Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bjorn Berge - Yodelice
New Morning  (Paris)  15 octobre 2008

Encore une fois, participer à Froggy Delight me permet de faire dans la nouveauté, découvrir le New Morning, salle connue pour sa programmation jazz pointue, qui se révèle être intimiste, bien disposée, à la sonorité irréprochable. Et de découvrir sur scène Bjørn Berge, présenté comme un prodige.

En entrant, le groupe d'ouverture, Yodelice, un trio Blues-Rock, et bien plus encore, a déjà entamé son set.

Composé d'un violoncelliste et d'un guitariste accompagnant un chanteur-guitariste, le dos tourné à une grosse caisse, qui lui permet de battre la mesure et d'ajouter de la profondeur aux interprétations. Ce denier est habillé d'un costume et d'un chapeau melon, surmonté d'une plume. Une larme dessinée sur la joue lui donne l'air d'un hybride sorti d'Orange Mécanique et de Dead Man. Sa guitare acoustique en forme de tête de mort rajoute à cette impression. Autre élément qui ajoute à l'ambiance est un "arbre à guitare" posé sur la scène.

Les chansons entrainantes et à l'écriture efficace ravissent le public qui n'hésite à participer allègrement, en tapant dans ses mains. Le public participera même à un refrain.

Cet accueil chaleureux ravit les membres du groupe qui sortent de scène sous un tonnerre d'applaudissements. A n'en pas douter, Yodelice est un groupe à suivre, cette trop courte première partie laisse augurer d'un avenir prometteur.

Après un court changement de plateau, le géant Norvégien entre sur une scène habillée uniquement de deux guitares (dont une douze cordes) et d'une chaise.

Pour moi, Bjørn Berge est une découverte, la réputation du personnage est arrivée jusqu'à moi mais, à part une vidéo vue sur internet, il reste un inconnu. Je n'ai donc pas cherché à en savoir plus avant cette soirée, préférant conserver la surprise. Dès les premières notes, la virtuosité, la dextérité et le talent de ce phénomène sautent aux yeux. Ce type est un mutant, il a au moins dix-huit doigts à la main gauche pour jouer à cette vitesse. Et quelle précision !

Généralement, ce genre d'exercice de style finit par me lasser, la démonstration technique la plus affutée, retirant charme et émotion par la froideur de l'exécution et la surenchère. Et c'est, entre autre, là que réside tout le talent de ce musicien nordique, sa capacité à enjoliver sa prestation d'une foultitude de détails, embellissant ses phrasés de guitare.

Sa capacité à insérer des touches humoristiques dans son doigté, à vous tirer des sourires de satisfaction en cascade, est bien évidemment indescriptible dans ces lignes. Pour situer le jeu de Bjørn Berge, je dirais qu'il se rapproche de celui de la guitare classique, mais profondément ancré dans le blues.

Outre son répertoire fourni, nous aurons droit à une reprise des White Stripes, "Death Letter" (heureusement qu'il l'a précisé, je n'aurais pas reconnu l'original), "Ace of Spades" de Motörhead, qui dérivera allègrement sur le thème musical du film Délivrance, et une chanson traditionnelle de montagnes norvégiennes. Ajouter à cela sa voix de stentor, parfaitement éraillée, apportant un surcroit de chaleur, font de ce guitariste venu du froid, un phénomène.

L'ensemble, irréprochable, de la prestation est augmenté par le personnage qui, entre les titres, s'exprime avec un humour ravageur, alors qu'il continue de grattouiller sa guitare nonchalamment.

Il nous apprendra notamment, le secret pour jouer de la guitare comme lui (non, n'insistez pas, il fallait venir). Une soirée riche, pour un homme aux qualités artistiques immenses. On pourrait passer en revue tous les qualificatifs les plus élogieux pour décrire cet homme, mais un seul le résumé : simplicité.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album I'm the antipop de Bjorn Berge
La chronique de l'album Live in Europe de Bjorn Berge
La chronique de l'album Fretwork de Bjørn Berge
La chronique de l'album Blackwood de Bjørn Berge
La chronique de l'album Who else ? de Bjørn Berge
Bjorn Berge en concert au Festival Les Transmusicales de Rennes 2004 (jeudi)
Bjorn Berge en concert au Nouveau Casino (21 mars 2005)
Bjorn Berge en concert à l'Espace Vauban (12 mai 2005)
Bjorn Berge en concert au Festival Fnac Indétendances 2005
Bjorn Berge en concert à L'Européen (31 mars 2008)
Bjorn Berge en concert à Sunset (lundi 16 novembre 2009)
Bjorn Berge en concert au New Morning (samedi 20 novembre 2010)
Bjorn Berge en concert au New Morning (mardi 26 novembre 2013)
L'interview de Bjorn Berge (27 février 2008)
L'interview de Bjørn Berge (lundi 16 novembre 2009)
L'interview de Bjørn Berge (13 octobre 2011)
La chronique de l'album Tree of life de Yodelice
Yodelice en concert au Festival Paroles et Musiques #19 (2010) - dimanche
Yodelice en concert au Festival de Beauregard #6 (édition 2014) - dimanche

En savoir plus :
Le Myspace de Yodelice
Le site officiel de Bjørn Berge

Crédits photos : Laurent Hini (Toute la série sur Taste of Indie)


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Bjorn Berge (13 octobre 2011)
Bjorn Berge (16 novembre 2009)
Bjorn Berge (27 février 2008)


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=