Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La paranoïa
Théâtre National de Chaillot  (Paris)  octobre 2009

Comédie dramatique de Rafael Spregelburd, mise en scène Marcial Di Fonzo Bo et Élise Vigier, avec Marcial Di Fonzo Bo, Frédérique Loliée, Pierre Maillet, Clément Sibony, Rodolfo de Souza, Élise Vigier et Julien Villa.

Après "La estupidez" jouée en ce même lieu la saison passée, la Compagnie des Lucioles poursuit, avec "La paranoïa", l'exploration du grand œuvre de l'auteur argentin Rafael Spregelburd inspirée du tableau des sept péchés capitaux du peintre néerlandais Hieronymus Bosch.

L’écriture de Rafael Spregelburd s'inscrit dans une démarche syncrétique qui tient du collage dadaiste en s'emparant de tous les codes et références de la fiction contemporaine tels qu'ils sont véhiculés par les comics, le cinéma, les séries télévisées, et notamment celles qu'il connaît le mieux les fameuses télé-novelas argentines, et le monde virtuel dessiné par Internet, dont Quentin Tarantino serait, au plan formel, le pendant cinématographique, pour dynamiter l'ère contemporaine.

Ce nouvel opus, variation autour du péché de gourmandise, place l'intrigue, qui n'est qu'un prétexte pour superposer et télescoper les modes narratifs et les niveaux fictionnels, sous le registre de la science-fiction, registre ardu et hardi au théâtre.

Dans une étrange matrice qui tient de la machine à explorer le temps, du caisson de télétransportation et d'écran intérieur de projection des fantasmes, se déroule une invraisemblable histoire qui a des accointances avec les contes pour enfants avec des personnages archétypaux.

Cela commence à la mode du bon vieux feuilleton increvable "Mission impossible" avec un étrange colonel uruguayen (Rodolfo de Souza loufoque à souhait) qui convoque un mathématicien de haut niveau incapable de faire une addition sans calculette qui a fait capoter une mission astronautique (délicieux Marcial Di Fonzo Bo en ahuri cosmique), l'astronaute traumatisé rescapé de ladite mission (Julien Villa, parfait en Calimero sous tranxène), un écrivain de roman de gare (excellente Frédérique Loliée comédienne capable de tout qui formait avec Elise Vigier l'ébouriffant binôme trash du spectacle "Duetto 5" conçu à partir de textes décapants de Leslie Kaplan et de Rodrigo Garcia) et un robot transgenre hystérique au disque dur vérolé qui s'auto-reprogramme (époustouflant Pierre Maillet).

Leur mission : inventer des histoires pour satisfaire de redoutables créatures extra-terrestres, qui dominent la planète mais qui sont dépourvues de la composante humaine qu'est l'imaginaire, d'où l'histoire d'une reine de beauté monstrueuse (Elise Vigier décapante) et de l'anti-héros de service, un policier déchu boulimique et drogué (Clément Sibony).

S'ensuit un spectacle délirant et foisonnant, car pour le gourmand, en général, et la voracité du spectateur, en particulier, abondance de biens ne nuit pas, menée tambour battant qui scotche ce dernier sur son fauteuil complètement fasciné et hypnotisé, indifférent au cataclysme qui pourrait survenir. Mission accomplie pour Rafael Spregelburd qui décapite les certitudes et annonce peut-être une apocalypse joyeuse qui confine au mystique avec son dénouement inattendu et inquiétant.

Mission réussie également pour les co-metteurs en scène Marcial Di Fonzo Bo et Élise Vigier qui gèrent de manière novatrice leur scénographie par rapport à "La estupidez" en substituant à la multiplicité parallèle des lieux scéniques la quasi alternance de scènes sur le plateau et de scènes filmées.

A conseiller sans modération pour ceux qui ne cèdent pas à la tentation de la vie "light".

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique du spectacle "La estupidez"
La chronique du spectacle "Duetto 5"


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 Avril 2019 : 365 jours par an

Ce week end c'était le Disquaire Day, l'occasion de rappeler que vos disquaires, comme vos libraires ont une santé fragile et qu'il est important de les soutenir tout au long de l'année. Alors allez acheter vos disques et vos livres dans vos commerces de proximités, leurs bons conseils valent mieux que les frais de port offerts.

Du côté de la musique :

"A thousand voices" de Yules
"Dernier voyage" de Accident
"Avancer" de Tarsius
"Partitions" de Orouni
"Sola" de Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Laurent Montagne en interview, autour de "Souviens-toi" à retrouver pour une session acoustique de 4 titres
"Homme demain" de Monsieur et tout un Orchestre
Rencontre avec Le Bal des Enragés
"Free" de In Volt
"Macadam animal" de Guillo
"Replica" de Cassia
et toujours :
"Soleil, soleil bleu" de Baptiste W. Hamon
"Whoosh !" de The Stroppies
"Vonal Axis" de Steeple Remove
"Moderniste" de Les Vents Français
"Requiem" de AqME
"Hand it over" de Hat Fitz & Cara
"François Couperin : Concerts royaux" de Christophe Rousset & Les Talens Lyriques
"Journey around the truth" de Andy Emler & David Liebman
A l'occasion du concert de Novatom et des Sheriff à Montbrison nous les avons rencontré :Interview de Novatom,Interview des Sheriff
"Ce qui nous lie" de Mes Souliers sont rouges

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"JR" à la Grande Halle de La Villette
"Je suis Fassbinder" au Théâtre du Rond-Point
"Dieu habite Dusseldorf" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Amour en toutes lettres" au Théâtre de Belleville
"Cinq ans d'âge" au Théâtre Essaion
"Tchekhov à la folie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Célébration" au Théâtre de Belleville
"Lewis Furey - Haunted by Brahms" au Théâtre du Rond-Point
"Close"
"Into the little hill" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
des reprises:
"Matka" au Théâtre-Laboratoire Elizabeth Czerzuk
"La petite fille de Monsieur Lihn" au Théâtre de l'Epée de Bois
"L'Autre fille" au Studio Hébertot
"Voyage au bout de la nuit" au Théâtre Tristan Bernard
"Laura Laune - Le diable est une gentille petite fille" au Trianon
"Gainsbourg For ever" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en avril

Expositions avec :

"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Seule à mon mariage" de Marta Bergman
Oldies but goodies avec"Paris qui dort" de René Clair dans le cadre de sa rétrospective à la Cinémathèque française
et la chronique des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Vindicta" de Cédric Sire
"Mujurushi, le signe des rêves, Vol. 1 & 2" de Naoki Urasawa
"La guerre des autres, rumeurs sur Beyrouth" de Bernard Boulad, Paul Boan, Gael Henry
"Je ne sais rien d'elle" de Philippe Mezescaze
"En lieu sûr" de Ryan Gattis
"Deux femmes" de Song Aram
"3 minutes " de Anders Roslund & Borge Hellstrom
"1793" de Niklas Natt Och Dag
et toujours :
"Barracoon" / "Article 36" de Zora Neale Hurston / Henri Vernet
"C'est aujourd'hui que je vous aime" de François Morel & Pascal Rabaté
"Ce que cela coûte" de Wilfred Charles Heinz
"L'enquête Hongroise, le tour du monde 1" / "Vous êtes de la famille ?" de Bernard Guetta / François Guillaume Lorrain
"La cartographie des Indes boréales" de Olivier Truc
"La guerre des scientifiques" de Jean Charles Foucrier
"Mémoire brisée" de E.O. Chirovici
"Parasite" de Sylvain Forge

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=