Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Raymonde Howard
For all the bruises black eyes and peas  (We Are Unique Records / La Baleine)  mars 2010

Raymonde, c'est pas dingue ça comme nom de scène ? Imaginez si Pj Harvey s'était faite appeler Marie-Chantal Durand... vous y êtes ? Rock n' roll indeed.

Bref, cette drôle de Raymonde ne vient pas du Dorset mais de Saint-Étienne. Et là, évidemment, de penser "oh l'autre, il est Stéphanois aussi et il essaie de vendre du produit régional !". Ce à quoi je repondrais sans hésiter : oui et en plus, vu le fonctionnement de son label We are Unique, dont je vous ai déjà parlé, c'est même du commerce équitable. Et non, car Stéphanoise ou pas, Laëtitia Fournier (vous pensiez vraiment qu'elle s'appelait Raymonde ?) propose un deuxième album superbe et pour vous en convaincre, si mes mots peuvent être sujet à subjectivité, il vous suffit de prendre un peu de temps pour en écouter quelques titres et vous serez rapidement convaincu du talent de la jeune ligérienne.

Sec, direct et sans fioritures, For all the bruises black eyes and peas est axé sur le couple, efficace, guitare (parfois mise en boucle) et batterie minimale et efficace. La voix de Laëtitia, elle aussi parfois mise en boucle, assurant le liant, à la fois féminine et charmeuse tout autant que venimeuse et déterminée rappelant, là encore, Polly Jean H.

De l'hypnotique "The naked lines" et ses boucles vocales sur une sorte de rythme blues aux boucles musicales de "Almost go unnoticed" et sa voix sensuelle en diable en passant par le très brut et très rock "Stay with me", ou le très tendu "Song to shoot him" de 56 secondes à peine, Raymonde Howard montre qu'elle a plus d'une corde à sa guitare et que les pédales de loops ne sont qu'accessoire et pas prétexte, que le rock peut être tendu autant que délicat, brut et féminin. "Who's got the girls" est un point fort de l'album, mêlant, boucles sonores et vocales, choeurs, batterie et guitare autour d'une mélodie imparable à écouter en boucle mais qui s'enchaine également à la perfection avec "Great minds think alike", lui aussi sur la corde raide axé sur une boucle vocale pour le moins ... rock 'n roll ...

En moins de 30 minutes (à peine plus long que son premier album), Raymonde Howard s'impose sans forcer et son For all the bruises black eyes and peas est un album qui compte et qui a tout l'air d'un classique à ranger sans complexe près de Dry (PJ Harvey), Epiphany in Brooklyn (Brenda Khan) ou Drink me (Salad).

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Le Lit de Raymonde Howard
La chronique de l'album S.W.E.A.T. de Raymonde Howard
Raymonde Howard en concert au Fil (22 novembre 2008)
Raymonde Howard en concert au Fil (6 juin 2009)
Raymonde Howard en concert au Fil (mercredi 6 octobre 2010)
L'interview de Raymonde Howard (16 avril 2010)
L'interview de Raymonde Howard (lundi 3 mars 2014)

En savoir plus :
Le site officiel de Raymonde Howard
Le Bandcamp de Raymonde Howard
Le Myspace de Raymonde Howard
Le Facebook de Raymonde Howard


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous
- 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres
- 6 octobre 2019 : Coup de froid
- 29 septembre 2019 : Une édition sans chichis
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=