Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Radar #5 (jeudi 10 septembre 2009)
The Acorn - Elysian Fields - Jeremy Jay - Bell Orchestre - Mùm  (Tourcoing, Le Grand Mix et Hospice d’Havré)  du 10 au 12 septembre 2009

L’objectif du Festival Radar proposé par Le Grand Mix de Tourcoing est de détecter, repérer, faire découvrir le meilleur des musiques indépendantes et radicales, tout genre confondu, rock, jazz, blues, electro…

Aussi pour certains groupes, ces genres se combinent, se superposent pour qu’au final surgisse une musique mutante, et stimulante. Les deux premières soirées de ce festival ont été effectivement chargées en bonnes surprises, empreintes d’une valeur musicale certaine.

Le premier soir a placé son introduction sous le signe de la pop avec The Acorn, sextet canadien (Ottama) composant une musique dense, chargée en mélodies accrocheuses, dont les influences sont faciles à déterminer : Sufjan Stevens bien sûr, les Fleet Foxes évidemment.

Petite digression avant toute chose : il serait bon de procéder à une réhabilitation de la pop, dans son acception la plus générale. Convenons qu’il n’existe aucun rapport entre une pop de qualité, inspirée, et la pop-FM easy-listening, populaire, trop populaire…

On ne rechignera donc pas à accueillir comme il se doit ce folk canadien, − pop première catégorie – riche en instruments et mélodies qui se déploient sur plusieurs couches.

Sur scène, tout ce débordement peut distraire, nous empêchant de consacrer plus d’attention aux paroles du premier album studio Glory Hope Mountain (2008), mais peu importe, le plaisir musical s’avère en définitive moins réfléchi que vif, instantané.

Elysian Fields, qui n’en est plus à ses commencements, porté par l’incandescente Jennifer Charles, a laissé au placard les guitares rock pour n’apparaître que dans un grand dépouillement : piano-chant dans un premier temps, guitare acoustique-chant pour conclure…

Rien de tel que ce minimalisme pour mettre en valeur la voix feutrée de la chanteuse ; une voix à la mesure de la sensualité de celle-ci, sombre, vénéneuse, enveloppante, forcément fatale.

L’accompagnement mesuré de Oren Bloedow parvient dès lors à surligner la tonalité hautement jazz du chant, flirtant avec la bossa, ou l’ambiance d’une valse bancale, noire, tendue.

Le public s’attendait visiblement à plus d’électricité. Peut-être eût-il fallu programmer le groupe en dernier lieu ? Sans doute, mais pas pour certains impatients comblés.

Le californien Jeremy Jay a proposé un rock brut, direct, sans fioritures, dégraissé des subterfuges mélodiques, et brassant de multiples influences allant des Buzzcocks (pour la spontanéité) à Jonathan Richman (pour la nonchalance des intonations vocales).

On relève juste ça et là quelques répétitions et baisse d’énergie, qui seront sans doute congédiées avec l’expérience. A vérifier tout de même sur le dernier album en date, Slow Dance (2009).

En quatrième position, le projet québecquois de Bell Orchestre, composé de deux musiciens d’Arcade Fire, s’est imposé par une présence, un charisme certains.

Autour de la violoniste, Sarah Neufeld (Arcade Fire), se tiennent – et s’affrontent – une basse, des claviers avec force percussions et trompettes, un cor, une slide-guitare, des samples électroniques ; et tout ce beau monde s’unissant pour réveiller le spectre de Silver Mont Zion.

Les morceaux instrumentaux prennent lentement de l’ampleur ; les cuivres subissent d’étranges mutations, couplées à des rythmiques complexes, construites sur une structure en spirale : des rythmiques audacieuses qui tournent sur elles-mêmes, progressent dans l’obscurité pour se consumer dans la plénitude. Le public adhère, résolument.

Cette première soirée se conclut sur la musique généreuse et roborative des islandais Mùm.

Difficile de qualifier ce groupe traversé par de multiples influences, allant de l’électro au post-rock, du classique au trip-hop, de la pop à l’expérimental. Mais on peut avancer que la veine pop du dernier album de Sigur Rós, Med Sud I Eyrum Vid Spilum Endalaust peut correspondre à cette musique pleine de grâce.

Autant dire que cette symphonie typiquement islandaise nous emmène vers des hauteurs insoupçonnées. Le charme des deux chanteuses y est évidemment pour quelque chose : musiciennes polyvalentes, bien à l’aise au centre  de cet orchestre mouvant, vivant leur musique corporellement, avec une légèreté déconcertante.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

The Acorn en concert au Festival Les Inrocks Black XS 2010 (Jour 2
La chronique de l'album The dreams that breathe your name de Elysian Fields
La chronique de l'album Bum raps and love taps de Elysian Fields
La chronique de l'album The Afterlife de Elysian Fields
La chronique de l'album Last Night On Earth de Elysian Fields
La chronique de l'album For House Cats and Sea Fans de Elysian Fields
La chronique de l'album Pink Air de Elysian Fields
Elysian Fields en concert à La Maroquinerie (27 octobre 2005)
Elysian Fields en concert au New Morning (26 mai 2010)
Elysian Fields en concert au Fil (samedi 10 mars 2012)
L'interview de Elysian Fields (juillet 2005)
La chronique de l'album Splash de Jeremy Jay
Jeremy Jay en concert au Festival Les Nuits de l'Alligator 2010 (jeudi 25)
La chronique de l'album Recording a tape the colour of the light de Bell Orchestre
Bell Orchestre en concert au Festival de Dour 2006 (dimanche)
L'interview de Bell Orchestre (4 mars 2006)
La chronique de l'album Summer make good de Mùm
Mum parmi une sélection de singles (décembre 2006)
La chronique de l'album Go Go Smear The Poison Ivy de Mùm
Mum en concert au Festival Primavera sound 2007 (samedi)
L'interview de Mùm (mai 2004)

En savoir plus :
Le site officiel du Grand Mix
Le Myspace du Grand Mix

Crédits photos : Cédric Chort (Toute la série sur Taste of Indie)


David Falkowicz         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 24 mai 2020 : Culture pour tous !

Toujours pas de festival, de théâtre, de concert, et autres ouvertures de lieux de réjouissances diverses sinon quelques passe droits pour les amis de Manu. En espérant que tout rentre dans l'ordre et que l'on retrouve le plaisir du spectacle vivant bientôt. Soyez prudents, sortez couverts et restez curieux !

Du côté de la musique :

Interview de Roman Rappak autour de son nouveau projet Miro Shot
"Par défaut" de Antoine Hénaut
"Three old words" de Eldad Zitrin
"Night dreamer direct to disc sessions" de Gary Bartz & Maisha
"Mareld" de Isabel Sörling
"Miroir" de Jean Daufresne & Mathilde NGuyen
"Self made man" de Larkin Poe
"Notre dame, cathédrale d'émotions" de Maitrise Notre Dame de Paris
"Enchantée" de Marie Oppert
"Miroirs" de Quintet Bumbac
et toujours :
"Chante-nuit" de Facteurs Chevaux
"9 songs" de Pierre
"Sex education" de Ezra Furman
"Cage meet Satie" de Anne de Fornel et Jay Gottlieb
Interview de Batist & the 73' réalisé à l'occasion de son live Twitch dont des extraits accompagnent cette entretien
"Hundred fifty roses" de Dune & Crayon
"F.A. Cult" de Hermetic Delight
"Love is everywhere" de Laurent Bardainne & Tigre d'Eau Douce
"Hum-Ma" de Les Enfants d'Icare
"Spirals" de Sébastien Forrestier

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

des créations :
"Frida jambe de bois" de Pascal Rinaldi en vidéo
le diptyque Arne Lygre mis en scène par Stéphane Braunschweig :
"Je disparais" en vidéo
"Rien de moi" en vidéo
des comédies :
"Alors on s'aime"
"L'Appel de Londres"
"Hier est un autre jour"
du divertissement :
"On ne choisit pas sa famille"
"Double mixte"
du vaudeville avec "Le Système Ribadier"
du côté des humoristes :
"François Rollin - Colères"
"La Teuf des Chevaliers du fiel"
"Franck Duboscq - Il était une fois"
Au Théâtre ce soir :
"Le canard à l'orange"
"Le prête-nom"
"Deux hommes dans une valise"
des classiques par la Comédie française :
"Le Petit-Maître corrigé" de Marivaux
"Cyrano de Bergerac" d"Edmond Rostand
et aller à l'opéra pour :
"Fortunio" d'André Messager
"Falstaff" de Verdi

Expositions avec :

les visites commentées par les commissaires d'expositions qui se sont tenues au Musée Jacquemart-André :
"Hammershøi, le maître de la peinture danoise" en vidéo
et "La collection Alana - Chefs-d'oeuvre de la peinture italienne"
partir en province pour découvrir en images le Musée d'Art Moderne et Contemporain de Strasbourg
et le Musée des Beaux-Arts de Nancy
puis en Europe en Espagne le Musée national Thyssen-Bornemisza à Madrid
en Allemagne au Städel Museum à Francfort
ailleurs au Brésil à la Pinacothèque de Sao Paulo
et au Japon au Ohara Museum of Art à Kurashiki
avant de revenir dans l'Hexagone pour une déambulation virtuelle dans le Petit Palais

Cinéma at home avec :

du drame : "Aime ton père" de Jacob Berger
de l'espionnage : "Les Ennemis" d'Edouard Molinaro
du thriller : "The Unseen" de Geoff Redknap
du thriller fantastique avec "La Neuvième Porte" de Roman Polanski
du divertissement :
"Cassos" de Philippe Carrèse
"Promotion canapé" de Didier Kaminka
"Les Frères Pétard" de Hervé Palud
de glorieux péplums italiens avec Steve Reeves :
"Les Travaux d'Hercule' de Pietro Francisci en VO
"La Bataille de Marathon" de Jacques Tourneur, Mario Bava et Bruno Vailati en VF
du western :
"L'Homme aux colts d'or" d'Edward Dmytryk
"Chino" de John Sturges
au Ciné Club, du cinéma français des années 30 :
"Mister Flow" de Robert Siodmak
"La Banque Némo" de Marguerite Viel
"Les amours de minuit" d'Augusto Genina et Marc Allégret
"Ces messieurs de la santé" de Pierre Colombier
et des films récents en DVD :
"Deux" de Filippo Meneghetti
"Les Eblouis" de Sarah Suco
"La Dernière vie de Simon" de Léo Karmann

Lecture avec :

"J'aurais pu devenir millionnaire, j'ai choisi d'être vagabond" de Alexis Jenni
"Les Beatles" de Frédéric Granier
"Washington Black" de Esi Edugyan
et toujours :
"Là où chantent les écrevisses" de Delia Owens
"Les lumières de Tel Aviv" de Alexandra Schwartzbrod
"Faites moi plaisir" de Mary Gaitskill
"La chaîne" de Adrian McKinty
"Incident au fond de la galaxie" de Etgar Keret

Froggeek's Delight :

Des lives jeux vidéo (mais aussi des concerts) tout au long de la semaine sur la chaine Twitch. Rejoignez la chaine et cliquez sur SUIVRE pour ne rien rater de nos diffusions.

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 24 mai 2020 : Culture pour tous !
- 17 mai 2020 : le joli mois de mai
- 10 mai 2020 : Sortez Masqués !
- 3 mai 2020 : Déconfi...ture
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=