Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Moriarty - Son of Dave
Olympia  (Paris)  lundi 13 octobre 2008

Pour commencer, chapeau bas à Benjamin Darvill, alias Son of Dave, ex Crash Test Dummies. Alors que le public acquis de l'Olympia attend les déjà cultes Moriarty, l'énergumène, tout de gris vêtu, chauffe la salle comme seul un illuminé peut le faire.

Caché sous un chapeau, le regard dissimulé derrière de petites lunettes noires, muni d'un harmonica, d'un sampler et d'une chaise, l'homme-orchestre parvient à créer une atmosphère digne d'une tête d'affiche. Seul sur sa chaise, qu'il semble parfois chevaucher comme un destrier, il parle, joue, rit, se sample, éructe, le tout avec des airs de texan échappé de son Canada natal. Tel un bluesman, il distille un son funky et rustique à la fois, hors du temps. Le show dure une demi-heure, juste le temps d'apprécier sans se lasser.

Et quand arrivent les franco-américains de Moriarty, c'est de la grâce à l'état pur. Le quintet s'impose une fois encore comme une nouvelle référence de notre panhéon musical. Incontestablement. Petite présentation pour ceux qui n'auraient pas encore eu la chance de les connaître.Les Moriarty, c'est comme une famille. La matronne, qui mène le show sans pour autant faire de l'ombre à la fratrie, c'est Rose-Mary. Belle, imposante, charnelle, tout comme sa voix, suave et langoureuse, au son de laquelle on se prend à frissonner. Ensuite il y a le chevelu, à la guitare sèche. Puis le cadet, au sourire communicatif, armé de sa guitare électrique. A la contrebasse, encore un jeunot. Battant le rythme avec une belle énergie. Puis le petit chauve, qui donne à son instrument, l'harmonica, une place de choix. Enfin, le batteur, dissimulé derrière son instrument, et que l'on découvrira au moment ds remerciements.

Chacun se démarque par une personnalité propre, bienvenue, qui ne nuit ni à la cohérence ni à la complicité du groupe. Quant au son, il tient à la folk, au blues, au jazz parfois, mise sur l'acoustique pour encore plus de sincérité. Le tout est authentique, intense. Ils nous offrent rien moins que deux heures d'un spectacle captivant, envoûtant même. Car il s'agit bien là d'un spectacle, avec décor et lumière tamisée, d'où se dégage un vrai amour de la scène, de la musique et du public. Quand ils reviennent pour le rappel, c'est pour laisser la place au quartet à cordes d'Adeo. Une parenthèse là aussi magique. Un show hors des modes, comme échappé d'une autre époque. A voir et à revoir.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Shake a Bone de Son Of Dave
La chronique de l'album Explosive Hits de Son of Dave
Son of Dave en concert au Festival Les Trans 2006 (Vendredi)
Son of Dave en concert au Festival Les Nuits de l'alligator 2007 (mardi)
Son of Dave en concert au Fil (3 octobre 2008)
La chronique de l'album Gee whiz but this is a lonesome town de Moriarty
Moriarty parmi une sélection de singles (octobre 2011)
Moriarty en concert à La Maroquinerie (15 octobre 2007)
Moriarty en concert au Festival GéNéRiQ 2008 (6 mars 2008)
Moriarty en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Jeudi)
Moriarty en concert à Hey Hey My My - Moriarty - Deportivo - Beat Assailant (21 juin 2008)
Moriarty en concert au Festival International Benicàssim 2008
Moriarty en concert à Théâtre Sébastopol (lundi 8 novembre 2010)
Moriarty en concert au Festival Solidays #13 (édition 2011) - samedi
Moriarty en concert au Fil (samedi 24 novembre 2011)
L'interview de Moriarty (16 octobre 2007)

En savoir plus :
Le Myspace de Son of Dave
Le Myspace de Moriarty

Crédits photos : Nicolas Rakotopare (Toute la série sur Taste of Indie)


MarieG         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-08-02 :
Listen in Bed - Nina Simone 2/2(Mix #21)

• Edition du 2020-07-26 :
Crack Cloud - Pain Olympics
We hate you please die - Waiting room
 

• Archives :
Cheyenne - Surprends-moi
Listen in Bed - Nina Simone 1/2 (Mix #20)
La Mare Aux Grenouilles #06 - Talk Show Culturel
L'éclair - Noshtta EP
Toybloïd - Modern Love
Listen in Bed - Jimmy Cobb (Mix #19)
Divers artistes - INTENTA Experimental & Electronic Music from Switzerland 1981-93
Thibault Noally & L'ensemble Les Accents - Alessandro Scarlatti : Il Martirio di Santa Teodosia
Benoît Menut - Les îles
Musica Nigella & Takénori Némoto - Chausson le littéraire
Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet - Echange
Marianne Piketty, Le Concert Idéal - L'Heure bleue
Silas Bassa - Silas
Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay - Eivind Groven Symphonies N°1 & 2
Jean-Efflam Bavouzet - The Beethoven Connection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wölfl
Benjamin Biolay - Grand Prix
Merakhaazan - Veines
Marion Cousin & Kaumwald - Tu rabo par'abanico
Cie Guillaume Lopez - Anda-Lutz
François Club - Cobra
Yadam - Safeplace EP
Hailey Tuck - Coquette EP
Austyn - Désordres EP
Volo - Avec son frère
Daniel Jea - A l'instinct A l'instant
Epilexique - Cérébro Dancing
Fugu - As Found
Magic Malik - Fanfare XP, volume 2
Listen in Bed - Springtime With No Harm (Mix #18)
Listen in Bed - Two Lovers (Mix #17)
- les derniers albums (6111)
- les derniers articles (158)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1095)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=