Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Jacques Duvall
Trois Baudets  (Paris)  18 avril 2009

Soirée spéciale Jacques Duvall aux Trois Baudets ce samedi 18 avril.

Après une première date au Globo la veille et la fin du set le lendemain, Jacques Duvall et le groupe Phantom auront accueilli et promu de nombreux invités à Paris en cette fin d'avril.

Aujourd'hui Samedi, alors que Lio était annoncée, attendue, elle a malheureusement eu un ennui de santé qui l'empêche de rejoindre l'auteur de "Banana Split", "Les Brunes ne comptent pas pour des prunes"... La longue collaboration entre Lio et Jacques Duvall est la marque d'une telle confiance, d'une telle affection qu'on imagine qu'il a fallu que Lio n'ait pas le choix pour lui fausser compagnie ce soir.

Mélanie Pain la remplace. La jeune chanteuse, fidèle collaboratrice de "Nouvelle Vague" invitée par Duvall propose une première partie toute de délicatesse et de charme.

Simplement accompagnée d'un piano, la voix de Mélanie Pain caresse, ondule les moindres sinuosités de la salle des Trois Baudets dont l'acoustique est paraît-il, exceptionnelle.

Petite salle en effet, chacun se sent privilégié, comme s'il faisait partie de quelques invités très spéciaux pour une soirée privée. Naturellement le Duvall au chapeau de cowboy a oeuvré dans les parrages en offrant un titre.


Le deuxième invité se nomme Juan D'Outremont. Et il faut quelques secondes de surprise, d'attention pour adopter cet artiste.

Belge comme Duvall, Miam Monster Miam, d'Outremont est également un artiste polymorphe de la scène bruxelloise. Parolier, on lui doit le tube "Coeur de loup" de Lafontaine, dessinateur (également de pochette de disque), peintre, performer, touche à tout assez génial, les deux morceaux fleuve qu'il nous propose ce soir sont en quelque sorte le portrait du personnage.

Il récite, slame, poétise, convoquant dans un même texte, dans le désordre Pipilotti Rist, Brad Meldau, Pauline Croze, Jacques Duvall.

L'invité qui suit est étonnant : Alister est venu partager la scène, choisissant un des textes punk de Duvall : "J'ai fait sauter le monde". On reconnait l'esprit de "Qu'est-ce qu'on va faire de toi ?", "Désordre". Alister et Duvall même combat.

Cet autre grand Jacques (1m85) prend place parmi les musiciens de Phantom. Il sort un superbe album Le Cowboy et la Callgirl et entre distance et dérision chante "Le cowboy et la callgirl" avec Florence Denou, "Raconte-moi", "Marianne Renoir", "Chanson malade", "Le cri", etc. et son morceau écrit en hommage (?) à Jean-Claude Vandamme, ce belge juste un petit plus énergique que Tintin et plus "aware". Ah ce sens de l'humour et de la parodie qu'on envie aux Belges justement !

Album rock, blues à l'atmosphère nocturne d'une drame annoncé où le cowboy rentre seul du saloon, où la beauté et la poésie se nichent dans l'étrange et le décalé, sur le label Freaksville, un nom qui n'a pas été donné au hasard.

Puis Marie-France, l'autre copine de trente ans, qui n'en paraît pas nécessairement plus, incendie la scène, fait gronder le moteur de Phantom qui s'en donne à coeur joie pour le premier titre "Déréglée", parole Duvall / musique Alanski, année 77. Et c'est une bombe qui n'a pas une ride. Mais Marie-France continue son chemin, n'est pas là pour raviver une nostalgie et pleurer sur le temps d'avant. La vie continue, elle sort un album avec Duvall et Phantom. Et cette fois encore le parolier a tapé fort avec des textes comme "Bleu", "Les nanas"...

Sans aucun doute, ce soir aux Trois Baudets, c'était l'évènement. Dommage pour les absents. Et juste en passant, Marie-France revient à l'Archipel le 16 mai pour un récital de chanson de B. Bardot. Je pense que ça vaut le détour...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Le Cowboy et la Callgirl de Jacques Duvall
La chronique de l'album Expert en désespoir de Jacques Duvall
L'interview de Jacques Duvall (18 avril 2009)
La chronique de l'album My Name de Mélanie Pain
La chronique de l'album Bye Bye Manchester de Mélanie Pain
L'interview de Mélanie Pain (15 juillet 2009)
L'interview de Mélanie Pain (jeudi 24 octobre 2013)

En savoir plus :
Le site officiel de Jacques Duvall
Le Myspace de Jacques Duvall

Crédits photos : David Didier (Toute la série sur Taste of Indie)


Sandrine Gaillard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Jacques Duvall (18 avril 2009)
Mélanie Pain (24 octobre 2013)
Mélanie Pain (15 juillet 2009)


# 23 juin 2019 : Un festival de festivals

On vous parle bientôt du Hellfest, on vous parle déjà du Magnifique Society, on va partir au festival de Beauregard... bref, c'est l'été, la saison des festivals et on va vous tenir compagnie tout l'été, histoire de vous rafraichir les idées pendant que votre corps suera à grandes eaux sous le soleil caniculaire. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Une clairère" de Jérôme Minière
"Cheval fou" de Marie Claire Buzy
"Le pas de côté" de Matthieu Malon
"Trust in the Lifeforce of the Deep Mystery" de The Comet Is Coming
"Years to burn" de Calexio & Iron and Wine
"Tutto va vene" de Alex Rossi
"The coffin train" de Diamond Head
"Black Haze" de Lloyd
Compte rendu du Magnifique Society à Reims :
- Vendredi avec Delgrès, Franz Ferdinand, The Fat White Family...
- Samedi avec Pond, Bagarre, Sebastian etc.

et toujours :
"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Why ?" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Evaporés" au Théâtre de la Tempête
"Elle voit des nains partout !" au Café de la Gare
"Nous deux et personne d'autre" au Lavoir Moderne Parisien
"Roger, Roger et Roger" au Café de la Gare
"Olympicorama - Epreuve n°2 : Le disque" à la Grande Halle de La Villette
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Natan, le fantôme de la rue Francoeur" de Francis Gendron
Oldies but Goodies avec "L'Age d'or" de Luis Bunuel
et la chronique des films à l'affiche en juin

Lecture avec :

"Avis de décès" de Zhou Haohui
"L'évasion du siècle" de Brendan Kemmet
"La lame" de Frédéric Mars
"La solitude Caravage" de Yannick Haenel
"Malamorte" de Antoine Albertini
et toujours :
"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=