Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La paranoïa
Théâtre National de Chaillot  (Paris)  octobre 2009

Comédie dramatique de Rafael Spregelburd, mise en scène Marcial Di Fonzo Bo et Élise Vigier, avec Marcial Di Fonzo Bo, Frédérique Loliée, Pierre Maillet, Clément Sibony, Rodolfo de Souza, Élise Vigier et Julien Villa.

Après "La estupidez" jouée en ce même lieu la saison passée, la Compagnie des Lucioles poursuit, avec "La paranoïa", l'exploration du grand œuvre de l'auteur argentin Rafael Spregelburd inspirée du tableau des sept péchés capitaux du peintre néerlandais Hieronymus Bosch.

L’écriture de Rafael Spregelburd s'inscrit dans une démarche syncrétique qui tient du collage dadaiste en s'emparant de tous les codes et références de la fiction contemporaine tels qu'ils sont véhiculés par les comics, le cinéma, les séries télévisées, et notamment celles qu'il connaît le mieux les fameuses télé-novelas argentines, et le monde virtuel dessiné par Internet, dont Quentin Tarantino serait, au plan formel, le pendant cinématographique, pour dynamiter l'ère contemporaine.

Ce nouvel opus, variation autour du péché de gourmandise, place l'intrigue, qui n'est qu'un prétexte pour superposer et télescoper les modes narratifs et les niveaux fictionnels, sous le registre de la science-fiction, registre ardu et hardi au théâtre.

Dans une étrange matrice qui tient de la machine à explorer le temps, du caisson de télétransportation et d'écran intérieur de projection des fantasmes, se déroule une invraisemblable histoire qui a des accointances avec les contes pour enfants avec des personnages archétypaux.

Cela commence à la mode du bon vieux feuilleton increvable "Mission impossible" avec un étrange colonel uruguayen (Rodolfo de Souza loufoque à souhait) qui convoque un mathématicien de haut niveau incapable de faire une addition sans calculette qui a fait capoter une mission astronautique (délicieux Marcial Di Fonzo Bo en ahuri cosmique), l'astronaute traumatisé rescapé de ladite mission (Julien Villa, parfait en Calimero sous tranxène), un écrivain de roman de gare (excellente Frédérique Loliée comédienne capable de tout qui formait avec Elise Vigier l'ébouriffant binôme trash du spectacle "Duetto 5" conçu à partir de textes décapants de Leslie Kaplan et de Rodrigo Garcia) et un robot transgenre hystérique au disque dur vérolé qui s'auto-reprogramme (époustouflant Pierre Maillet).

Leur mission : inventer des histoires pour satisfaire de redoutables créatures extra-terrestres, qui dominent la planète mais qui sont dépourvues de la composante humaine qu'est l'imaginaire, d'où l'histoire d'une reine de beauté monstrueuse (Elise Vigier décapante) et de l'anti-héros de service, un policier déchu boulimique et drogué (Clément Sibony).

S'ensuit un spectacle délirant et foisonnant, car pour le gourmand, en général, et la voracité du spectateur, en particulier, abondance de biens ne nuit pas, menée tambour battant qui scotche ce dernier sur son fauteuil complètement fasciné et hypnotisé, indifférent au cataclysme qui pourrait survenir. Mission accomplie pour Rafael Spregelburd qui décapite les certitudes et annonce peut-être une apocalypse joyeuse qui confine au mystique avec son dénouement inattendu et inquiétant.

Mission réussie également pour les co-metteurs en scène Marcial Di Fonzo Bo et Élise Vigier qui gèrent de manière novatrice leur scénographie par rapport à "La estupidez" en substituant à la multiplicité parallèle des lieux scéniques la quasi alternance de scènes sur le plateau et de scènes filmées.

A conseiller sans modération pour ceux qui ne cèdent pas à la tentation de la vie "light".

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique du spectacle "La estupidez"
La chronique du spectacle "Duetto 5"


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 juin 2019 : C'est la fête !

Vendredi prochain, ce sera la Fête de la Musique, une raison supplémentaire pour en écouter de la bonne en vous baladant dans notre sélection culturelle de la semaine, avec également bien entendu du théâtre, du cinéma, des expos et de la littératures.

Du côté de la musique :

"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada
et toujours :
"Appareil volant imitant l'oiseau naturel" de Boule
"Hypersensible" de Cat Loris
"Strange creatures" de Drenge
Petit tour à Beauregard, qui approche, pour y parler des découvertes. Nous avions déjà évoqué le reste de la programmation
"Strome" de Martin Kohlstedt
"Arrivals & Departures" de The Leisure Society
"Attack of the giant purple lobsters" de Washington Dead Cats

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'étrange affaire Emilie Artois" au Théâtre de la Contrescarpe
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph à Ivry
"Huckleberry Finn" au Théâtre de la Huchette
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Homme encadré sur fond blanc" au Théâtre Tristan Bernard
"Un drôle de mariage pour tous" au Théâtre Daunou
"Guigue & Plo" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Hiroshima, mon amour" aux Théâtre des Bouffes parisiens
"Matka" au Théâtre Elisabeth Czerczuk
"Dîner de famille" au Café de la Gare
"Hypo" au Théâtre du Marais
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

dernière ligne droite pour :
"Les Nabis et le décor" au Musée du Luxembourg
"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Le choc du futur" de Marc Collin
"Bunuel après l'âge d'or" de Salvador Simo

Lecture avec :

"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel
et toujours :
"Alice" de Heidi Perks
"J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi" de Yoan Smadja
"Présumé coupable" de Vincent Crase
"Une histoire de la Nouvelle France : Français et Amérindiens au XVI siècle" de Laurier Turgeon
"Vue pour la dernière fois" de Nina Laurin

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=