Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Le Rock Dans Tous ses Etats 2008
65 days of static - Tahiti 80 - Rodrigo y Gabriela - My Brightest Diamond - Birdy Nam Nam  (Hippodrome d'Evreux, Normandie)  vendredi 27 juin 2008

65 days of static - Papamobile
Un peu de darkness dans une fin d’après-midi radieuse. Je me faufile pour assister à ce concert qui reprend les codes post-rock avec force visuel. Parfois, je lève les yeux pour m’apercevoir qu’il fait jour, mais je suis décidément absorbé par la noirceur de la scène et celle du son développé par les membres du groupes.

Tous grimés de noir, morceau après morceau, le groupe alterne déchainements noisy de guitares et plages plus apaisées teintées de mélancolie pour un ensemble cathartique et homogène au final, même si les boules Quiès sont de mise, ça envoie du bois ! A découvrir dans le prolongement de Explosions in the Sky ou Mogwaï.

Tahiti 80 - Papamobile
On ne pouvait pas "rêver" mieux – c’est le mot – pour l’heure de l’apéritif ! Tahiti 80 a assuré un bon spectacle devant un public tout acquis à la cause pop californienne et à l’acousticité retrouvée d’éternelles balades enjôleuses. Nos petits normands pour le moment méconnus du grand public ont rendu le sourire aux derniers récalcitrants et ont fait joyeusement tapé du pied la petite foule venue les voir, on se serait cru sur Venice Beach, L.A ! Simple, cool, sympa.

Rodrigo y Gabriela - Scène B
Ayant fait leur place au soleil d’Irlande, les deux guitares "locas" et endiablées ont débarqué sur la scène B devant un public curieux, conquis, parfois extatique.

Le bouche-à-oreille fonctionne depuis déjà quelques mois en France où les deux mexicains ont déjà frappé, notamment aux Transmusicales de Rennes, en décembre dernier.

Union de leur premier amour heavy metal et de leur dextérité hors-pair relayée par un vidéo projecteur sur le fond de la scène, les deux acolytes ont fusionné le son nerveux de leurs guitares acoustiques dans un set enlevé où les ruptures font hurler des "olé" à la foule. Un vrai dépaysement et une belle énergie communicative au final. Olé !

My Brightest Diamond - Papamobile
Changement radical d’ambiance sur la scène Papamobile. Si les 2-3 minutes de retour vers l’entrée ont été courtes pour reprendre ses esprits après Rodrigo y Gabriela, on peut dire que Shara Worden, incarnation féminine totale, a très vite plongé le public dans le vif du sujet.

Pris en cours, je débarque très proche de la scène et je découvre la chanteuse, seule, dans un simple halo de lumière satinée, une main dans la poche de sa salopette, l’autre est affairée à pincer les cordes de sa guitare électrique avec une désinvolture incroyable, un charme trucidant, une malice déconcertante.

L’épuration sonique est de mise, l’émotion belle et brute. A capella, la puissance lyrique de sa voix touche en profondeur et enveloppe de sa rêverie amoureuse. Faites de beaux rêves, festivaliers… Magnifique et touchant.

John Butler Trio – scène A
Attendu, il n’a pas déçu. Le show scénographique est à la hauteur du bonhomme à la chevelure épaisse façon Jamaïca et au sympathique look de surfeur.

Pas convaincu de l’intérêt particulier de ce concert sur le papier, je me laisse finalement doucement gagner par les sympathiques virtuosités de notre pote à tous John qui dégage un feeling, vrai et  spirituel. "Better than" et "Zebra" sont érigés en hymne par le public nombreux, rendu joyeux par le son simple de la guitare et du banjo.

Un set très inspiré qui insuffle, qui prend et vous emmène dans les contrées blues, folk et reggae avec brio. Bonne surprise, bravo John (tape dans le dos) !

Birdy Nam Nam – scène B
Lunettes de soleil requises pour ce show nocturne, programmé à l’heure où les moustiques ébroïciens prennent l’apéro.

Visuellement, c’est la claque : murs de lumière tour à tour bleu, vert, orange ou jaune. Impressionnants et sans concession à l’intimité des festivaliers électriques ! Avec Birdy Nam Nam, on est là pour danser à gogo !

Gageons que le show assuré par ces quatre DJs a fait fuir les ivres bestioles un temps, tant la puissance du beat electro et hip hop a fait vibré les festivaliers en mal de gigotage ! Party on !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
Samedi 28 juin au Rock Dans Tous Ses Etats

65 days of static en concert au Grand Mix ( 11 mai 2009)
Tahiti 80 parmi une sélection de singles (janvier 2011 )
La chronique de l'album Ballroom de Tahiti 80
La chronique de l'album Fear of an acoustic planet de Tahiti 80
Tahiti 80 en concert au Festival Fnac Indétendances 2005
L'interview de Tahiti 80 (jeudi 7 janvier 2016)
L'interview de Foray - Tahiti 80 (vendredi 28 septembre 2018)
La chronique de l'album 11 :11 de Rodrigo y Gabriela
Rodrigo y Gabriela en concert au Festival Les Transmusicales 2007 (Vendredi)
Rodrigo y Gabriela en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Rodrigo y Gabriela en concert à L'Aéronef (vendredi 13 novembre 2009)
Rodrigo y Gabriela en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - samedi
La chronique de l'album A Thousand Shark's Teeth de My Brightest Diamond
My Brightest Diamond en concert au Point Ephémère (22 avril 2008)
My Brightest Diamond en concert au Festival Fargo All Stars 2008
My Brightest Diamond en concert au Grand Mix (mardi 27 mars 2012)
L'interview de My Brightest Diamond (juin 2008)
La chronique de l'album Live in Paris de Birdy Nam Nam
Birdy Nam Nam en concert au Festival Les Trans 2005 (Samedi)
Birdy Nam Nam en concert au Festival de Dour 2006 (jeudi)
Birdy Nam Nam en concert au Festival Les Transmusicales 2008 (Vendredi)
Birdy Nam Nam en concert au Festival Rock en Seine 2009 (samedi 29 août 2009)
Birdy Nam Nam en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Vendredi
Birdy Nam Nam en concert à L'Aéronef (mardi 20 mars 2012)
Birdy Nam Nam en concert au Festival Solidays #14 (édition 2012) - vendredi
Birdy Nam Nam en concert au Festival Le Cabaret Vert #8 (vendredi 24 août 2012)
Birdy Nam Nam en concert au Festival Rock en Seine 2016 - Vendredi 26 août

En savoir plus :
Le site officiel du festival

Crédits photos : Fabrice Delanoue (retrouvez toute la série sur Taste of Indie)


G@ët'         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-02-23 :
Cyril Adda - Interview
Listen in Bed - Satchidananda (Mix #11)
Waxahatchee - Saint Cloud
Julien Gasc - L'appel de la forêt
Fazil Say - Beethoven : Intégrale des sonates pour piano
Cyrielle Golin & Antoine Mourlas - Un moment musical chez les Schumann
The Chocolatines - Rêve d'un jour
Noé Huchard - Song For
The Fantasy Orchestra - The Bear and Other Stories
Adélaïde Ferrière - Contemporary
Smoking Joséphine - Amours, toujours !
François Ripoche - Happy Mood !

• Edition du 2020-02-16 :
Octave Noire - Monolithe
Mira Cétii - Cailloux & météores
Fontiac - The Wall single
Thorbjorn Risager & The Black Tornado - Come on In
The Inspector Cluzo - Brothers in Ideals
Mokado - Ghosts EP
Baptiste Dupré - Petites choses et vaste monde
The Jackson Pollock - Frustration - Le Fil
Sotomayor - Orígenes
Stone Temple Pilots - Perdida
Ásgeir - Bury the Moon
Sunflowers - Endless Voyage
Listen In Bed - M. I. A. (émission 10)

• Edition du 2020-02-09 :
Listen in Bed - Ooh Hah (Mix #10)
Loki Lonestar - Show no Mercy
Caesaria - I become a Beast
Jon Boutellier - On Both Sides of The Atlantic
Claudia Solal & Benoît Delbecq - Hopetown
Moonlight Benjamin - Simido
Jean-Philippe Collard - Granados Goyescas
Mira Cétii - Cailloux & météores
Kid Francescoli - Lovers
Cyril Adda - L'îlot
 

• Archives :
Feu Robertson - The Underground Secession
Bo - Everything Begins EP
Tito Candela - Paradais EP
Jean-Louis Bergère - Ce qui demeure
Rodrigue - A fuck toute - A love toute
André Minvielle & Papanosh - Prévert Parade
Superbravo - Sentinelle
Ensemble Gustave - Bretagne[S]
Hortense Cartier-Bresson - Brahms : Fantasien, 116, Intermezzi, 117 & Klavierstücke, OP. 118
En attendant Ana - Juillet
Listen in Bed - Whosampled.com, part 2 (Mix #9)
Listen in Bed - Il Est Où Le Bonheur (émission 9)
Blankass - C'est quoi ton nom ?
Alexandre Tharaud - Pesson, Abrahamsen & Strasnoy : Piano Concertos
Naclia - La légende de Naclia
Pierre Génisson, BBC Concert Orchestra & Keith Lockhart - Swing, a Benny Goodman Story
Theo Hakola - Water is wet
Le Noiseur - Musique de chambre
Cyril Mokaiesh - Paris-Beyrouth
Mr Bosseigne - Theo Lawrence - Le Fil
No One is Innocent - Interview
Tristen - Les identités remarquables
Listen in Bed - Vinyle, Suite No 2 (émission 8)
Bombay Bicycle Club - Everything Else Has Gone Wrong
Burkingyouth - Fire EP
Andriamad - Jaimalé EP
Abel Orion - Late Night Music EP
Okidoki - When Oki meets Doki EP
Ensemble Consonance - François Bazola - Dolci Affeti
Emmanuel Tugny - Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)
- les derniers albums (5931)
- les derniers articles (145)
- les derniers concerts (2322)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1086)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=