Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lou Reed
Berlin : Live at St. Ann's Warehouse  (Matador / Beggars)  novembre 2008

Lou Reed et les Velvet Underground occupent les plus hauts lieux dans la galerie de mes héros musicaux. En effet, de même que David Bowie, les Rolling Stones, Led Zeppelin et AC/DC, je dois les remercier (ou regretter) les bases de ce qui est devenu, après la puberté, ma sensibilité musicale.

Berlin, troisième album en solo de Lou Reed après l'épopée d'avant-gardisme expérimental qui a marqué la courte existence des Velvet Underground, est son oeuvre mal-aimée, constamment bannie de ses antologies, concerts et playlists des radios durant les 30 dernières années. Et pourquoi ? Serait-il mal ou peu élaboré ?

Bien au contraire ! Berlin est, pour beaucoup d'admirateurs de Lou Reed, son chef d'oeuvre, celui où ses dons d'auteur et de compositeur se sont conjugués pour donner le jour à un des premiers et meilleurs albums conceptuels de l'histoire du rock.

Dans ce cas, pourquoi fut-il systématiquement renié ? Parce que Berlin raconte une histoire très dure.

Pour moi, qui ai découvert l'album à 16 ans, après avoir lu Moi, Christiane F, 13 ans, droguée, prostituée, ces deux oeuvres se sont imposées comme un tremblement de terre dans mon existence de jeune petit bourgeois et ont brisé en deux coups toute l'innocence de mon adolescence. Dans Berlin, Lou Reed raconte l'histoire d'un jeune couple qui, dans la ville encerclée par le mur de la honte, plonge dans la spirale des drogues, du sexe, des trahisons et de la violence, dont l'unique issue est la mort. Les paroles des chansons sont, pour l'auditeur attentif, d'une brutalité crue, voire angoissante et au niveau de la musique, des moments de grande intensité instrumentale alternent avec d'autres d'une douceur céleste : autrement dit, ce n'est pas le disque idéal à écouter en prenant un verre avec des amis.

Mais revenons à la présente édition de Berlin - Live at St. Ann's Wharehouse. Il s'agit du registre des meilleurs moments de 5 concerts qui ont eu lieu en décembre 2006 et qui ont marqué les premières représentations live de l'album Berlin depuis son lancement en 1973. L'ordre des musiques respecte complètement celui de l'album original, dont la majorité des effets spéciaux et orchestraux sont également conservés, ayant été conviés pour l'occasion un choeur et un orchestre de sept musiciens. Cette édition inclut trois rappels qui n'appartiennent pas à l'album original de Berlin ("Candy Says", "Rock Minuet" et "Sweet Jane") et sert de base au film homonyme réalisé par Julian Schnabel. Lou Reed se montre en grande forme et "Candy Says", chanté en duo avec Antony, des Antony and The Johnsons, est un des moments les plus intenses du disque.

En résumé, Berlin est un disque indispensable pour les fans de Lou Reed, mais sans grand intérêt pour tous les autres. Je m'inclus orgueilleusement dans le premier groupe.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Lou Reed en concert au Festival Primavera Sound 2006 (samedi)
Lou Reed en concert à L'Aéronef (mardi 12 juin 2012)

En savoir plus :
Le site officiel de Lou Reed
Le Myspace de Lou Reed


Nuno         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-09-13 :
Thomas Bel - Cerna Vez
Bandit Bandit - Bandit Bandit
Jeanne Added - Both Sides
Gabriel Tur - Papillon Blanc
Emily Loizeau - Run Run Run (Hommage à Lou Reed)
Emily Loizeau - Le Centquatre
Collectif La Boutique - Twins
Hugo Chastanet - Dix chansons naturelles et sauvages
Elysian Fields - Transience of life

• Edition du 2020-09-06 :
Théo Fouchenneret - Beethoven : Waldstein & Hammerklavier
Inflatable Dead Horse - Love Songs
Lisza - Charango
Alexis HK - Comme un ours (Live)
Morgane Ji - Woman Soldier
 

• Archives :
Feldup - A thousand doors, just one key
Vladimir Torres - Inicial
Creeper - Sex, Death & The infinite Void
Fantastic Negrito - Have You Lost Your Mind Yet ?
Plumes - Oh Orwell
Rue de Tanger - Simone
Anna Aaron - Pallas Dreams
Biffy Clyro - A Celebration of Endings
All We Are - Providence
Ana Carla Maza - La Flor
Listen in Bed - Lazy Lagoon (Mix #22)
Neil Young - Homegrown
Vertige - Populaire
Talisco - Inner songs
Listen in Bed - Nina Simone 2/2(Mix #21)
Crack Cloud - Pain Olympics
We hate you please die - Waiting room
Cheyenne - Surprends-moi
Listen in Bed - Nina Simone 1/2 (Mix #20)
La Mare Aux Grenouilles #06 - Talk Show Culturel
L'éclair - Noshtta EP
Toybloïd - Modern Love
Listen in Bed - Jimmy Cobb (Mix #19)
Divers artistes - INTENTA Experimental & Electronic Music from Switzerland 1981-93
Thibault Noally & L'ensemble Les Accents - Alessandro Scarlatti : Il Martirio di Santa Teodosia
Benoît Menut - Les îles
Musica Nigella & Takénori Némoto - Chausson le littéraire
Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet - Echange
Marianne Piketty, Le Concert Idéal - L'Heure bleue
Silas Bassa - Silas
- les derniers albums (6142)
- les derniers articles (159)
- les derniers concerts (2325)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1095)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=