Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Journées de juin du CNSAD- Le conte d'hiver
Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique  (Paris)  juin 2008

Tragi-comédie de Shakespeare, mise en scène de Yann-Joël Collin, avec Julien Allouf, Mathilde Bisson, Lionel Dray, Ghassane El Hakim, Pierre-François Garel, Carole Guittat, Sara Llorca, Frédéric Noaille, Camille Pélicier-Brouet, Mathieu Sampeur et Sofia Teillet.

La classe de 2ème année du Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique dirigée par Yann-Joël Collin présente "Le conte d'hiver" de Shakespeare.

Selon la note de présentation, ce spectacle se veut le reflet du travail de l'année qui a porté sur "la confrontation des points de vue de chacun autour de textes et de langages différents, des formes théâtrales très diverses pour que chacun puisse tenter de raconter sa propre histoire de théâtre, son propre conte à travers une fiction dont l'enjeu, comme pour Shakespeare, est la représentation elle-même".

Un travail sous influence majeure dans lequel se trouvent toutes les antiennes de la conception du théâtre, et de la mise en scène, de Yann-Joël Collin, qui trouve dans cette tragi-comédie composée de deux parties radicalement différentes, une tragédie de la jalousie suivie d'une pastorale sulpicienne, un matériau sur mesure pour scander l'acte théâtral.

Donc au programme, dilution des registres ou plus exactement leur mise en écho, avec l'introduction du comique dans la tragédie, et inversement du tragique dans la comédie, la dilatation de l'espace scénique qui se dédouble dans la salle et, à force de repousser les limites du plateau, sort du théâtre pour investir la rue, sur le mode tréteaux de bateleur de foire, puis l'église Sainte Cécile avoisinante, lieu propice pour la deuxième partie qui voit traite du mariage, du pardon des offenses et de la résurrection des morts, et volonté délibérée de connivence avec le public, tendant à la démythification, ou plus exactement à la démystification de l'illusion de la représentation pour y substituer l'action théâtrale qui construit la fiction.

L'ensemble fonctionne bien et les plus convaincants sont incontestablement les deux élèves qui incarnent le tragique couple royal : Pierre-François Garel, acteur investi à la personnalité patente, son aisance à passer du pathos à l'ironie, de la folie à la sobriété, de la démesure à l'ascétisme du jeu, et Carole Guittat, à la technique maîtrisée et au jeu limpide, net, sans effets.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique du spectacle "Avant/Après"
La chronique du spectacle "Rodogune"
La chronique des "Scènes"


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-08-09 :
35 ème édition du Festival Humour et Eau Salée - Du 1er au 7 août 2020
 

• Archives :
Une Reine en exil - Théâtre Le Verbe Fou
Requiem pour un louis d'or -  Théâtre Le verbe Fou
Ultra-Girl contre Schopenhauer - Théâtre 14
Une goutte d'eau dans un nuage - Théâtre 14
Etienne A. - Théâtre 14
L’Ordre du jour - Théâtre 14
Littoral - Théâtre de la Colline
Covid et Humour - Le confinement, manne thématique pour les humoristes -
Focus Théâtre -
Shortcom à gogo -
A tort et à raison - Théâtre Hébertot
L'Ecole des Femmes - Théâtre national de l'Odéon
Vivement Noël - Théâtre de la Girandole
Le Sommelier - En tournée
Peer Gynt - Théâtre Les Gémeaux
Fleur de cactus - Théâtre Antoine
Art - Comédie des Champs Elysées
Folie baroque - Théâtre Le Funambule-Montmartre
Hernani, brigand de la pensée ! - Lavoir Moderne Parisien
Le Misanthrope - Théâtre national de Strasbourg
Les Survivantes - Théâtre 13/Jardin
L'Ecume des jours - A La Folie Théâtre
Voodoo Sandwich - Centre Culturel Suisse
Oh les beaux jours - Studio Hébertot
J'aurais aimé savoir ce que ça fait d'être libre - Théâtre de Belleville
Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures - Théâtre de l'Atelier
Eugénie Grandet - Théâtre 13/Seine
Les Innocents, Moi et l'Inconnue au bord de la route départementale - Théâtre de la Colline
Penthésilée - Théâtre de Sartrouville et des Yvelines
Mon fils marche juste un peu plus lentement - Manufacture des Abbesses
- les derniers (3)
- les derniers albums (5)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (8)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (3)
- les derniers spectacles (6900)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=