Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Hockey - Are we brothers ?
L'Aéronef  (Lille)  lundi 22 février 2010

"Le post-rock, c'était avant" clame haut et fort un des badges aux slogans provocateurs vendus par l'Aéronef. Qu'en est-il de maintenant ? Petit aperçu de groupes qui ont fait du bruit lundi soir dans la salle lilloise.

Le public est majoritairement composé de jeunes bobos-branchés, filles aux chemisiers brodés et Wayfarers sorties des années 60, garçons aux cravates détendues et coiffures hirsutes. Pas grande foule dans le club de l'Aéronef ce soir, mais qu'importe, le programme a de quoi bien faire bouger ce petit monde.

Ben, Jerm, Anthony et Brian formant le groupe Hockey débarquent en première partie pour une de leurs dernières dates en France. Guitariste rouquin à grosse barbe, batteur moustachu aux airs mexicains, joueur de synthé ébouriffé tapi dans l'ombre et chanteur en petite marinière et slim : leur look les fait sortir tout droit d'un garage de répétitions lycéennes. Volontairement débraillé, le quatuor originaire de Portland annonce une musique de la même couleur : bruyante, rythmée, et hélas assez négligée.

Bien que certains morceaux réussissent à emballer la foule tel que "Learn to lose" ou encore en exclusivité, "Rebels marry young", l'ensemble laisse une impression bien brouillonne et bruyante. La voix du chanteur Benjamin Grubin se détache assez peu des guitares saturées, et les touches d'électro ajoutées au synthétiseur donnent l'impression que le groupe ne sait sur quel pied danser. Tantôt rock électrique tapageur, tantôt disco funky et pop, Hockey a du mal à donner une identité à ses morceaux qui, au final, se ressemblent tous fortement. Le public se contente de sauter dans tous les sens à l'instar du chanteur sur le rythme accentué par la batterie : peut-être est-ce là simplement l'intérêt du groupe, Ben affirmant lui-même dans une interview "We wanted to make music that people could have fun to at the parties we played". Au vu de la bougeotte qui agite le public, c'est plutôt réussi.

Finissant sur un de leurs morceaux phares, "Too fake", Hockey s'éclipse bien rapidement de la scène, laissant un public à moitié convaincu. "Ils sont encore jeunes, ils n'ont fait qu'un album", les excuse une adepte du groupe, "mais ils touchent un peu à tout, c'est ce qu'on aime !". Espérons qu'Hockey saura se canaliser et préciser son style dans l'avenir ; pour l'heure, on se contente de sourire de leur look et de sautiller sur leurs morceaux énergiques bien que manquant encore de structure.

Arrive ensuite sur scène Are we brothers ?, droit venus du Danemark, annoncés comme étant un véritable renouveau du genre rock. C'est avec enthousiasme que le groupe s'attelle à ses différents instruments et se met à converser avec le public, complimentant la nourriture Lilloise et enchaînant blague sur blague avant d'attaquer les premiers morceaux. Inspirés par Bob Marley tout comme les Beatles ou encore les Clash, Are we brothers ? réussit à mélanger les genres de façon audacieuse, donnant un coup de neuf et de fraîcheur à un rock trop souvent enfermé dans ses guitares : les quelques touches de reggae ou de ska parsemées de-ci de-là sont une agréable surprise. Toutefois, une fois celle-ci passée, on regrette que la même ficelle soit utilisée pour tous les morceaux, rendant l'ensemble musicalement trop uniforme.

C'est pourquoi Are we brothers ? n'est pas tant un groupe à écouter qu'un groupe à voir, se donnant au maximum sur scène. Carburant au rhum, les danois ont une énergie débordante qui se répand dans le public invité à bouger, danser, s'éclater. Les musiciens suent à grosses gouttes et échangent de grands sourires : ils sont là, ils s'amusent et veulent que les spectateurs en fassent de même. Il suffit pour cela de suivre le rythme effréné de la basse et de se laisser porter par la spontanéité du chanteur Lasse Boman : difficile de se retenir de sautiller sur place. Leur joie de vivre est contagieuse et le public répond présent, accueillant avec ferveur leur tube "Come around", interprété à la sauce d'une session jam.

Le groupe enchaîne les morceaux de leur album éponyme sans ralentir la cadence, les deux guitaristes à coupe afro s'affrontent en duel sur "You got your dreams" tandis que Lasse s'acharne sur son micro durant "Know I'm right", sa silhouette se découpant dans l'éclairage stroboscopique de la scène. C'est en s'éloignant un peu de cette dernière qu'on comprend d'ailleurs le succès d'un tel groupe, en regardant le public se trémousser et balancer les bras de façon effrénée. La recette est simple : du rythme festif, de l'enthousiasme communicatif, de la proximité et de l'échange.

En sortant de la salle, on réalise n'avoir retenu que peu des refrains et mélodies entendues tout au long du concert, celles-ci se mélangeant en un amalgame de rythmes endiablés et sons saturés. Le souvenir principal de la soirée restera celui de s'être déchainé en recevant de l'énergie pure par intraveineuse – tant pis pour les mélomanes, ce soir, la priorité était avant tout de se défouler.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Mind Chaos de Hockey
Hockey en concert au Festival Radar #5 (vendredi 11 septembre 2009)
Hockey en concert au Festival Les Inrocks tck tck tck 2009 (jeudi 5)
L'interview de Hockey (30 juin 2009)

En savoir plus :
Le site officiel de Hockey
Le Myspace de Hockey
Le Myspace de Are we brothers ?


Léa S.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 25 octobre 2020 : Tous aux abris

Couvre feu encore plus contraint, nouveau confinement, tout est possible et tout est à craindre pour la culture. Restons groupés comme dirait Bernard Lenoir. Nous continuons évidemment de vous proposer chaque semaine notre sélection culturelle. Et bien entendu, découvrez le replay de La Mare Aux Grenouilles #13 de ce samedi 24 octobre

Du côté de la musique :

"Labyrinth" de Khatia Buniatishvili
"Contrasts", la 3eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Dreamer" de Rosaway
"No future" de Samarabalouf
"Verdure" de The Hyènes
"Got the manchu" de We Hate You Please Die
et toujours :
"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri

Au théâtre :

une nouveauté :
"Tout Dostoievski" au Théâtre Le Lucernaire
des comédies pour rire et sourire :
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"De quoi j'me mêle" au Théâtre d'Edgar
"Mon meilleur copain" au Palais des Glaces
les reprises :
"Françoise par Sagan" au Théâtre L'Archipel
"Caroline Loeb - Chiche !" au Théâtre L'Archipel
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Vous pouvez ne pas embrasser la mariée" à la Comédie des 3 Bornes
"Des Femmes" au Lavoir Moderne Parisien
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Voyage sur la route du Kikosaido - De Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernushi
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa

Cinéma :

en salle :
"Une vie secrète" de Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga
"L'Avventura" de Michelangelo Antonioni
at home :
"India Song" de Marguerite Duras
"Au bout du conte" de Agnès Jaoui
"L'effet aquatique" de Solveig Anspach
"Pourquoi tu pleures ?" de Katia Lewkowicz
"Henri" de Yolande Moreau
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert

Lecture avec :

"Le dérèglement joyeux de la métrique amoureuse" de Mathias Malzieu & Daria Nelson
"Le proche orient" de Catherine Saliou
"Mondes en guerre - tome 3 : Guerres mondiales et impériales, 1870-1945" de André Loez
et toujours :
"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 25 octobre 2020 : Tous aux abris
- La Mare Aux Grenouilles #13
- 18 octobre 2020 : Le grand incendie
- 11 octobre 2020 : La Mare Aux Grenouilles
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=