Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Kumisolo
My love for you is a cheap pop song  (Active suspension Records)  octobre 2009

Une bulle d'air frais en cette lourde période de crise et qui plus est de stress de la rentrée, c'est tentant, non ? L'album de Kumisolo, My love for you is a cheap pop song, peut répondre à ces attentes auprès des amateurs de musique électro-pop, tout en étant assez déconcertant puisqu’il mélange des sons électro d’ambiances de jeux vidéo ou de dessins animés à des mélodies tendres et naïves chantées d'une voix fluette qui jongle entre le japonais, le français et l'anglais. Kumi Okamoto, jeune artiste japonaise installée désormais à Paris et ayant déjà fondé le groupe The Konki Duet avec Zoé Wolf, sort son premier album en solo, accompagnée de sa beat box et son clavier électronique. La simplicité des textes (au moins en français et en anglais, car je maîtrise peu le japonais, je l'avoue...) et des compositions musicales ont un effet séducteur puisqu'ils nous imprègnent rapidement.

Passé l'intro, faite dans le style de la présentation excentrique d'un show, les treize autres chansons sont légères et s'écoutent non sans quelques sourcillements d'étonnement chaque fois que le clavier libère ses notes synthétiques et futuristes. Si un ou deux morceaux n’ont pas éveillé en moi un intérêt significatif, comme "Earth" et son air similaire à "Frère Jacques", le reste de l'album a su retenir mon attention et même harponner sérieusement ma curiosité.

Les beats de dance sur fond de paroles japonaises de "Danse Music", et ceux plus graves de "I know what boys like" sont aussi accrocheurs que les morceaux pop électro japonais "Vodka" et anglais "Nasty boy". La pop bilingue (anglo-japonaise) "Sattelite Song" avec ses sons spatiaux dignes de "Capitaine Flamme" est régénératrice. Difficile de résister également à l'avant-dernier morceau "Tactics", qui flirte entre notes de clavier rappelant certains jeux vidéo et duo en japonais à la consonance enfantine avec Minifer.

Enfin, l'album se termine curieusement sur un air de piano dont l'agréable mélodie garde l'esprit simple et naïf de l'album. On s’était bien habitué à n'entendre aucun instrument traditionnel tout au long de l'album, mais ces notes de piano n’en sont pas moins charmantes et apaisantes. Gare à ceux qui s'endormiraient au doux son de ce dernier morceau sans éteindre leur chaine hi-fi, ils risqueraient d'être réveillés seulement cinq minutes plus tard avec un court bonus pétaradant de son Casio sur quelques derniers textes colorés (parlant de "Rainbow"...).

My love for you is a cheap pop song est un album édulcoré qui a le mérite de nous surprendre et de nous laisser le coeur léger.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

L'interview de Kumisolo (24 septembre 2009)
L'interview de Kumisolo (janvier 2013)

En savoir plus :
Le site officiel de Kumisolo
Le Myspace de Kumisolo


Ed         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Mondrian figuratif" au Musée Marmottan-Monet
"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 22 septembre 2019 : Fin d'été
- 15 septembre 2019 : Life in Vain
- 8 septembre 2019 : du nouveau à l'Horizon
- 1er septembre 2019 : C'est reparti pour un tour
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=