Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Modey Lemon
Interview  (Labels)  mai 2004

Modey Lemon présente son nouvel album Thunder and Lightening. Ca fleure bon le Black Sabbath d’antan, c’est direct et incisif, (aucune des 12 chansons de l’album ne dépasse les 3 minutes), limite tellurique ; les textes sont une des grandes ambitions du duo de Pittsburg, qui vient d’intégrer un troisième larron, et… on les a rencontré !

Bonjour, pour ceux qui ne vous connaissent pas, comment présenteriez-vous votre nouvel album "Thunder and Lightening" ?

Modey Lemon : Essentiellement, jusque-là on était deux : Phil Boyd (composition, texte, chant), et moi-même (Paul Quattrone – batterie). Aujourd’hui nous sommes trois : Jason Kirker (guitare, claviers) nous a rejoint et ça change tout. Le changement est très clair sur « Poisonous Ink Clouds » et « Black Flamingos » deux morceaux exclusivement présents sur la version européenne de notre nouvel album. On a travaillé à trois sur ces titres et très honnêtement, je trouve que tout ce que nous avons fait à trois est bien meilleur que tout ce que nous avons jamais produit à deux.

On parle beaucoup de vos textes . Ils sont présentés comme vraiment importants pour vous. Pourquoi ?

Modey Lemon – Phil Boyd : Dans les groupes de rock, je trouve qu’il y a de moins en moins d’auteurs qui prennent le temps d’écrire ou qui sont capables d’écrire des textes sincères, risqués. Depuis dix à quinze ans, il y a de plus en plus de cynisme, moins de risque, moins d’histoire. Même si j’ai bien conscience qu’un bon texte n’est pas forcément un texte compliqué.

Le texte dont je suis le plus fier sur ce nouvel album c’est "Gemini Twins". Je trouve que c’est le plus accompli parce qu’il peut être lu sous différents angles ; la relation à deux peut être entre amoureux, entre parent/enfant, entre amis… la place à l’interprétation est grande et dépend de chacun.

Mon ambition c’est d’écrire un texte dont je pourrai être fier jusqu’à la fin de mes jours. Dans le quel je me serais mis en danger, sans peurs de mes sentiments, vulnérable… et en même temps, il faut que nous travaillions sur l‘équilibre entre les textes et la musique. Je mets tellement dans les textes qu’à certains moment, dans "Thunder and Lightening", ils font de l’ombre à la musique, à des moments plus légers ou simplement joyeux. C’est un des axes de travail pour le prochain album.

Vous parlez déjà du prochain album ? Travaillez-vous déjà sur le prochain opus ? C’est pour quand ?

Modey Lemon : On a tellement d’idées que l’on pourrait facilement sortir un double-album ! Mais il faut que nous travaillions dessus, que l’on fasse évoluer la rythmique, les mélodies, … Bref on s’y met dès qu’on a du temps. C’est-à-dire pas avant cet été, parce qu’on est en tournée jusque-là.

On vous compare à beaucoup d’autres groupes (Black Sabbath – sic ! – Suicide, Cramps)… mais vous, qu’est-ce que vous écoutez ?

Modey Lemon : Ca va peut-être vous paraître bizarre, mais on écoute des groupes et chanteurs qui n’ont a priori rien à voir avec ce que nous faisons ; cependant, on puise idées et inspiration dans chacun d’eux. On peut citer "en vrac" : Jame Brown, Captain Beafhart, Pussy Galor, Neil Young, Black Sabbath, Joy Division, Suicide … Les groupes actuels qui nous intéressent le plus sont Main Liners, un groupe rock-psychédélique japonais et Lighting Bolt qui va se produire pour le première fois en Europe le mois prochain – courrez-y !

Qu’est-ce qui vous énerve franchement dans tout ce que vous avez pu lire sur vous et qu’est-ce qui vous plaît le plus ?

Modey Lemon : Le truc qui nous rend dingue, c’est quand à la lecture d’un papier il est évident qu’ils n’ont même pas écouté notre disque et ils écrivent "3 mecs, rock-garage, Pittsburg". Par contre, ce qui nous plaît le plus, sont les critiques objectivement sont écrites contre notre musique. Notre préférée c’est un type dans le Montana qui n’aimait vraiment pas l’album et qui a écrit "c’est comme se plonger dans un bain d’huile bouillante"… probablement une des meilleures critiques que nous ayons eues !

Et au chapitre des projets ?

Modey Lemon : On est en pleine tournée, on vient de finir nos dates au Royaume-Uni, on a fait également Berlin en Europe et les US et l’Australie. Mais on a un projet secret, rien de concret encore, mais on aimerait vraiment bien : une grande tournée européenne en avril-mai.

Pouvez-vous nous donner trois mots pour définir votre musique ?

Modey Lemon : Ca doit se situer entre « Eclate, Tue, Détruis » et « Arc-en-ciel, licorne, fée ».

C’est pour ça qu’il faut détruire Carthage…

 

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Predator EP de Modey Lemon
La chronique de l'album Thunder And Lightning de Modey Lemon
Modey Lemon en concert au Festival Les Transmusicales de Rennes 2004 (samedi)


Delenda         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-10-13 :
Orouni - Interview
Listen in Bed - The Sopranos (Mix #2)
Listen in Bed - Vinyles (émission 2)
Vanille - Amazona
Parlor Snakes - Disaster Serenades
Olivier Rocabois - Ship Of Women / Somewhere In A Nightmare EP
Marie Sigal - Les géraniums EP
Festival Levitation France #7 (édition 2019) - The Warlocks - Black Midi - Frustration - Iceage - Fat White Family - Vanishing Twin - France - L'Epée - Frankie and the Witch Fingers
Pierre Daven-Keller - Kino Music
Michel Dalberto - Beethoven, 5 Sonates pour piano
Sarah Amsellem - Miracles
Vincent David - Pulse
La Féline - Vie Future
Samba de la Muerte - A Life with Large Opening

• Edition du 2019-10-06 :
Xavier - Sprayed Love
Fabien Martin - aMour(s)
Alexandra Luiceanu - Matriochka : Romantic Fantaisies & Transcriptions from Russia
Maud Geffray - Still Life : a tribute to Philip Glass
Alex Beaupain - Pas plus le jour que la nuit
Lucienne Renaudin Vary - Mademoiselle in New York
The Great Old Ones - Interview
Hugues Mayot - L'Arbre rouge
Liam Gallagher - Why me ? Why not.
Baden Baden - La Nuit Devant
Rabih Abou-Khalil - The Flood and The Fate of The Fish
Listen in Bed - Drive (Mix #1)
Listen in Bed - Les disques dans notre vide poche (émission #1)
 

• Archives :
Johanna Saint-Pierre - The NYC Summer Sessions EP
Holy Fuck - Luxe featuring Alexis Taylor
Alarm Will Sound - The hunger
Bruno Rigutto - Chopin : Nocturnes
Sylvain Rifflet - Troubadours
Ensemble Aedes & Mathieu Romano - Brel & Barbara A cappella
Initiative H - Initiative H X Moondog Pax for a Sax Remix
Boucan - Déborder
Caravan Palace - Chronologic
Nantucket Nurse - The Uncompleted Works Volumes 1, 2 &3
Mister Moonlight - The Basement Tapes
Debout sur le Zinc - Vian par Debout sur le Zinc
Studio Electrophonique - Buxton Palace Hotel
Quatuor Béla & Moriba Koïta - Impressions d'Afrique
Mike Patton & Jean-Claude Vannier - Corpse Flower
Samir Barris - Fin d'été
Gérald Genty - Là-Haut
Joseph Fisher - Interview
Florian Noack - Prokofiev : Visions Fugitives
Hildebrandt - ïLeL
Dpt Store - Tokyo dreams
Kronos Quartet - Terry Riley : Sun Rings
One Rusty Band - Voodoo Queen
Marie-Nicole Lemieux - Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières
Black Midi - Schlagenheim
Moddi - Like In 1968
L'épée - Diabolique
Violet Arnold - Moon
Festival Check-In Party #1 (édition 2019) - jeudi 22 août - Prince Miiaou - Julia Jacklin - Clara Luciani - Patti Smith - Jeanne Added
Festival Check-In Party #1 (édition 2019) - Vendredi 23 août - Namdose - Puts Marie - Yak - Slaves - Lysistrata - Gogol Bordello - The Psychotic Monks - Foals
- les derniers albums (5764)
- les derniers articles (128)
- les derniers concerts (2314)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1077)
- les derniers livres (7)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=