Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Black Box Revelation
Set your head on fire  (T for Tunes / PIAS)  avril 2009

Où la Belgique prouve encore qu'elle est l'un des hauts lieux du rock. Sur le papier, ça aurait pu n'être qu'un leurre artistique, le succès commercial un peu vain de babies-rocker à la mode venant occuper le créneau médiatique laissé vacant par les White Stripes, revival rock-blues un rien grungy en duo bassse-batterie.

Fort heureusement, et malgré leur moyenne d'âge de 18 ans à peine, Jan Paternoster (chant /guitare) et Dries Van Dijck (batterie), les deux compères de The Black Box Revelation, auront sur éviter ce type de clichés.

Convaincant sur scène, le duo confirme sur son premier album, Set your head on fire, tout le bien que l'on pense de lui. De la jeunesse, les deux musiciens ont gardé l'énergie, la fougue, le caractère orageux et l'entièreté. Un son très direct, aussi. Et un appétit de ceux qui permettent d'enregistrer en une semaine un album massif sans aucune faille de production.

À première ouïe, rien de bien nouveau là-dedans : une voix un rien nasillarde, qui s'éraille volontiers, parfois proche de celle de Franck Black (période solo) ou Liam Gallagher ; des riffs tout en puissance ; des rythmiques endiablées ; quelques éclaircies au milieu de l'orage, pour que raisonne mieux encore le tonnerre du rock. Puis, à y écouter de plus prêt, il y a au moins cela de tout à fait inédit : un nouveau pavé dans la marre du rock. The Black Box Revelation n'invente rien, ou plutôt ne fait que s'inventer soi-même, nouveau champion bardé de cuir d'une musique écorchée autant qu'éternellement acnéique – lorsque vieillissent les anciens héros...

Et les impétrants ont déjà sous la main quelques compositions des plus aiguisées : l'archi tubesque "I think I like you" (bientôt sur toutes vos ondes ?) ; le boogie chaotique et frénétique de "Set your head on fire" et son accelerandissimo final ; "Cold cold hands", légèrement relevé, sauce Pixies ; "Never alone, always together" fausse ballade gentillette à la voix vaguement étranglée, façon "Angie" ou "Sister Morphine". Les (très) bons moments ne manquent pas.

Pour le dire simplement : Set your head on fire, avec ses airs de ne pas y toucher, est certainement la meilleure nouveauté qui soit arrivée au rock depuis le Pawn Shoppe Heart des Von Bondies. Ne reste plus qu'à souhaiter aux Black Box Revelation un meilleur avenir.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Silver Threats de The Black Box Revelation
The Black Box Revelation en concert au Fil (8 avril 2009)
The Black Box Revelation en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (jeudi 15)
The Black Box Revelation en concert au Festival Pukkelpop 2010 (vendredi 20 août 2010)
The Black Box Revelation en concert à Aéronef (samedi 9 octobre 2010)
The Black Box Revelation en concert à La Maroquinerie (lundi 11 octobre 2010)
The Black Box Revelation en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du samedi
The Black Box Revelation en concert au Festival Rock en Seine 2011 (samedi 27 août 2011)

En savoir plus :
Le Myspace de The Black Box Revelation


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-06-07 :
Listen in Bed - Lullaby (Mix #15)
Jo Wedin & Jean Felzine - Interview
Alexandre Herer - Nunataq
Minhsai - Introsessions EP
LANE - Pictures Of Century
Chouk Bwa & The Ångströmers - Vodou Alé
Quatuor Eclisses - Evocación
Moh! Kouyaté - Guinea Music All Stars
Orwell - Parcelle Brillante
Tazieff - Is this Natural
The Reed Conservation Society - EP 2

• Edition du 2020-05-31 :
Enzo Carniel - Wallsdown

• Edition du 2020-05-24 :
Quintet Bumbac - Miroirs
Maîtrise Notre-Dame de Paris - Notre-Dame, Cathédrale d'émotions
Gary Bartz & Maisha - Night Dreamer Direct-To-Disc Sessions
Antoine Hénaut - Par défaut
Jean Daufresne & Mathilde Nguyen - Miroir
Isabel Sörling -  Mareld 
Larkin Poe - Self Made Man
Marie Oppert - Enchantée
Miro Shot - Interview
Eldad Zitrin - Three old Words
 

• Archives :
Anne de Fornel - Jay Gottlieb - Cage Meets Satie
Laurent Bardainne & Tigre d'Eau Douce - Love is everywhere
Les Enfants d'Icare - Hum-Ma
Sébastien Forrester - Spirals EP
Duñe & Crayon - Hundred Fifty Roses
Facteurs chevaux - Chante-nuit
Ezra Furman - Sex Education
Hermetic Delight - F.A. Cult
Pierre - 9 songs
Batist & the 73' - Interview
Match - Superficial please EP
TV Party - Dark Heart EP
InRed - Brute Art
The Eternal Youth - Nothing is never over
Alexis Kossenko, Anna Reinhold & Emmanuel Olivier - Soir Païen
Morgane Imbeaud - Interview
Philippe Cassard - Schubert, Sonates pour piano D.845 & D.850
Other Lives - For Their Love
Myriam Barbaux-Cohen - Enrique Granados : Oeuvres pour Piano
Cuareim Quartet & Natascha Rogers - Danzas
Benoit Bourgeois - Invisible
Bertrand Betsch - La traversée
Bambara - Stray
Miro Shot - Content
Batist and the 73' - Love Songs EP
Babx - Les Saisons Volatiles
Grand Palladium - Grand Palladium
Féloche - Féloche and the Mandolin' Orchestra
Maghreb K7 Club Synth Raï, Chaoui & Staifi 1985-1997 - Divers
Tristan Pfaff - Tableaux d'Enfance
- les derniers albums (6065)
- les derniers articles (151)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1094)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=