Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Modey Lemon
Interview  (Labels)  mai 2004

Modey Lemon présente son nouvel album Thunder and Lightening. Ca fleure bon le Black Sabbath d’antan, c’est direct et incisif, (aucune des 12 chansons de l’album ne dépasse les 3 minutes), limite tellurique ; les textes sont une des grandes ambitions du duo de Pittsburg, qui vient d’intégrer un troisième larron, et… on les a rencontré !

Bonjour, pour ceux qui ne vous connaissent pas, comment présenteriez-vous votre nouvel album "Thunder and Lightening" ?

Modey Lemon : Essentiellement, jusque-là on était deux : Phil Boyd (composition, texte, chant), et moi-même (Paul Quattrone – batterie). Aujourd’hui nous sommes trois : Jason Kirker (guitare, claviers) nous a rejoint et ça change tout. Le changement est très clair sur « Poisonous Ink Clouds » et « Black Flamingos » deux morceaux exclusivement présents sur la version européenne de notre nouvel album. On a travaillé à trois sur ces titres et très honnêtement, je trouve que tout ce que nous avons fait à trois est bien meilleur que tout ce que nous avons jamais produit à deux.

On parle beaucoup de vos textes . Ils sont présentés comme vraiment importants pour vous. Pourquoi ?

Modey Lemon – Phil Boyd : Dans les groupes de rock, je trouve qu’il y a de moins en moins d’auteurs qui prennent le temps d’écrire ou qui sont capables d’écrire des textes sincères, risqués. Depuis dix à quinze ans, il y a de plus en plus de cynisme, moins de risque, moins d’histoire. Même si j’ai bien conscience qu’un bon texte n’est pas forcément un texte compliqué.

Le texte dont je suis le plus fier sur ce nouvel album c’est "Gemini Twins". Je trouve que c’est le plus accompli parce qu’il peut être lu sous différents angles ; la relation à deux peut être entre amoureux, entre parent/enfant, entre amis… la place à l’interprétation est grande et dépend de chacun.

Mon ambition c’est d’écrire un texte dont je pourrai être fier jusqu’à la fin de mes jours. Dans le quel je me serais mis en danger, sans peurs de mes sentiments, vulnérable… et en même temps, il faut que nous travaillions sur l‘équilibre entre les textes et la musique. Je mets tellement dans les textes qu’à certains moment, dans "Thunder and Lightening", ils font de l’ombre à la musique, à des moments plus légers ou simplement joyeux. C’est un des axes de travail pour le prochain album.

Vous parlez déjà du prochain album ? Travaillez-vous déjà sur le prochain opus ? C’est pour quand ?

Modey Lemon : On a tellement d’idées que l’on pourrait facilement sortir un double-album ! Mais il faut que nous travaillions dessus, que l’on fasse évoluer la rythmique, les mélodies, … Bref on s’y met dès qu’on a du temps. C’est-à-dire pas avant cet été, parce qu’on est en tournée jusque-là.

On vous compare à beaucoup d’autres groupes (Black Sabbath – sic ! – Suicide, Cramps)… mais vous, qu’est-ce que vous écoutez ?

Modey Lemon : Ca va peut-être vous paraître bizarre, mais on écoute des groupes et chanteurs qui n’ont a priori rien à voir avec ce que nous faisons ; cependant, on puise idées et inspiration dans chacun d’eux. On peut citer "en vrac" : Jame Brown, Captain Beafhart, Pussy Galor, Neil Young, Black Sabbath, Joy Division, Suicide … Les groupes actuels qui nous intéressent le plus sont Main Liners, un groupe rock-psychédélique japonais et Lighting Bolt qui va se produire pour le première fois en Europe le mois prochain – courrez-y !

Qu’est-ce qui vous énerve franchement dans tout ce que vous avez pu lire sur vous et qu’est-ce qui vous plaît le plus ?

Modey Lemon : Le truc qui nous rend dingue, c’est quand à la lecture d’un papier il est évident qu’ils n’ont même pas écouté notre disque et ils écrivent "3 mecs, rock-garage, Pittsburg". Par contre, ce qui nous plaît le plus, sont les critiques objectivement sont écrites contre notre musique. Notre préférée c’est un type dans le Montana qui n’aimait vraiment pas l’album et qui a écrit "c’est comme se plonger dans un bain d’huile bouillante"… probablement une des meilleures critiques que nous ayons eues !

Et au chapitre des projets ?

Modey Lemon : On est en pleine tournée, on vient de finir nos dates au Royaume-Uni, on a fait également Berlin en Europe et les US et l’Australie. Mais on a un projet secret, rien de concret encore, mais on aimerait vraiment bien : une grande tournée européenne en avril-mai.

Pouvez-vous nous donner trois mots pour définir votre musique ?

Modey Lemon : Ca doit se situer entre « Eclate, Tue, Détruis » et « Arc-en-ciel, licorne, fée ».

C’est pour ça qu’il faut détruire Carthage…

 

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Predator EP de Modey Lemon
La chronique de l'album Thunder And Lightning de Modey Lemon
Modey Lemon en concert au Festival Les Transmusicales de Rennes 2004 (samedi)


Delenda         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 10 novembre 2019 : Non à la morosité
- 3 novembre 2019 : Ivan, Boris et elle
- 27 octobre 2019 : La révolution en marche
- 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=