Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Smooth
The Parade  (Discograph)  février 2010

Il est grand temps que cesse en France ce complexe d'infériorité en ce qui concerne la musique. Il faut arrêter de courir après les Beatles, de s'inventer des tares en prétextant que même la pire variété est meilleure ailleurs.

Il faut aussi revendiquer haut et fort le statut d'artisan de nombre de nos artistes locaux, loin des productions "radio-calibrées", aussi tubesques que vide de sens, seulement utiles à enrichir les actionnaires de l'industrie du disque au détriment de la véritable creation artistique. En gros, il faut de temps en temps écouter un peu plus la production locale pour se rendre compte que l'on passe bien souvent à côté de quelques perles musicales trop souvent cachées.

Smooth, même si la reconnaissance arrive peu à peu, est de ces groupes discrets mais efficaces qui, avec ce troisième album, confirme tout le bien qui a déjà été dit sur ces Nantais depuis quelques années.

Ni chanson française aux textes insipides, ni groupe arty qui voudrait réinventer New-York ou Manchester, Smooth joue sans complexe une musique étonnament variée mais cohérente, entre électro et pop, rock et soul se permettant même de faire chanter l'incontournable Dominique A dans la langue de Shakespeare.

Ce titre, "I know", se démarque également par une bien étrange introduction évoquant plus la cold wave de In the nursery que la musique de Dominique A. Pourtant, le titre prend ensuite un virage assez fort pour donner une chanson sombre et pop en même temps.

Capable de beaucoup de choses, Smooth enchaîne les titres comme autant de challenges. Ainsi "The smooth parade", pop brillante et decoincee, précède "Freedom is a road", titre instrumental electro dans lequel débarque un drôle de sample vocal de "Black Betty". De quoi avoir l'air bizarre dit comme cela mais pourtant efficace et bien amené.

"Another life" renoue avec une pop plus légère et tubesque mêlant electro, rythmique un peu funky et voix fluette mais pas effacée, à classer dans une mouvance située entre les Wombats et Pony Pony Run Run.

Mais cela ne suffit pas à classifier Smooth car on trouvera sur l'album des moments soul ("Music" avec la chanteuse Amelie évoque le blues tordu de Moriarty), funk, electro et même de la pop plus "expérimentale" qui pourrait évoquer Hector Zazou ou Ozark Henry comme sur "My body". Quelques morceaux mélangent quant à eux de nombreux genres comme ce curieux mais remarquable "Heart bea(s)t" entre electro, hip hop, new wave (le refrain rappelle Frazier Chorus), reggae et jazz.

Même l'incursion d'Alain Chauvet qui slame sur "Manson", titre aux airs de Massive Attack, en français en une réussite.

On pourra toujours reprocher à Smooth de vouloir trop bien faire en allant caser à la fin de ce bel album des remixes dispensables qui gâchent un peu le plaisir de l'écoute de ce disque qui se suffit pourtant à lui-même. Pour le reste, The Parade est une bonne surprise de plus dans le paysage musical français !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Smooth en concert au Festival Microcosm 5
Smooth en concert au Festival Fnac Indétendances 2005

En savoir plus :
Le site officiel de Smooth
Le Myspace de Smooth


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=