Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Craftmen Club
Thirty Six Minutes  (Upton park / Booster / Discograph)  février 2009

Les trois Français sortent enfin leur second album de rock garage péchu. Plutôt sombre, souvent furieux, parfois même en français, cet opus nous compte l’histoire de Gary Blood, un pauv’gars dont la famille a été assassinée. D’après les paroles, il ne saurait rien faire d’autre que tenir un flingue et cracher sur son père…

Dès les premières notes, je suis plongé au cœur d’un road movie tarantinesque mâtiné de touches western. Et encore davantage après l’écoute du deuxième titre "Desert land" aux accents spaghetti, usant d’une boucle de banjo fantasque et d’une batterie à la caisse claire typée cavalerie. Quant à la guitare (style ES335), elle est assez claire au début de l’album puis deviendra plus fuzzy. Thirty Six Minutes est ainsi parsemé de morceaux rock’n roll jouissifs comme "I can’t get around" , "Sexodrome"  ou mon préféré "When I try" (déjà présent sur le premier album avec un son plus criard), parfaits pour s’exercer avant un championnat de air guitar. Mais quelques titres savent être plus doux, comme le morceau instrumental de clôture : "Death song". Ennio Morriconesque, il semble évoquer une tragique scène finale dans un standard de Sergio Leone.

Mais en règle générale, la voix est gueularde, les guitares sont saillantes, overdrivées, avec fuzz nasillarde, parfois jouées en slide ou avec du tremolo ; le banjo revient régulièrement. Certains titres sont clôturés par un accord final en vibrato-reverb ; tellement surf. Tout cela, dans un boogie énervé façon Ten Years After, ou un garage-punk style Buzzcocks ou Ramones. Question efficacité des riffs, Jet ou The Hives ne sont pas très loin non plus.

Autant dire que ce deuxième opus est réussi ; il donne même envie de crier "Wouh !" le long des trois-quarts des morceaux.

Mais c’est peut-être en live que les Craftmen abattent leurs meilleures cartes, tant Steeve, le chanteur-guitariste, est charismatique et omniprésent. A ne pas louper s’ils passent près de chez vous, donc.

Ah, au fait, The Craftmen Club est un groupe originaire de Guingamp. A priori, il ne doit pas s’agir de la sous-préfecture des Côtes d’Armor abritant ce fier stade du Roudourou ; ça doit sûrement être un village perdu au fin fond de l’Arizona.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

The Craftmen Club en concert au Festival Art Rock 2014 - 6, 7 et 8 juin
Craftmen Club en concert à La Boule Noire (28 février 2005)
Craftmen Club en concert à La Boule Noire (28 février 2005) - 2ème

En savoir plus :

Le site officiel de The Craftmen Club
Le Myspace de The Craftmen Club


Spud         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-07-05 :
Listen in Bed - Jimmy Cobb (Mix #19)
Divers artistes - INTENTA Experimental & Electronic Music from Switzerland 1981-93
Thibault Noally & L'ensemble Les Accents - Alessandro Scarlatti : Il Martirio di Santa Teodosia
Benoît Menut - Les îles
Musica Nigella & Takénori Némoto - Chausson le littéraire
Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet - Echange

• Edition du 2020-06-28 :
Marianne Piketty, Le Concert Idéal - L'Heure bleue
Silas Bassa - Silas
Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay - Eivind Groven Symphonies N°1 & 2
Jean-Efflam Bavouzet - The Beethoven Connection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wölfl
Benjamin Biolay - Grand Prix
Merakhaazan - Veines
Marion Cousin & Kaumwald - Tu rabo par'abanico
 

• Archives :
Listen in Bed - Two Lovers (Mix #17)
Cold War Kids - New Age Norms 1
The Nits - Knot
Ensemble Thélème & Quatuor XASAX - Mutations Les chimères de Clément Janequin
Les Marquises - La battue
Sarah Lancman - Parisienne
Charles-Baptiste - Le Love & le Seum
Gontard! - Le Sismographe / Noyé 45 tours
Olivier Perrot - C'est la vie
Camille Bénâtre - Après le soir
Roseland - To save what is left
Dätcha Mandala - Interview
Listen in Bed - Plus Rien (Mix #16)
Mcbaise - Raviolo EP
Fontiac - Oxurya EP
YN - Chants de force EP
Söng Söng - Polychrome sounds from the underground
Olivier Savaresse - Acapas
Dätcha Mandala - Hara
Raphaël Imbert, Johan Farjot & guests - Les 1001 Nuits du Jazz
Quinteto Respiro - Herencia
Sébastien Tellier - Domesticated
Listen in Bed - Lullaby (Mix #15)
Jo Wedin & Jean Felzine - Interview
Alexandre Herer - Nunataq
Minhsai - Introsessions EP
LANE - Pictures Of Century
Chouk Bwa & The Ångströmers - Vodou Alé
Quatuor Eclisses - Evocación
Moh! Kouyaté - Guinea Music All Stars
- les derniers albums (6106)
- les derniers articles (155)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1095)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=