Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Yeah Yeah Yeahs
Trabendo  (Paris)  10 juin 2003

Remarqué en avril 2002 en première partie du Jon Spencer Blues Explosion, ce trio new-yorkais (mixte celui là) revenait cette année (après une première annulation en mars) avec l’objectif (et le devoir surtout) de confirmer un étourdissant premier album (Fever To Tell) devant une salle pleine à ras bord fleurant bon la Converse échauffée.

Ce n’est qu’une fois Nicolas Zinner et Brian Chase (respectivement guitariste et batteur) en place que Karen O (moitié du chanteur des Liars) daigne faire son apparition sur la scène du Trabendo. Simplement vêtue d’un débardeur et d’un short taille courte (vert pomme, ça ne s’invente pas), les yeux cachés derrière un masque de maquillage, elle cristallise sur elle, dès les premières secondes, tous les regards des mâles présents dans la salle.

Après quelques minutes, le doute n’est plus permis, l’emballante formation croisée l’an passé en ces mêmes murs a considérablement progressé tant instrumentalement qu'en ce qui concerne les compositions : le guitariste et le batteur faisant preuve d’une redoutable efficacité. Pourtant, le clou du spectacle reste encore et toujours, l’incroyable Karen O et son jeu de scène suggestif, sorte de croisement entre Iggy Pop et Joey Ramone. Voilà pour le visuel.

Sur un plan purement musical maintenant, l'album a logiquement été largement revisité ainsi que des titres plus anciens des premiers EPs. Cependant quelques réserves sont à émettre. En effet, là où les musiciens ont été impeccables, la chanteuse n’a ce soir là pas gratifié le public d’une prestation vocale de premier ordre, passant plus de temps à hurler qu’à véritablement chanter, d’où cette impression de ‘moins bien que sur l’album’.

Cependant, compte tenu de l’impressionnante hype autour du groupe en Angleterre, les breaks au milieu de cette longue tournée printanière n’ont pas été légion, ce qui pourrait expliquer cette fatigue vocale.

Au final, un concert assez réussi même si le groupe aurait pu être plus percutant encore : deuxième acte à la Route du Rock en août.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Yeah Yeah Yeahs en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2004
Yeah Yeah Yeahs en concert au Festival Art Rock 2006 (Samedi)
Yeah Yeah Yeahs en concert au Festival Art Rock 2006 (Samedi) - 2ème
Yeah Yeah Yeahs en concert au Festival Primavera Sound 2006 (vendredi)
Yeah Yeah Yeahs en concert au Festival Rock en Seine 2009 (vendredi 28 août 2009)


Barbel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=