Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Les Transmusicales 2008 (Jeudi)
The Deathset - Cage the elephant - Iglu and Hartly - Maths Class - Jay Reatard - The Popopopops  (Rennes)  4 décembre 2008

Eparpillée sur tout Rennes et ses environs, la 30ème édition des Rencontres Transmusicales de Rennes s'ouvre enfin. Non-anniversaire toujours sans tête d'affiche (une surprise ayant été annulée au dernier moment), le festival montre une fois de plus son désir de découverte de musiques mais aussi de lieux en agrandissant chaque année leur nombre. Difficile donc de tout voir, impossible même et nous allons devoir faire un choix, celui dans un premier temps d'aller au Parc Expos où, dans une programmation assez electro, le jeudi s'annonce très très rock.

La soirée eut pourtant du mal à démarrer dans ces grands hangars toujours un peu froids : en ouverture, présentés et salués par Jean-Louis Brossard, le groupe rennais The Popopopops du collection Rennes Riot a la lourde tâche d'ouvrir les festivités et nous proposeront un set très classique, impressionant de professionalisme pour ce groupe de lycéens, mais finalement peut être un peu trop sage, à l'image de la prestation du chypriote Mario Chris en DJ Set dans le Hall 3 qui, malgré une techno excessivement efficace, se contentera d'envoyer les disques, passant presque plus de temps à faire une sélection dans son classeur dos au public qu'à réellement animer la soirée.

L'ambiance se réchauffe nettement avec l'arrivée de Jay Reatard et son power trio blues rock à forte teneur en distortion. Le chevelu s'evertuera d'ailleurs à laisser trainer une boucle de guitare déchirée entre chacune de ses courtes chansons projetées comme des giffles aux veinards remplissant (plutôt bien) le grand hall. Un sacré gout de Jay Mascis pour ce Reatard piochant à droite à gauche mais toujours à fond la caisse.

On retombe un peu en pression avec les Cage The Elephant du Kentucky. Un groupe de plus dans la mouvance pop-rock pas forcément originale avec son chanteur déchainé, son guitariste qui porte haut et des morceaux très correct mais encore une fois loin d'être originaux.

Pendant ce temps entre les différents groupes, DJ Le Clown grand habitué des Trans, délivre ses bootlegs avec son Video Circus. C'est parfois excellent, parfois un peu facile mais on ne s'ennuie pas avec de jolis montages et du rock qui fait les yeux doux au hip hop et vice-versa.

Manque d'originalité pour certains des premiers groupes de la soirée ? On ne pourra pas dire cela de Iglu & Hartly, 5 lascards de Los Angeles qui proposent un détonnant mélange pop-rock avec des mélodies hip hop. C'est enfin le bonheur d'être aux Trans pour découvrir ce genre de fous furieux qui en font des tonnes et dont les mélodies restent dans la tête une bonne partie de la soirée. A revoir absolument.

Maintenant que la soirée est bien partie, continuons dans les perles dénichées par Jean-Louis Brossard et ce Deathset, totalement foutraque, où les structures des chansons semblent désintégrées par les distortions, où les titres démarrent doucement pour finir dans un chaos total. Un voyage dans le n'importe quoi maitrisé de belle manière par ces trois fans de punk qui finira même par un Territorial Pissings du plus bel effet.

Un cours de maths, voici ce que propose ce quintet anglais. Ou plutôt un cours de math-punk, sauce 2008, avec musiciens hors-pair pour le côté math et une scansion bien déchirée pour le côté punk. On reste ébahi devant la maitrise de ces jeunes musiciens tout en finesse dissimulée derrière une nonchalance et un côté punk pas bien féroce.

Finalement tout cela partait mal, mais il a suffit de quelques surprises pour qu'on se remette en tête que dans les Trans, il y a de tout, du bon, du moins bon, mais tellement de nouveautés qu'on ne peut qu'avoir hâte des prochains concerts, en attendant samedi pour assister à l'incroyable Orka-Tiersen dont tous les spectateurs en disaient déjà le plus grand bien hier soir.

 

Voir aussi sur Froggy's Delight :

Retour sur les dernières Trans : jeudi 6 décembre 2007
vendredi 7 décembre 2007

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Matador Singles '08 de Jay Reatard
La chronique de l'album Watch Me Fall de Jay Reatard
La chronique de l'album A French Tribute de Jay Reatard
Cage the elephant en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du samedi
Cage the elephant en concert au Festival Rock en Seine 2011 (samedi 27 août 2011)
The Popopopops parmi une sélection de singles (juin 2012)
La chronique de l'album A Quick Remedy EP de The Popopopops
La chronique de l'album Swell de The Popopopops
The Popopopops en concert au Festival Les Inrocks tck tck tck 2009 (samedi 7)
The Popopopops en concert au Festival Art Rock 2013 - vendredi, samedi et dimanche
L'interview de The Popopopops (mardi 12 mars 2013)

En savoir plus :

Le Site Officiel des Transmusicales : lestrans.com

Crédits photos : Fred (plus de photos)


Fred         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

The Popopopops (12 mars 2013)


# 29 mars 2020 : On continue à s'égayer le cerveau

On attaque la troisième semaine de confinement. On ne va pas baisser les bras, et nous vous proposons encore un joli contenu histoire de s'oxygéner le cerveau comme on peut. C'est parti.

Du côté de la musique :
"44" de François Puyalto
"Yene mircha" de Hailu Mergia
"Le silence et l'eau" de Jean-Baptiste Soulard
"Gigaton" de Pearl Jam
"Metal band" de Bernard Minet
"Connection loss" de Caesaria
"The black days session #1" de Daniel Roméo
"Sixième sens" de Faut Qu'ça Guinche
Péroké, Coco Bans, Al Qasar, quelques clips pour lutter contre l'ennui du confinement
"Alterations" de Robin McKelle
"Love of life" de Vincent Courtois, Robin Fincker et Daniel Erdmann
"No return" de We are Birds
et toujours :
"La course" de Bon Voyage Organisation
"Où ça en est ?" de Ceylon
"Blossom" de Coralie Royer
"Brothers of string" de Duplessy & the Violins of the World
"Atomised single" de Gogo penguin
"Onkalo" de Julie Campiche Quartet
"Single carry me home" de Kokoroko
"The pain, the blood and the sword" de Lion's Law
"Five for five" de Michael Fine
"Mon étrangère" de Valentin Vander

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

en diffusion sur le net :
une comédie contemporaine avec la captation de la création originelle de "Art"
du boulevard avec :
le streaming de "Fleur de cactus"
le streaming de "Jo"
un classique revisité avec la captation de "Peer Gynt"
une évocation de l'univers de Lewis Caroll avec la captation de "Lewis versus Alice"
dans la rubrique "Au Théâtre ce soir" :
"Peau de vache"
avec Sophie Desmarets
et "La Puce à l'oreille" avec Louis de Funès
une gourmandise pour fan addict avec Fabrice Luchini en vidéo dans "Le point sur Robert"
et des spectales à voir ou a revoir en DVD :
"Le Paradoxe amoureux"
"Dieu habite Dusseldorf"
"ABC D'airs"

Expositions :

en toute tranquillité mais musicales avec sur le Musée de la Sacem :
"L'Opérette" de son Age d'or à la Belle Epoque au regain d'engouement avec sa réactivation par des compagnies contemporaines tels "Azor" et "La Grande duchesse de Gerolstein"
et celle dédiée à son roi "Jacques Offenbach"
au Musée de la Monnaie de Paris :
la visite virtuelle des collections permanentes et la visite de sa dernière exposition en date "Kiki Smith"
et passer les frontières avec la visite virtuelle des collections du Musée Guggenheim de New York

Cinéma :

Ciné-Club at home avec :
"Blue Velvet" de David Lynch
"Casanova" de Federico Fellini
"Les 39 marches" d'Alfred Hitchock
le téléfilm "Paris Best" de Philippe Lioret
et des films récents sortis en DVD :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
"Alice et le maire" de Nicolas Pariser
"Noura" de Hinde Boujemaa

Lecture avec :

"Banditi" de Antoine Albertini
"Champ de tir" de Linwood Barclay
"Chasseurs et collectionneurs" de Matt Suddain
"Les cents derniers jours d'Hitler" de Jean Lopez
"Les plumes du pouvoir" de Michaël Moreau
"Nefertari dream" de Xavier-Marie Bonnot
et toujours :
"Confession téméraire" de Anita Pittoni
"L'âne mort" de Chawki Amari
"L'archipel des larmes" de Camilla Grebe
"Riposte" de David Albertyn
"Temps noirs" de Thomas Mullen
"Toute la violence des hommes" de Paul Colize
"Une île sur la Volga" de Iwan Lépingle

Froggeek's Delight :

"Shadow, le cloud computing", retour d'expérience de l'utisation d'un PC dans les nuages
Une sélection de jeux pour moins vous ennuyer pendant le confinement et plus tard
"Call of Cthulhu" sur Switch, PS4, Xbox One et PC
"Call of Duty Modern warfare" sur PS4, XboxOne, PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=