Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Les Transmusicales 2009 (Vendredi)
Gaggle - Slow Joe and the Ginger Accident - Mr Eleganz - Chocolate Donuts  (Rennes)  4 décembre 2009

L'homme le plus élégant de toute la Bretagne a la plaisante tâche d'ouvrir les festivités suivi de près par une camera de TV Rennes. Et le Mr Eleganz ne se fait pas prier : il fanfaronne, se prête au jeu des photos, pose, se recoiffe sous un cadre géant le représentant. Toute l'élégance française pour un dj set de première qualité et un personnage que l'on n'est pas prêt d'oublier.

En France on ne connait les donuts américains que par Homer Simpson. Pour les Chocolate Donuts de Caen c'est ici et maintenant avec ces normands (encore un jeune groupe de cette programmation 2009 très francaise) qui nous présente leur rock vif, sérieux, très pro avec la toute petite point d'arrogance de leur jeunesse et un chanteur partout à la fois. Si la malédiction des groupes caennais ne se porte pas sur eux ils devraient aller loin.

Noeud papillon pour le DJ, petits costumes pour les quatre autres membres du groupe islandais FM Belfast qui entend faire bouger le frileux hall. On nous en promettait beaucoup, le pari est à moitié réussi mais difficile de dire du mal d'une équipe si sympathique.

Aux Transmusicales, il y a toujours le groupe particulier, la chorale décalée, la communauté hippie pop ou encore la famille musicale comme il y a quelques années avec la Trachtenburg family. Cette année la palme de l'originalité et la démesure revient a Gaggle, groupe d'une vingtaine de chanteuses féministes. Pas de look rétro ni de pantalon moule-parties à la I'm from Barcelona. Cette fois ce serait plutôt le costume de scène, le sérieux pour une musique qui ne l'est tout de même pas trop. Et surtout juste suffisament court pour ne pas devenir lassant. Grand moment.

On a beaucoup parlé de Slow Joe and the Ginger Accident. Slow Joe, c'est le chanteur des rues en Inde depuis 60 ans, et c'est l'accident, la rencontre avec des français, des titres préparés et les Trans pour se retrouver et les jouer. Du blues à la chanson d'amour, c'est un concert émouvant que nous présente ce grand père chouchouté par l'équipe pour sa première visite en France et ces musiciens heureux de réussir leur pari. Ils ont même gagné le hall 4 en plus de leurs premiers concerts. Encore une fois, par accident.

Passage au Hall 3 où les écossais de The Phantom Band ont déjà commencé le concert. Simple, efficace, peut être trop simple même puisqu'il y a peu de choses à dire. C'est fluide, ca coule mais on oublie presque aussitôt tant il n'y a pas l'originalité qui fait les bons groupes de Trans. Dommage, en quelques heures, l'excellent groupe a disparu des mémoires. Snif.

Dans le grand Hall c'est au tour de la jamaicaine Terry Linn dans un style ragga dancehall avec deux batteries, une grosse caisse et surtout des projections vidéos fort violentes qui ponctuent les textes virulents de la demoiselle.

Autre demoiselle, Jessie Evans avec son saxophone, son look improbable, son batteur presque aussi élegant que le Mr Etalon du genre, Jessie Evans donc tient le hall en haleine , impatient de voir la dernière facétie de la performeuse. On pense à Peaches, en bien, quand elle fonce dans la fosse pour saluer le public. Un véritable show efficace et varié. Même pas besoin d'aimer le saxophone pour apprécier, ouf !

Fever Ray, grand hall, grande préparation et limite de l'escroquerie pour le public au delà des trois premiers rangs. Dans le noir presque complet, avec juste quelques lampes de chevet et des lasers. Voix qui porte, bidouille electronique, musicalement c'est très bien, mais malheureusement, en live, on aime voir du live et ce soir ce ne sera pas possible. Dommage tous les membres semblaient joliment grimés et v^tu. Tant pis, on se réserve pour demain !

 

Voir aussi sur Froggy's Delight :

l'article du jeudi 3 décembre

Retour sur les dernières Trans : jeudi 4 décembre 2008
vendredi 5 décembre 2008
samedi 6 décembre 2008

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de Fever Ray

En savoir plus :

Le Site Officiel des Transmusicales : lestrans.com

Crédits photos : Fred (plus de photos)


Fred         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=