Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Angil & The Hiddentracks
The And  (We are Unique ! Records)  mai 2010

Certains albums sont comme un aller-retour au supermarché : on y prend ce que l'on était venu y chercher, un single, une reprise ; on paie ; on s'en va. D'autres disques sont comme une balade en forêt, insouciante, que l'on écoute l'oreille distraite par la main de l'aimé dans sa main ; des disques à partager, gorgés d'émotion. D'autres disques sont comme un chemin de grande randonnée sous le pas du marcheur aguerri : c'est soi-même que l'on vient y rencontrer, au cœur de paysages majestueux que l'on n'aurait su imaginer, aux détours de chemins qui ne débouchent toujours que sur de nouveaux continents à explorer.

Certains disques sont comme des films hollywoodiens, bien calibrés, précisément montés, spectaculaires. D'autres sentent l'humour troupier franchouillard, façon maréchaussée et formes de vies venues d'autres planètes ; on y pète et on y rote autant que l'on y joue de musique ; on y dit des grossièretés en guise de paroles, comme si cela pouvait suffire. D'autres sont comme des films d'auteur, qui inventent leur propre esthétique au fur et à mesure qu'ils s'écrivent, qui font d'un studio d'enregistrement un laboratoire, d'une partition un message secret dont dépend le futur de l'humanité.

Certains disques sont à la musique l'équivalent du fast-food : une bouffe hors de prix, insipide, aseptisée, responsable de nombre de désastres digestifs dont les lieux d'aisance se souviennent parfois longuement, fallacieuse jusque dans ses ingrédients recomposés. Certains disques sont un plat familial, que l'on partage le dimanche dans la chaleur d'un foyer qui nous protège douillettement des intempéries extérieures ; patiemment mitonné dans l'un de ces plus vieux pots, avec l'amour et le savoir-faire inimitable d'une maman, qui nous rappelleront peut-être avec délice notre enfance. D'autres encore sont la spécialité d'un chef dont le renom n'est pas emprunté, élaborés et évidents tout à la fois, qui savent guider les papilles vers d'insoupçonnés délices, lui ouvrir de nouveaux horizons.

Il est des disques que l'on décrira patiemment, parce qu'il n'y aurait rien d'autre à en dire que le nom de ses musiciens, le nombre de cordes de ses instruments. Il est des disques que l'on ne comprendra bien que dans un contexte, dans une histoire ; des disques à propos desquels ce ne serait pas érudition gratuite que de savoir retracer un cheminement, expliquer une démarche ; des disques-concepts, parfois ; des disques intelligents, en tout cas. Et puis il y a The And. The And est quelque chose comme le deuxième album d'Angil & the Hiddentracks. Et c'est l'un de ces albums riches, décomplexés, inventifs, inspirés, créatifs, étonnants, raffinés, évocateurs, puissants, inattendus – de ces albums dont la question dépasse celle d'un genre ou d'un mouvement musical et qui vous changeraient volontiers la vie musicale, qui que vous soyez ; un de ces albums dont il ne devrait pas y avoir besoin de dire quoi que ce soit de plus ; certaines choses importantes se passent en musique, tout simplement.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Teaser for : Matter de Angil
La chronique de l'album Oulipo saliva de Angil
La chronique de l'album Angil Was A Cat de Angil
La chronique de l'album Now de Angil and the Hiddentracks
La chronique de l'album Angil and the fucking Hiddentracks de Angil and the Hiddentracks
La chronique de l'album Lines EP de Angil and the Hiddentracks
La chronique de l'album AWAC EP de AWAC - Angil Was a Cat
Angil en concert au Pop In (26 janvier 2005)
Angil en concert à La Guinguette Pirate (23 février 2005)
Angil en concert à Fête de la Musique (21 juin 2005)
Angil en concert au Nouveau Casino (30 novembre 2005)
Angil en concert à Par Mickaël Mottet (mai 2008)
Angil en concert à Angil & the Hiddentracks - Old Mountain Station (mercredi 30 mars 2011)
L'interview de Angil (février 2005)
L'interview de Angil (mai 2007)
L'interview de Angil and the Hiddentracks (décembre 2014)
Articles : L'ontologie musicale de Mickaël Mottet - Notes sur la philosophie immanente d'Angil and the Hiddentracks

En savoir plus :
Le site officiel de Angil & The Hiddentracks
Le Myspace de Angil & The Hiddentracks
Le site officiel de We are Unique ! Records


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Angil & The Hiddentracks (18 juin 2013)
Angil and the Hiddentracks (8 janvier 2010)
Angil & The Hiddentracks (18 juin 2013)
Michael Wookey & The Hiddentracks (1 décembre 2011)
Angil and the Hiddentracks (8 janvier 2010)


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=