Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Fucked Up
The Chemistry of Common Life  (Matador / Beggars)  octobre 2008

A propos de Fucked Up, on lit ça et là de nombreuses choses à propos de la production titanesque du disque. On parle de 18, 20, voire 70 overdubs de guitares, on parle des instruments acoustiques ajoutés parcimonieusement au milieu de la déferlante hardcore de leur nouvel album The Chemistry Of Common Life.

En vérité, on cherche une justification au fait que, indéniablement, on apprécie cet album et parce que le fait qu'il sorte sur le label Matador n'est plus raison suffisante pour crier au génie indie rock à propos de tout ce qui est produit en son sein. Alors on prend des précautions. Il ne faudrait pas que, si par hasard ils tombent sur cette chronique, mes amis pensent que je me suis mis au hardcore métal trash (rayez les mentions superflues).

Car il faut reconnaitre que Fucked Up, ça déménage pas mal. D'abord parce que musicalement, c'est du musclé avec leurs grosses guitares lourdes à faire passer les Pixies pour Henri Dès. Ensuite, parce que le chanteur a une voix de mec qui doit fumer ses clopes par le côté incandescent et boire son bourbon sans même en ouvrir la bouteille, du genre à faire pâlir d'envie un chanteur de dark métal. Mais The Chemistry of Common Life est aussi hormoné dans son texte qui fait la part belle à la religion, apportant un certain nombre de questions (mais pas de réponse, je vous rassure, ce n'est pas non plus un essai philosophique) sur le sujet ("No Epiphany", "Looking for God").

Cette debauche d'énergie qui laisse néanmoins la part belle aux mélodies n'est pas sans rappeler Husker Du bien entendu et même si le disque est joliment produit (on en revient à ces histoires d'overdub à outrance), il reste un disque de genre et ne sera pas accessible aux oreilles les plus sensibles malgré un vrai effort sur certaines mélodies franchement tubesques comme "Son the Father" qui ouvre l'album avec brio ! Pour ceux qui aime le rock qui transpire, l'investissement me parait hautement recommandable. Yeahhhhh rock'n rooooll !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Couple Tracks : Singles 2002 - 2009 de Fucked up
Fucked Up en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
Fucked Up en concert à Halle Tony Garnier (vendredi 26 novembre 2010)

En savoir plus :
Le site officiel de Fucked Up


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=