Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bjørn Berge
Fretwork  (Dixiefrog / Harmonia Mundi)  octobre 2009

Voix chaude, caverneuse, ce gars aux allures de Viking n’en impose pas que par sa taille. De passage à Paris pour la promotion de Fretwork, son dixième album, Bjørn Berge appartient à une espèce pas tout à fait identifiée, et j’en reste convaincue, pas du tout menacée !

Le musicien armé de son instrument de prédilection, une guitare acoustique, attaque l’album énergiquement avec le titre "Crazy Times". D’entrée de jeu, il assure une rythmique au rasoir, d’un pied alerte et à la force de ses 10 doigts de magicien. Une once de sensibilité existerait-elle derrière sa carrure incroyable ? Je réponds affirmatif tout comme à la question récurrente du feeling. Vous savez, ces petites choses qui, en dehors de la technique, ô combien maitrisée chez notre ami Bjørn, font la différence. Ces petites choses qui font que l’on passe de l’album sympa à l’album indispensable… et celui-ci l’est probablement déjà à ma discothèque !

Au fil de l’écoute, on découvre une nouveauté qui confère une atmosphère aérienne à l’album. Oui, le violon d’Øyvind Staveland fait son apparition, notamment sur "These Streets", folk à souhait ou sur "Endless", une petite merveille d’originalité… assurément mes deux coups de cœur ! Cela va s’en dire que le violon et l’arpège font généralement bon ménage. Comme à son habitude, le monsieur alterne habilement les instrumentaux et les compositions chantés, la force et les finesses, les rythmes enlevés et les mélodies envoûtantes. L’instrumental, "Fretwork", évoque la traduction musicale idéale d’une course poursuite avec ses cassures et ses reprises. Sur "Drifting Blues", Mister B. Berge enfile le bottleneck pour un blues plus conventionnel. Attention, ici, par "conventionnel" je n’entends pas "impersonnel" ! Pas de gaspillage avec l’artiste qui utilise chaque parcelle de son énergie au service d’un son enveloppant.

Il se plaît à reprendre "Zebra" de John Butler Trio. Ce nom vous évoque forcément le talentueux guitariste aux dreadlocks et aux multiples influences, attaché à sa guitare tel un koala à sa feuille d’eucalyptus. Bjørn Berge garde son flow et sa version, un peu plus rêche que l’original, est loin d’être déplaisante. Le solo électrisé, les hand-clapping et les chœurs sont au rendez-vous. Quand la rudesse norvégienne rencontre la chaleur australienne, on peut parler d’une réussite totale. Il faut ajouter à cela que ces deux musiciens ne sont pas les moins méticuleux du métier.

"Travelling Song", une ode à l’évasion porte bien son nom même si c’est simplement l’ensemble de ces 9 compos et 3 reprises qui me poussent au voyage. Pour finir en beauté, l’album s’achève sur l’instrumental "Paris", une petite pépite qui pourrait bien lui valoir le respect et l’admiration des plus irréductibles gaulois !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album I'm the antipop de Bjorn Berge
La chronique de l'album Live in Europe de Bjorn Berge
La chronique de l'album Blackwood de Bjørn Berge
La chronique de l'album Who else ? de Bjørn Berge
Bjorn Berge en concert au Festival Les Transmusicales de Rennes 2004 (jeudi)
Bjorn Berge en concert au Nouveau Casino (21 mars 2005)
Bjorn Berge en concert à l'Espace Vauban (12 mai 2005)
Bjorn Berge en concert au Festival Fnac Indétendances 2005
Bjorn Berge en concert à L'Européen (31 mars 2008)
Bjorn Berge en concert au New Morning (15 octobre 2008)
Bjorn Berge en concert à Sunset (lundi 16 novembre 2009)
Bjorn Berge en concert au New Morning (samedi 20 novembre 2010)
Bjorn Berge en concert au New Morning (mardi 26 novembre 2013)
L'interview de Bjorn Berge (27 février 2008)
L'interview de Bjørn Berge (lundi 16 novembre 2009)
L'interview de Bjørn Berge (13 octobre 2011)

En savoir plus :
Le site officiel de Bjørn Berge
Le Myspace de Bjørn Berge


Sarah Defaye         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Bjorn Berge (13 octobre 2011)
Bjorn Berge (16 novembre 2009)
Bjorn Berge (27 février 2008)


# 23 juin 2019 : Un festival de festivals

On vous parle bientôt du Hellfest, on vous parle déjà du Magnifique Society, on va partir au festival de Beauregard... bref, c'est l'été, la saison des festivals et on va vous tenir compagnie tout l'été, histoire de vous rafraichir les idées pendant que votre corps suera à grandes eaux sous le soleil caniculaire. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Une clairère" de Jérôme Minière
"Cheval fou" de Marie Claire Buzy
"Le pas de côté" de Matthieu Malon
"Trust in the Lifeforce of the Deep Mystery" de The Comet Is Coming
"Years to burn" de Calexio & Iron and Wine
"Tutto va vene" de Alex Rossi
"The coffin train" de Diamond Head
"Black Haze" de Lloyd
Compte rendu du Magnifique Society à Reims :
- Vendredi avec Delgrès, Franz Ferdinand, The Fat White Family...
- Samedi avec Pond, Bagarre, Sebastian etc.

et toujours :
"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Why ?" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Evaporés" au Théâtre de la Tempête
"Elle voit des nains partout !" au Café de la Gare
"Nous deux et personne d'autre" au Lavoir Moderne Parisien
"Roger, Roger et Roger" au Café de la Gare
"Olympicorama - Epreuve n°2 : Le disque" à la Grande Halle de La Villette
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Natan, le fantôme de la rue Francoeur" de Francis Gendron
Oldies but Goodies avec "L'Age d'or" de Luis Bunuel
et la chronique des films à l'affiche en juin

Lecture avec :

"Avis de décès" de Zhou Haohui
"L'évasion du siècle" de Brendan Kemmet
"La lame" de Frédéric Mars
"La solitude Caravage" de Yannick Haenel
"Malamorte" de Antoine Albertini
et toujours :
"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=