Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Smooth
The Parade  (Discograph)  février 2010

Il est grand temps que cesse en France ce complexe d'infériorité en ce qui concerne la musique. Il faut arrêter de courir après les Beatles, de s'inventer des tares en prétextant que même la pire variété est meilleure ailleurs.

Il faut aussi revendiquer haut et fort le statut d'artisan de nombre de nos artistes locaux, loin des productions "radio-calibrées", aussi tubesques que vide de sens, seulement utiles à enrichir les actionnaires de l'industrie du disque au détriment de la véritable creation artistique. En gros, il faut de temps en temps écouter un peu plus la production locale pour se rendre compte que l'on passe bien souvent à côté de quelques perles musicales trop souvent cachées.

Smooth, même si la reconnaissance arrive peu à peu, est de ces groupes discrets mais efficaces qui, avec ce troisième album, confirme tout le bien qui a déjà été dit sur ces Nantais depuis quelques années.

Ni chanson française aux textes insipides, ni groupe arty qui voudrait réinventer New-York ou Manchester, Smooth joue sans complexe une musique étonnament variée mais cohérente, entre électro et pop, rock et soul se permettant même de faire chanter l'incontournable Dominique A dans la langue de Shakespeare.

Ce titre, "I know", se démarque également par une bien étrange introduction évoquant plus la cold wave de In the nursery que la musique de Dominique A. Pourtant, le titre prend ensuite un virage assez fort pour donner une chanson sombre et pop en même temps.

Capable de beaucoup de choses, Smooth enchaîne les titres comme autant de challenges. Ainsi "The smooth parade", pop brillante et decoincee, précède "Freedom is a road", titre instrumental electro dans lequel débarque un drôle de sample vocal de "Black Betty". De quoi avoir l'air bizarre dit comme cela mais pourtant efficace et bien amené.

"Another life" renoue avec une pop plus légère et tubesque mêlant electro, rythmique un peu funky et voix fluette mais pas effacée, à classer dans une mouvance située entre les Wombats et Pony Pony Run Run.

Mais cela ne suffit pas à classifier Smooth car on trouvera sur l'album des moments soul ("Music" avec la chanteuse Amelie évoque le blues tordu de Moriarty), funk, electro et même de la pop plus "expérimentale" qui pourrait évoquer Hector Zazou ou Ozark Henry comme sur "My body". Quelques morceaux mélangent quant à eux de nombreux genres comme ce curieux mais remarquable "Heart bea(s)t" entre electro, hip hop, new wave (le refrain rappelle Frazier Chorus), reggae et jazz.

Même l'incursion d'Alain Chauvet qui slame sur "Manson", titre aux airs de Massive Attack, en français en une réussite.

On pourra toujours reprocher à Smooth de vouloir trop bien faire en allant caser à la fin de ce bel album des remixes dispensables qui gâchent un peu le plaisir de l'écoute de ce disque qui se suffit pourtant à lui-même. Pour le reste, The Parade est une bonne surprise de plus dans le paysage musical français !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Smooth en concert au Festival Microcosm 5
Smooth en concert au Festival Fnac Indétendances 2005

En savoir plus :
Le site officiel de Smooth
Le Myspace de Smooth


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-06-07 :
Listen in Bed - Lullaby (Mix #15)
Jo Wedin & Jean Felzine - Interview
Alexandre Herer - Nunataq
Minhsai - Introsessions EP
LANE - Pictures Of Century
Chouk Bwa & The Ångströmers - Vodou Alé
Quatuor Eclisses - Evocación
Moh! Kouyaté - Guinea Music All Stars
Orwell - Parcelle Brillante
Tazieff - Is this Natural
The Reed Conservation Society - EP 2

• Edition du 2020-05-31 :
Enzo Carniel - Wallsdown

• Edition du 2020-05-24 :
Quintet Bumbac - Miroirs
Maîtrise Notre-Dame de Paris - Notre-Dame, Cathédrale d'émotions
Gary Bartz & Maisha - Night Dreamer Direct-To-Disc Sessions
Antoine Hénaut - Par défaut
Jean Daufresne & Mathilde Nguyen - Miroir
Isabel Sörling -  Mareld 
Larkin Poe - Self Made Man
Marie Oppert - Enchantée
Miro Shot - Interview
Eldad Zitrin - Three old Words
 

• Archives :
Match - Superficial please EP
TV Party - Dark Heart EP
InRed - Brute Art
The Eternal Youth - Nothing is never over
Alexis Kossenko, Anna Reinhold & Emmanuel Olivier - Soir Païen
Morgane Imbeaud - Interview
Philippe Cassard - Schubert, Sonates pour piano D.845 & D.850
Other Lives - For Their Love
Myriam Barbaux-Cohen - Enrique Granados : Oeuvres pour Piano
Cuareim Quartet & Natascha Rogers - Danzas
Benoit Bourgeois - Invisible
Bertrand Betsch - La traversée
Bambara - Stray
Miro Shot - Content
Batist and the 73' - Love Songs EP
Babx - Les Saisons Volatiles
Grand Palladium - Grand Palladium
Féloche - Féloche and the Mandolin' Orchestra
Maghreb K7 Club Synth Raï, Chaoui & Staifi 1985-1997 - Divers
Tristan Pfaff - Tableaux d'Enfance
The HeadShakers - The Headshakers
Foehn Trio - Highlines
Gaëtane Prouvost & Éliane Reyes - D'Indy - Dupuy : Sonates
Les Tit'Nassels - Le live des 20 ans
Fiona Apple - Fetch the Bolt Cutters
Fabien Martin - Interview
Listen in Bed - I LIke You (Mix #14)
Lazy Flow - Global Warming EP
Gemma & Pierre Rochefort - Les Autres single
Koki Nakano - Pre-choreographed
- les derniers albums (6065)
- les derniers articles (151)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1094)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=