Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce A Moi
Seduction is dead EP  (De bruit & de silence)  octobre 2008

Comment parler d'un disque sans titre composé par des inconnus ? Comment faire sentir au lecteur que devenir auditeur vaudra la peine, lorsque l'on sait à peine de quoi l'on parle ? Vingt cinq minutes de musique, rien que cela, en cinq titres pour un disque qui s'en cherche encore un. Seduction is dead, proclame la pochette, qui ne porte même pas le nom des artistes. Voilà ce que l'on dira, comment on le nommera : Seduction is Dead EP, premier disque du quatuor parisien A moi.

A l'origine du projet, deux guitaristes, échappés d'une autre formation, Innocent X : Pierre Fruchard et Cédric Leboeuf. S'adjoignant les services d'un batteur et d'un bassiste, ils s'offrent des compositions belles et torturées, toutes en rage contenue et en folie assumée. Rock sous tension, expérimental par nécessité viscérale plus que par invention délibérée.

Tout commence avec "En somme", introduction toute en lenteur qui rappellera aux amateurs de post-rock la grande époque où l'on découvrait pour la première fois l'introduction de "Dead Flag Blues" (Godspeed you black emperor !) ; des nuits à fumer ou à conduire, "Des courbes de choses invisibles" (Téléfax) en guise de bande originale ; la voix blanche et inquiétante de Kocka (Absinthe (Provisoire) et son excellent "Alejandra").

Mais A moi n'en reste pas là, à ressasser sans cesse ces atmosphères qui, à force d'être trop peintes, ont certainement perdu un peu de leur éclat musical premier. La formation s'offre le luxe de s'abreuver à d'autres sources : songwriting vénéneux aux relents baudelairiens, particulièrement perceptible avec le très noir "J'aurais voulu t'avoir" ; rock bancal, boîteux, panteloquant, à tous les sens du terme désaxé (ainsi "L'Ange" et "Si j'étais honnête" peuvent-ils être rapprochés des meilleurs titres d'Ulan Bator, version "let go ego" ou "god:dog") ; nervosité des compositions et guitares acérées.

Alors, que dire d'un disque qui ne donne rien à lire, qui n'a pas plus de passé que de titre ? Il reste à se cramponner à ce qu'il donne à entendre. A ce jeu-là, A moi tire son aucun doute son épingle du jeu, avec cet excellent EP, aussi intelligent qu'inspiré, impressionnant de souffle et de densité, qui l'impose déjà comme l'une des formations véritablement intéressante du post-rock chanté à la française. Une promesse à tenir - au plus tôt on l'espère.

 

En savoir plus :
Le site officiel de A Moi
Le Myspace de A Moi


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 5 janvier 2020 : 360 jours avant 2021

Le temps passe, mais Froggy's Delight est toujours là, sans doute avec une nouvelle peau bientôt mais ce qui importe c'est ce que nous vous proposons à l'intérieur avec pour démarrer l'année une belle petite sélection à découvrir tout de suite !

Du côté de la musique :

"Broken toy" de Dirty Bootz
"Voix du ciel" de Ensemble Gilles Binchois
"Telemann : Frankfurt Sonatas" de Gottfried von der Goltz
"Lemon the moon" de Nitai Hershkovits
"Le rêve et la terre : Debussy, Ginastera" de Orchestre de Lutetia & Alejandro Sandier
et toujours :
"Mozart, Youth symphonies" de Freiburger Barockorchester, Gottfried von der Goltz
"Gemma EP" de Gemma
"Emily the one" mix #7 de notre podcast Listen In The Bed en partenariat avec Radio Dio
"Né !" de Chris LeHache
"Constance" de David Giguère
"Années folles, Crazy Paris !" de François Chaplin, Marcela Roggeri
"Super parquet" de Super Parquet
Ca bouge à Saint Etienne avec :
- "Plastic Ono Utero", 7eme épisode du podcast Listen In Bed
- Rencontre avec MC Pampille autour de son album "Sur le banc de touche"

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Epaule de Dieu" au Théâtre L'Atalante
"Chien et Chat" à la Manufacture des Abbesses
"La Dame Céleste et Le Diable Délicat" au Studio Hébertot
les reprises :
'"Vertiges" au Théâtre de la Colline
'"Invisibles" à la MC93 de Bobigny
'"Vestiges Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Les Carnets de Harry Haller" au Théâtre du Roi R
"La Loi des prodiges" à La Scala
"Alexandra Pizzagali - C'est dans la tête" au Théâtre du Marais
"Matthieu Penchinat - Qui fuis-je ?" au Théâtre du Marais
et la chronique des spectacles toujours à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Moderne Maharahaj, un mécène des années 1930" au Musée des Arts Décoratifs
"Collection Weisman & Michel : Fin de siècle - Belle Epoque (1880-1916)" au Musée de Montmartre
"Balzac & Grandville - Une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

"Les Siffleurs" de Corneliu Porumboiu
et la chronique des films sortis en décembre

Lecture avec :

"Juste une balle perdue" de Joseph D'anvers
"La séparation" de Sophia de Séguin
"Otages " de Nina Bouraoui
"Sukkwan island" de David Vann
et toujours :
"Un art de vivre à Paris" de France de Griessen
"Nino dans la nuit" de Capucine & Simon Johannin
"Nuit d'épine" de Christine Taubira
"On ne meurt pas d'amour" de Géraldine Dalban Moreynas
"Jacobins !" de Alexis Corbière
"La fabrique du crétin digital" de Michel Desmurget
"Le ghetto de l'intérieur" de Santiago H Amigorena

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture
- 9 février 2020 : On se calme et on se cultive
- 2 février 2020 : Place aux crèpes
- 26 janvier 2020 : Les rois des galettes
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=