Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival FNAC Indétendances 2009
Alain Schneider - Geneviève Laloy - Guillaume Cantillon - H-Burns - Cécile Hercule - Mickey 3D  (Paris, Parvis de l'Hôtel de Ville)  dimanche 26 juillet 2009

En ce dimanche ensoleillé, le public répond présent place de l’Hôtel de Ville de Paris pour cette deuxième journée du festival Indétendances.

Festival étroitement lié, du moins jusqu’à présent à Paris Plages, puisqu’il se déroulait sur les quais de Seine, Pont de Sully, tout au bout des installations balnéaires. Mais cette année, c’est donc sur le parvis de l’Hôtel de ville, impressionnant et largement moins intimiste et chaleureux, que la scène est installée, un peu à l’écart des "bronzeurs" et des promeneurs du dimanche…

Pourquoi ? Nous ne le savons pas. Sans doute pour fêter son succès des années précédentes ou alors pour faire place nette et ne pas ennuyer davantage les rois du transat…

Quoi qu’il en soit, la scène située devant la Mairie donne finalement moins à voir au passant qu’auparavant. Là où la promeneur s’arrêtait par hasard pour découvrir tel ou tel groupe, on sent désormais une ambiance de festival plus classique, on perd aussi en visibilité, la scène étant bien peu accessible, visuellement, aux gens situés sur les côtés. En fait, sorti de la moquette bleue, on ne voit rien. Dommage.

Autre changement, le festival jusqu’à présent découvreur de talents indépendants (il en porte le nom tout de même) semble s’élargir afin de proposer un panel d’artistes plus larges pour viser, de fait, un public plus varié. Aussi, pour jouer sur le public dominical et familial, le festival, ce dimanche, propose carrément une matinée (début des concerts incroyablement tôt à 14 heures) afin que papa, maman et leurs progénitures puissent tranquillement rentrer chez eux pour le goûter, ou presque.

Mais ce n’est pas tout, l’affiche offre tout ce qu’il faut pour distraire le jeune public, une première à ma connaissance sur Indétendances. Ainsi, avant les attendus Mickey[3D] (ex 3DK, ex Mickey 3D, ex Mick est tout seul) et Guillaume Cantillon (ex Kaolin), c’est Alain Schneider et Geneviève Laloy qui ouvriront le bal populaire dominical.

Les enfants sont sans doute à la fête, les parents s’agitent quelque peu sur la musique qui, somme toute, balance pas mal et les textes pas si bêtes de nos deux joyeux animateurs de l’après-midi…

Pour les fans de Mickey et de Cantillon, ce fut sans doute un difficile moment que de défendre sa place devant la scène, sous le soleil et avec deux spectacles pour enfants (et adultes consentants) de suite.

Guillaume Cantillon arrive enfin sur scène, dans une formation minimaliste, seulement accompagné d’un autre musicien.

Si tous les deux sont assis, ce n’est pas pour autant qu’il n’attire pas l’attention du public et le folk, quasi-acoustique, de Cantillon fait mouche grâce à ce mélange judicieux de culture, entre Amérique et chanson française, notamment via quelques repères entendus ce printemps un peu partout, comme "Les Ballons Rouges" ou "Comme Avant".

Pas facile de jouer sur une telle scène devant un telle public quand on fait une folk intimiste et chaleureuse.

Pourtant, le public semble adhérer et, en congé de Kaolin, Cantillon fait plus que se défendre et défendre son premier album solo. Il assure une belle prestation qui se terminera par une reprise des Jackson Five… en hommage à qui vous savez. Réussie mais pas forcément utile toute de même, on aurait sans doute préféré une reprise de Neil Young mais fort heureusement pour nous, le folkeux grunge canadien se porte bien !

Et nous n’en avons pas fini avec le folk en ce début de soirée, ni avec la région Rhône-Alpes Auvergne et ses voisins puisque c’est au tour de H-Burns de monter sur scène.

H-Burns, c’était une belle découverte de 2008 avec son album How strange it is to be anything at all et grâce à Mickaël Furnon [3D], il est ce soir l’invité de Indétendances. Dans un registre folk, comme Cantillon, mais avec une connotation largement plus américaine.

Chant en anglais, musique à l’avenant, H-Burns est épaulé sur scène par celui qui l’a aidé à produire l’album et bien connu de nous tous, à savoir Syd Matter, présent notamment derrière les claviers et en backing vocals.

On retrouve sur scène ce qui fait le charme du Drômois, le trac passé, c’est-à-dire des morceaux qui sonnent (bien), des arrangements efficaces et des mélodies à fredonner.

Moins connu, voire pas connu du tout dans le paysage musicial français, H-Burns a une vraie légitimité à venir défendre sur scène ses chansons et c’est pour cela que l’on aime tant Indétendances. Découvrez très vite ce garçon, en espérant un nouvel album très vite !

Retour à la chanson française ensuite avec Cécile Hercule. Croisée sur le chemin de David Tétard il fut un temps, c’est donc en solo ou plutôt sous son nom (ou pseudonyme, je ne sais pas), qu’elle officie désormais avec son groupe. Bref, mignonne et rigolote, Cécile Hercule déroule ses jolies chansons sans complexe. Tantôt à la guitare, tantôt au mélodica, on se laisse prendre par sa bonne humeur et son air détendu.

Et on n’a pas fini d’entendre parler de la "belle Cécile" puisqu’elle et son groupe se transforme immédiatement après leur concert en… backing band de Mickaël Furnon. En effet, Mickey[3D] nouvelle mouture est donc composé de Mickey et de Cécile Hercule et son groupe. Aussi, vous ne manquerez sans doute pas de recroiser la demoiselle, soit en première partie de Mickey[3D] soit, quoi qu’il en soit, avec Mickey[3D] qui revient à la rentrée avec un nouvel album !

En attendant, c’est donc Mickey[3D] (c’est assez pénible à écrire ces []) qui monte sur scène pour terminer un dimanche sous les meilleurs auspices après un début… assez doux.

Rien de révolutionnaire chez le Montbrisonnais. On retrouve ses chansons gigognes, ses textes simples et ses mélodies faussement naives et percutantes, promettant un album dans la continuité de son travail précédent même si, ça et là, on devine quelques petits virages.

On aura droit à la déprimante et drôle "Monluçon" et quelques titres "Pour le public" comme "J’ai demandé à la lune" pourtant écrite pour Indochine allons Mickaël, tu as quand même autre chose à ton répertoire – et bien entendu, le tubesque "Respire".

Une soirée finalement plutôt chouette pour un dimanche, en attendant le choc de titans du week-end du 31 juillet avec le match Clermont-Bordeaux et les formidables Kütu Folk. La Rhône-Alpes Auvergne en force, décidément…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Des Ballons Rouges de Guillaume Cantillon
Une 2ème chronique de l'album Des Ballons Rouges de Guillaume Cantillon
L'interview de Guillaume Cantillon (21 juillet 2008)
La chronique de l'album How strange it is to be anything at all de H-Burns
H-Burns en concert à L'Européen (31 mars 2008)
H-Burns en concert au New Morning (mercredi 2 décembre2009)
H-Burns en concert au Festival Le Cabaret Vert #9 (samedi 24 août 2013)
Cécile Hercule en concert à Set de la Butte (1 octobre 2008)
La chronique de l'album Tu vas pas mourir de rire de Mickey 3D
La chronique de l'album On aime on aide de Mickey 3D
Mickey 3D en concert au Festival Solidays 2005 (vendredi)
Mickey 3D en concert au Festival des Vieilles Charrues 2005 (samedi)
Mickey 3D en concert au Festival Garorock 2006 (samedi)
Mickey 3D en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (vendredi)
Mickey 3D en concert au Festival des terre-Neuvas 2006 (Samedi)
Mickey 3D en concert au Festival Les Francofolies de La Rochelle #32 (édition 2016)
La conférence de presse de Mickey 3D (28 avril 2006)
Mick est tout seul en concert à B R OAD WAY - Quatuor Pli - Gagadilo - Jerri - L'Armée des Ombres - Mick est tout seul (29 octobre 2008)

En savoir plus :
Le site officiel du festival FNAC Indétendances
Le Myspace du festival FNAC Indétendances

Crédits photos : Diane Hion (Toute la série sur Taste of Indie)


        
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres
- 6 octobre 2019 : Coup de froid
- 29 septembre 2019 : Une édition sans chichis
- 22 septembre 2019 : Fin d'été
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=