Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Islands
Arm's way  (Rough trade / Beggars)  mai 2008

Après une si longue attente, voici qu’arrive enfin sur la platine l’une des galettes les plus attendues de 2008 : Arm’s Way, le second opus des canadiens d’Islands.

La belle histoire débute en 2004 sous le nom de Unicorns, rassemblement de jeunes trublions donnant dans la joyeuse pop en technicolor, sorte de foutraque amalgame entre Captain Beefheart, les Beach Boys et Olivia Tremor Control.

Quelques veinards se remémoreront indéfiniment leur apocalyptique prestation parisienne au House of Live. Malheureusement, la formation montréalaise ne survit pas à son premier album et deux membres fondateurs (Nick et Jaime) s’en vont fonder Islands.

Quelques mois plus tard, Return To The Sea donne un premier aperçu de la nouvelle voie musicale suivie par les deux compères. Sans renier ses influences, Islands s’éloigne notablement des défunts Unicorns : musique plus assagie, moins loufoque,  davantage travaillée et largement plus arrangée

Retour en 2008. Quelques changements de personnels ont accompagné la conception de Arm’s Way, l’arrivée de Aaron Harris mais surtout le départ de Jaime Tambeur, laissant Nick seul maître à bord. Déjà remarqué en février dernier au Point Ephémère, un fracassant premier single "The Arm", lance les hostilités avec brio ; Islands nouvelle mouture y apparaissant puissant, direct, conquérant (ces nappes de claviers et de violons), moins raffiné bien que toujours aussi mélodique.

La première moitié du disque s’avère relativement jubilatoire (l’excellent "Pieces Of You" en plage deux) mais s’essouffle quasi instantanément une fois passé la non moins excellente "Creeper". Difficile à croire mais, la deuxième moitié de Arm’s Way voit Islands se lancer dans une succession de trop longues pièces, à la limite du progressif voire du symphonique (des violons jusqu’à l’écoeurement), tellement ambitieuses mais souvent peu inspirées.

Ou comment user la recette initiale jusqu’à la corde. Inutile non plus d’insister sur l’incompréhensible resucée d’un thème de "A Quick One" des Who sur "In The Rushes" …

En résumé, un disque trop long, souvent poussif, difficile à écouter sur la longueur. Restent néanmoins quelques singles particulièrement bien ficelés, lesquels surnagent au milieu de la bouillie ambiante. En demi teinte donc.

 

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Islands parmi une sélection de singles (été 2006)
La chronique de l'album Islands de Keegan DeWitt
La chronique de l'album Singles de Future Islands
La chronique de l'album Far Islands & Near Places de Quentin Sirjacq
Islands en concert au Festival La Route du Rock 2006 (vendredi)
Islands en concert à Inrocks Indie Club (16 octobre 2008)
La conférence de presse de Islands (12 août 2006)

En savoir plus :
Le site web de Islands
Le Myspace de Islands


Barbel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-10-20 :
Listen in Bed - Déluge (Mix #3)
Listen in Bed - Vinyles, suite (émission 3)
Kaori - A ciel ouvert
Hugo Lippi - Comfort Zone
Flyin' Saucers Gumbo Special - Nothin' But
Yosta - Hybrid
Lunt - Phantom Solids
Festival Nancy Jazz Pulsations #46 (édition 2019) - Dom La Nena - Sarah McCoy
Jean Felzine - Hors l'amour EP
Adam Green - Engine of Paradise
Lady Arlette - Interview
Nilok 4tet & Daniel Zimmermann - A wonder plante to...
Éric Legnini - Six Strings Under
Tahiti 80 - Fear of an acoustic planet

• Edition du 2019-10-13 :
Orouni - Interview
Listen in Bed - The Sopranos (Mix #2)
Listen in Bed - Vinyles (émission 2)
Vanille - Amazona
Parlor Snakes - Disaster Serenades
Olivier Rocabois - Ship Of Women / Somewhere In A Nightmare EP
Marie Sigal - Les géraniums EP
Festival Levitation France #7 (édition 2019) - The Warlocks - Black Midi - Frustration - Iceage - Fat White Family - Vanishing Twin - France - L'Epée - Frankie and the Witch Fingers
Pierre Daven-Keller - Kino Music
Michel Dalberto - Beethoven, 5 Sonates pour piano
Sarah Amsellem - Miracles
Vincent David - Pulse
La Féline - Vie Future
Samba de la Muerte - A Life with Large Opening
 

• Archives :
Johanna Saint-Pierre - The NYC Summer Sessions EP
Holy Fuck - Luxe featuring Alexis Taylor
Alarm Will Sound - The hunger
Bruno Rigutto - Chopin : Nocturnes
Sylvain Rifflet - Troubadours
Ensemble Aedes & Mathieu Romano - Brel & Barbara A cappella
Initiative H - Initiative H X Moondog Pax for a Sax Remix
Boucan - Déborder
Caravan Palace - Chronologic
Nantucket Nurse - The Uncompleted Works Volumes 1, 2 &3
Mister Moonlight - The Basement Tapes
Debout sur le Zinc - Vian par Debout sur le Zinc
Studio Electrophonique - Buxton Palace Hotel
Quatuor Béla & Moriba Koïta - Impressions d'Afrique
Mike Patton & Jean-Claude Vannier - Corpse Flower
Samir Barris - Fin d'été
Gérald Genty - Là-Haut
Joseph Fisher - Interview
Florian Noack - Prokofiev : Visions Fugitives
Hildebrandt - ïLeL
Dpt Store - Tokyo dreams
Kronos Quartet - Terry Riley : Sun Rings
One Rusty Band - Voodoo Queen
Marie-Nicole Lemieux - Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières
Black Midi - Schlagenheim
Moddi - Like In 1968
L'épée - Diabolique
Violet Arnold - Moon
Festival Check-In Party #1 (édition 2019) - jeudi 22 août - Prince Miiaou - Julia Jacklin - Clara Luciani - Patti Smith - Jeanne Added
Festival Check-In Party #1 (édition 2019) - Vendredi 23 août - Namdose - Puts Marie - Yak - Slaves - Lysistrata - Gogol Bordello - The Psychotic Monks - Foals
- les derniers albums (5774)
- les derniers articles (130)
- les derniers concerts (2315)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1078)
- les derniers livres (7)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=