Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Absynthe Minded
Absynthe Minded  (AZ / Universal)  février 2010

L'album éponyme du groupe belge Absynthe Minded est une vraie merveille.

Voilà un groupe qui sait définitive se renouveler au fil de ses albums, et ce depuis New Day en 2005, tout en gardant son essence et son énergie. Ainsi le groupe a su puiser ses forces et exprimer son talent au sein du rock, de la pop, du blues, ou même du jazz. La réussite de ce dernier album est époustouflante.

Une guitare rock tzigane, une contrebasse grave et omniprésente, un piano jazzy mélodique, un violon qui illumine chaque morceau. Du talent, une jolie voix et surtout un plaisir de jouer ensemble. Voilà comment définir grossièrement le groupe belge.

Les influences tziganes qui animent le groupe y sont sûrement pour quelque chose, dès la première écoute l'oreille ne peut rester insensible. Le premier morceau "If you don't go, I don't go" ouvre l'album de manière assez vertigineuse et retient immédiatement l'attention sur un air swing "à l'ancienne".

Le groupe navigue au fil de l'album à travers des styles différents mélangés subtilement, la mélodie et la pluralité des instruments nous emmenant d'une douce balade au piano dans quelques envolées plus pop avant de flirter avec le jazz joué sur fond de guitare rock.

Le riff et le refrain du titre "Envoi", qui est déjà un tube en Belgique, imprègnent tous nos sens et nous offrent un petit goût d'été agréable. Un folklore coloré et frais, des morceaux qui s'éloignent parfois fortement les uns des autres, mais on se laisse prendre au jeu, on suit, même si la chanson nous échappe petit à petit, on en redemande.

On pourrait avoir peur de ne pas trouver ses repères dans tant d'éclectisme, mais au final le groupe marie si bien les genres musicaux que l'on attrape facilement la ligne conductrice, se laissant emporter avec plaisir avec les morceaux qui s'éparpillent ça et là, nous faisant voyager dans des horizons différents finalement bien calibrés.
Certains titres comme "Week-end in Bombay" ont un pouvoir musical hypnotique et enivrant qui en font un parfait échappatoire, avant de nous lâcher dans le minimalisme et le dépouillement perturbant d'un "Oh! The Longing" pourtant si intense.

Le disque est une nouvelle réussite en Belgique, déjà couronné aux victoires de la musique belges et disque de platine à peine sorti. Ce contrat avec AZ/Universal risque de les propulser au-delà des frontières.

Voilà un album d'une grande maturité artistique, à écouter le casque sur les oreilles ou au contraire à plein volume le long d'une route, sentiment de liberté garanti.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Absynthe Minded en concert au Fil (mercredi 7 novembre 2012)

En savoir plus :
Le site officiel de Absynthe Minded
Le Myspace de Absynthe Minded


Marion Agé         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=