée de bourguignons résistaient ; sautant, dansant, rigolant, s'amusant aux rythmes rock d'un groupe qui conforte aisément son titre de meilleur groupe rock français sur scène. Mais si chaque année les prestations sont meilleures, qu'en sera-t-il l'année prochaine ?

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Whatever the Weather de Dionysos
La chronique de l'album Monsters in love de Dionysos
La chronique de l'album Monsters in love - DVD de Dionysos
La chronique de l'album Eats Music de Dionysos
Dionysos en concert au Festival Solidays 2003
Dionysos en concert à l'Olympia (17 mai 2003)
Dionysos en concert au Festival La Route du Rock 2004 (dimanche)
Dionysos en concert au Festival Les Inrocks 2005
Dionysos en concert au Festival Halloween 2005
Dionysos en concert au Festival Garorock 2006 (vendredi)
Dionysos en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (samedi)
Dionysos en concert au Festival Le Rock dans tous ses états 2006 (samedi)
Dionysos en concert au Festival Les Eurockéennes 2006 (vendredi)
Dionysos en concert au Festival des terre-Neuvas 2006 (dimanche)
Dionysos en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (dimanche)
Dionysos en concert au Festival International de Benicassim 2006 (vendredi)
Dionysos en concert à Oui FM (12 décembre 2007)
Dionysos en concert à Casino de Paris (20 mars 2008)
Dionysos en concert au Festival Art Rock #25 (2008)
Dionysos en concert au Festival Art Rock 2012 - vendredi
Dionysos en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #24 (2012) - vendredi
Dionysos en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Vendredi
Dionysos en concert au Festival Rock en Seine 2012 - Programmation du vendredi
Dionysos en concert à L'Aéronef (jeudi 13 décembre 2012)
La conférence de presse de Dionysos (août 2004)
L'interview de Babet - Dionysos (29 octobre 2005)
Mathias Malzieu en concert au Festival Les nuits de l'alligator 2006 (jeudi)

En savoir plus :
Le site officiel de Dionysos
Le Myspace de Dionysos

Crédits Photos : Vanessa Bureau (retrouvez toute la série sur Taste of Indie)


Juldes         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 18 août 2019 : Au rythme des vacances
- 11 août 2019 : Sur la Route du Rock
- 4 août 2019 : De festival en festivals
- 28 juillet 2019 : La canicule recule
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=