Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Crépapelle
Théâtre du Rond-Point  (Paris)  septembre 2009

Seul en scène écrit, mis en scène et interprété par Maria Cassi.

Le Théâtre du Rond-Point reçoit régulièrement des spectacles transalpins montés par des artistes hors normes dont l‘univers secoue résolument les conventions du théâtre. Après Pippo Delbono, Spiro Scimone,et Emma Dante, pour ne citer que les derniers en date, voici Maria Cassi dans "Crepapelle", un seul en scène hypervitaminé branché sur haut voltage.

Comédienne, auteur, metteur en scène, directrice de compagnie et directrice du Teatro del Sale à Florence, dont les références pour le registre du comique vont de Chaplin à Benigni en passant par Tati et Jerry Lewis, se montre ici comme un croisement de clown fellinien et de personnage cartoonesque pour raconter sa passion pour Paris.

Usant du parallèle avec le triangle amoureux, Maria Cassi, indéfectiblement attachée à sa ville, Florence, comme à un mari qu’elle ne quittera jamais, est cependant inexorablement attirée par la capitale française, comme par un amant qui justifie ses régulières escapes parisiennes. Comme toute femme amoureuse sous influence, elle a tendance à être sous influence et enjolive un peu sa vision parisienne dans les parallèles avec le quotidien florentin. Mais ce ne sont pas les français qui s’en plaindront et l’exercice implique que le trait soit un peu forcé.

Sans qu’il s’agisse de mime, le spectacle repose essentiellement sur le comique visuel et la communication non verbale qui passe par les gestes et les mimiques, la dame ayant le sens de l‘observation et de la caricature et surtout un véritable visage en caoutchouc. Le problème de la langue ne se pose donc pas. En retenant le rythme musical des langues et les intonations qui sont souvent universelles, Maria Cassi enchante et surtout fait rire de manière jubilatoire.

Les français un peu pincés et moins démonstratifs que les florentins, les délicieux moineaux titis parisiens contre les monstrueux et voraces pigeons italiens, l’attraction des grands magasins et la tour Eiffel lui inspirent des scénettes hilarantes auxquelles il est difficile de résister.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=