Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bjørn Berge
Sunset  (Paris)  lundi 16 novembre 2009

C’est dans l’intimité du Sunset et pour quatre jours que Bjørn Berge est venu poser ses flight case pour se produire devant son public parisien.

Le musicien norvégien s’installe et entame d’entrée, les chansons de son nouvel album Fretwork. Peut-être que le public, religieusement assis, ne parait pas très chaud, toujours est-il que la prestation commence timidement.

Bjørn entame une série de titres avant de s’adresser aux personnes présentes, du bout des lèvres, ce qui est assez étonnant, quand on connaît la verve de l’homme et sa capacité à converser avec son public. Il retrouvera sa gouaille et sa bonne humeur durant la soirée.

Le public réagira peu, mis à part une personne, sérieusement éméchée, qui ponctuera les interventions du bluesman venu du froid, de commentaires très limite et de rires gras.

En tout cas, une fois Bjørn lancé, difficile de l’arrêter, il nous a régalés d’une bonne heure et demi de son humour et de sa virtuosité.

Voir ses mains se promener avec une telle agilité sur le manche de ses guitares pourrait presque faire croire que jouer de cet instrument est simple.

Malgré la leçon de guitare qu’il nous a donnée ce soir, je ne pense pas être capable de reproduire un dixième de ce qu’il parvient de faire.

Nombre de chansons jouées sont issues de son dernier album, qu’il a entièrement écrit et produit et qui lui tient particulièrement à cœur. Plus tard viendront des chansons plus anciennes, mêlées aux reprises tant attendues, peut-être trop d’ailleurs, par le public.

Ces reprises déclenchent un engouement qui laisse une impression que le public ce soir, n’attend que cela, comme si Bjørn était une bête de foire.

Certes, ces reprises sont très bien réalisées mais il parait dommage qu’elles déclenchent tant de réactions positives, en comparaison à la tiédeur de l’accueil qu’ont reçu les nouvelles compositions, qui constituent des bijoux d’orfévrerie.

Après une standing ovation un peu forcée, Bjørn reviendra exécuter quelques morceaux supplémentaires (dont sa très célèbre version de "Ace of Spades") qui déclencheront une vague de plaisir dans l’assistance.

Somme toute un excellent moment passé en compagnie de ce musicien venu du froid, Bjørn est un virtuose de la guitare, mais aussi des contacts humains qu’il semble affectionner tout particulièrement.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album I'm the antipop de Bjorn Berge
La chronique de l'album Live in Europe de Bjorn Berge
La chronique de l'album Fretwork de Bjørn Berge
La chronique de l'album Blackwood de Bjørn Berge
La chronique de l'album Who else ? de Bjørn Berge
Bjorn Berge en concert au Festival Les Transmusicales de Rennes 2004 (jeudi)
Bjorn Berge en concert au Nouveau Casino (21 mars 2005)
Bjorn Berge en concert à l'Espace Vauban (12 mai 2005)
Bjorn Berge en concert au Festival Fnac Indétendances 2005
Bjorn Berge en concert à L'Européen (31 mars 2008)
Bjorn Berge en concert au New Morning (15 octobre 2008)
Bjorn Berge en concert au New Morning (samedi 20 novembre 2010)
Bjorn Berge en concert au New Morning (mardi 26 novembre 2013)
L'interview de Bjorn Berge (27 février 2008)
L'interview de Bjørn Berge (lundi 16 novembre 2009)
L'interview de Bjørn Berge (13 octobre 2011)

En savoir plus :
Le site officiel de Bjørn Berge
Le Myspace de Bjørn Berge

Crédits photos : David Didier (Toute la série sur Taste of Indie)


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Bjorn Berge (13 octobre 2011)
Bjorn Berge (16 novembre 2009)
Bjorn Berge (27 février 2008)


# 23 juin 2019 : Un festival de festivals

On vous parle bientôt du Hellfest, on vous parle déjà du Magnifique Society, on va partir au festival de Beauregard... bref, c'est l'été, la saison des festivals et on va vous tenir compagnie tout l'été, histoire de vous rafraichir les idées pendant que votre corps suera à grandes eaux sous le soleil caniculaire. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Une clairère" de Jérôme Minière
"Cheval fou" de Marie Claire Buzy
"Le pas de côté" de Matthieu Malon
"Trust in the Lifeforce of the Deep Mystery" de The Comet Is Coming
"Years to burn" de Calexio & Iron and Wine
"Tutto va vene" de Alex Rossi
"The coffin train" de Diamond Head
"Black Haze" de Lloyd
Compte rendu du Magnifique Society à Reims :
- Vendredi avec Delgrès, Franz Ferdinand, The Fat White Family...
- Samedi avec Pond, Bagarre, Sebastian etc.

et toujours :
"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Why ?" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Evaporés" au Théâtre de la Tempête
"Elle voit des nains partout !" au Café de la Gare
"Nous deux et personne d'autre" au Lavoir Moderne Parisien
"Roger, Roger et Roger" au Café de la Gare
"Olympicorama - Epreuve n°2 : Le disque" à la Grande Halle de La Villette
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Natan, le fantôme de la rue Francoeur" de Francis Gendron
Oldies but Goodies avec "L'Age d'or" de Luis Bunuel
et la chronique des films à l'affiche en juin

Lecture avec :

"Avis de décès" de Zhou Haohui
"L'évasion du siècle" de Brendan Kemmet
"La lame" de Frédéric Mars
"La solitude Caravage" de Yannick Haenel
"Malamorte" de Antoine Albertini
et toujours :
"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=