Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ludo Pin - La Maison Tellier
Le Café de la Danse  (Paris)  mardi 6 avril 2010

Ce mardi 6 avril, le Café de la Danse affichait complet pour la venue des Normands de La Maison Tellier.

Ludo Pin, en première partie, fait bien son travail. Sept morceaux gentillets, vite placés, joués à la guitare et accompagnés de rythmes tendance dance. Très vite, il doit surmonter des problèmes techniques qui sont, selon lui, une marque de fabrique "Ludo Pin".

A 20h55, la Maison Tellier fait son apparition, sous les hourras d’un public composé en grande partie de fans de longue date, qui ont au moins assisté à l’un des concerts parisiens que le groupe donne depuis sa formation en 2004.

Difficile de ne pas être directement dans l’ambiance avec la petite intro instrumentale bercée de quelques accents chantants d’Helmut Tellier. Le show commence en anglais, avec "Goldmine".

Avant la chanson qui donne son nom à l’album, "L’Art de la Fugue", Helmut fait lever le public qui, finalement, ne demandait que cela. Mais, de par sa configuration, avec ses sièges intégrés, il est vrai que le Café de la Danse ne pousse pas à l’entrain.

Pourtant, le public en vient vite à partager l’enthousiasme que dégage le groupe sur scène. La fosse marque les rythmes folk en dodelinant de la tête, en tapant du pied ou en se déhanchant carrément. Une jeune femme en chemise à carreaux et chapeau de cowboy – bel hommage – juste devant la scène, se fait notamment remarquer par le chanteur.

Les morceaux s’enchaînent, extraits alternativement du dernier album ou du précédent. Maxime Prieux, du groupe The Elektrocution, partage la scène sur  le huitième morceau "Please do".  Penché sur le micro, sa prestation est appréciée, du public et des musiciens.

Banjo, mandoline, guitare, Raoul s’affaire. Le temps d’accorder les instruments, Helmut narre des anecdotes d’adolescents s’ennuyant dans le pays de Caux.

Certains morceaux sont plus rassembleurs que d’autres. Ou simplement plus connus. Quand le chanteur entonne "La chambre rose", extrait du premier album La Maison Tellier, sorti en 2006, le public suit.

Lippie vient prêter sa voix à "Il n’est point de sot métier 2". Un petit morceau calme aux trois quarts du concert, avant de repartir sur un blues. Chanté en anglais, parce que "le blues en français, ça craint", selon Helmut. La chanson suivante, intitulée "To a friend", est une grande déclaration d’amitié ponctuée de gros mots. Le tout en langue de Shakespeare, pour ne moins heurter nos sensibles oreilles.

Puis c’est reparti avec des morceaux rythmés, comme "Suite Royale" ou moins, tel que "Fraülein S.". On sent la fin du concert. Un dernier "Cactus Kid" et le groupe tire sa révérence, longuement applaudi. Et rappelé à coup de sifflets et de tapements de pied. Sans trop se faire attendre, La Maison Tellier reprend guitares, basse, batterie et trompette pour trois morceaux, dont sa fameuse reprise de Rage Against the Machine, "Killing in the Name".

Parce que les meilleures choses ont une fin, il faut bien reposer les instruments. Mais le public ne l’entend pas de cette oreille. Le groupe revient une dernière fois pour "Il n’est point de sot métier" et quitte la scène après un grand salut, large sourire aux lèvres. Après plus d’une heure et demie de concert, sans fausse note.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Le temps nous dira - EP de Ludo Pin
Ludo Pin en concert au Festival Aurores Montréal #2 (édition 2014)
La chronique de l'album L'art de la fugue de La Maison Tellier
La chronique de l'album Avalanche de La Maison Tellier
La Maison Tellier en concert au Festival Le Rock dans tous ses états 2006 (samedi)
La Maison Tellier en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Mardi)
La Maison Tellier en concert au Festival FNAC Indétendances 2010 (vendredi 23 juillet 2010)
La Maison Tellier en concert à L'Alhambra (mercredi 24 novembre 2010)
La Maison Tellier en concert au Festival Fnac Live #6 (édition 2016) - samedi 23 juillet
L'interview de La Maison Tellier (11 mars 2010)

En savoir plus :
Le site officiel de Ludo Pin
Le Myspace de Ludo Pin
Le site officiel de La Maison Tellier
Le Soundcloud de La Maison Tellier
Le Facebook de La Maison Tellier

Crédits photos : Marie Guerre (Toute la série sur Taste of Indie)


E.D         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=