Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Apple Jelly
Nanana Club  (Mvs / Anticraft)  octobre 2008

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi le succès de Gorillaz vous horripilait, et pourquoi la pop anglaise (on s'accorde tous à dire que Gorillaz rentre dans la case pop, non ?) vous touchait une oreille sans ébranler l'autre ? Si oui, moi aussi.

Et le seul constat saisissant en cette fin d'année 2008, c'est que j'aurais bien aimé moi, bon français, posséder un groupe d'ici qui puisse atteindre ce niveau, lorgner vers le succès sans restreindre la mélodie à sa plus simple portée.

La nouvelle venue (encore que... le groupe s'est vu fermer moult portes avant l'entrée chez MVS) d'Apple Jelly change radicalement la donne. Vous pourrez aimer, cracher, renacler, pire encore, passer à côté, rien n'effacera le fait que les frères Jelly publient ici un premier album héroïque, mettant de côté le sempiternel "premier album accidentel sur lequel trône un faux tube régnant sur neuf autres titres médiocres".

Pour brouiller un peu les cartes, chaque titre porte des noms alambiqués, et l'album est un bras d'honneur au premier degré. Un délire enfantin qui n'hésite pas à enjamber le terrain miné ("hip hop-electro-pop") pour délivrer au moins six tubes potentiels sur son premier effort, dont "The Punk" (les branchés détesteront, et alors ?) qui réduit à l'état de confiture les tentatives mollassonnes qu'on s'inflige tous sur Myspace tous les jours.

Second fait marquant, le groupe n'est pas parisien. Une lueur d'espoir pour tous les groupes de province que le salut se situe encore entre Noir Désir et Moby ("Bonjour Maubeuge, on est les Dirty stars from Sisteron, voilà notre tube"). Nanana Club est un album dépolitisé où le message est musical, la parole y est un subterfuge, une excuse, aux meilleures mélodies ("Don't you know who I think I am") qui plongent ouvertement dans la FM classe.

A l'heure où s'écrivent ces lignes, une brassée de groupes tentent l'expérimentation pour justifier les cachets d'intermittence misérables, le tout afin de conserver l'indépendance qui les a fait connaitre auprès de 15 personnes un soir de décembre. Apple Jelly prend le revers de cette tradition typiquement française. Quelques fois un peu pompier ("After life of the party", prétexte à un refrain gimmick, ou Fame in Famy, disposant du pire solo d'harmonica jamais entendu), les deux frères gardent malgré tout le cap sur la pop, basse en avant sur tous les titres.

Preuve définitive qu'aimer Macca et Serge G. reste possible, sur un territoire monochrome set. Nanana Club possède la fraîcheur des premiers albums qui n'ont pas à dire leur nom pour séduire un public acquis d'avance à leur cause.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Apple Jelly en concert au Fil (6 juin 2009)

En savoir plus :
Le site officiel de Apple Jelly
Le Myspace de Apple Jelly


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# La Mare Aux Grenouilles #08

Huitième édition de la MAG, la Mare Aux Grenouilles, notre nouvelle émission façon talk show où il est question de musique, lecture, potager, jeux vidéos, et YouTube entre autres. C'est à revoir ici et voici le sommaire et les liens vers les sujets que nous avons abordés.

Lio Lio (Arabella, 1980)

Le Facebook de Lio
Le clip de "Amoureux solitaires"
Le clip de "Banana Split"
Le clip de "Amicalement vôtre"

Tagada Jones De rires & de larmes (At(h)ome, juillet 2020)

Le site officiel de Tagada Jones
Le Facebook de Tagada Jones
Le clip de "De rires et de larmes"

Fabulous Trobadors Le quartier enchantant (Tôt ou Tard, 2005)

Le Soundcloud des Fabulous Trobadors
Le Facebook des Fabulous Trobadors
Le clip de "Y'a des garçons"

Me and that man New Man, New Songs, Same Shit (Napalm Records, juin 2020)

Le site officiel de Me and that man
Le Bandcamp de Me and that man
Le Soundcloud de Me and that man
Le Facebook de Me and that man
Le clip de "By The River" feat. Ihsahn

Juniore Un, Deux, Trois (Le Phonographe, février 2020)

Le Bandcamp de Juniore
Le Soundcloud de Juniore
Le Facebook de Juniore
Le clip de "Ah bah d'accord"

Jean-Yves Ferri De Gaulle à la plage (Dargaud, décembre 2007)

Le teaser de "De Gaulle à la plage"

Mario Ramos C'est moi le plus fort (Ecole des Loisirs, novembre 2002)

Le site officiel de Mario Ramos

Nick Hornby Un mariage en 10 actes (Stock, juin 2020)

Le site officiel de Nick Hornby
Le Facebook de Nick Hornby

Paper Mario The Origami king (Nintendo, juillet 2020)

Le site officiel de Mario Paper
Le teaser de Mario Paper

Il Miracolo Niccolò Ammaniti (Arte, mai 2018)

La boutique d'Arte
La bande annonce d'Il Miracolo
La bande son de Il Miracolo (Swans, Tindersticks, dEUS, Nils Frahm...)

Upload Greg Daniels (Deedle-Dee Productions / 3 Arts Entertainment, mai 2020)

La bande annonce d'Upload

iZombie Rob Thomas (Spondoolie Productions, mars 2015)

Le Facebook de la série
La bande annonce d'iZombie

Les 4 derniers journaux
- 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !
- 13 septembre 2020 : On ira où tu voudras quand tu voudras
- La Mare Aux Grenouilles #10
- 6 septembre 2020 : On danse au bal masqué
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=