Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pearly Gate Music - Villagers - The Middle East
La Maroquinerie  (Paris)  29 juin 2010

Mardi 29 juin. 30° au thermomètre et la rue de Ménilmontant à monter. Il faut une raison plus que valable pour aller à la Maroquinerie ce soir. Elle accueille en effet une soirée indie folk plus qu'attendue.

Entrée en matière avec Pearly Gate Music. Parce qu’on a fait quelques recherches avant (quand même), on sait que le leader Zach Tillman se trouve être le frère d’un membre de Fleet Foxes. Le public s'attendant donc, comme moi, à retrouver la solennité musicale du groupe américain, il sera plutôt déçu. Les mélodies sont étranges, dans le sens négatif du terme, malgré une technicité certaine. Le manque de cohésion entre les membres du groupe est frappant et cela peine à dynamiser le concert. Avoir deux comparses musiciennes visiblement shootées n'aide pas non plus soit dit en passant... Bref, un début de soirée qui nous fait regretter la montée difficile.

Arrive ensuite Villagers. Conor J. O'Brien de son vrai nom, petit bonhomme irlandais, débarque dans une salle déjà acquise à sa cause, tant sa prestation au Point Ephémère il y un mois fut lumineuse.

Ce qui frappe chez Villagers, c’est l'émotion dégagée par la musique. A aucun moment du concert la tension ne retombera à la Maroquinerie.

De par sa puissance vocale et la maitrise totale de son instrument, il fait frissonner tous les spectateurs. "Pieces", "Becoming a Jackal", "Home", "Ship of Promises", les neuf titres s’enchainent beaucoup trop vite. Une reprise de Roy Orbison clôturera un set sublime, accentué par la gentillesse et le sourire de notre interprète. Applaudimètre au top pour notre chouchou irlandais !

The Middle East, tête d’affiche arrivant quelque peu après la bataille, entame un set que l’on espère haut en couleur. Les sept comparses, de loin (j’ai dit de loin), s’apparentent à Arcade Fire : clavier, accordéon, guitares folk et électriques… mais venus d’Australie. Ils déroulent un set assez monotone, joli mais monotone. Seuls les singles "Blood" et ses chœurs repris par la foule et l'émouvant "Darkest Side" dynamiseront un peu l’ambiance. Finalement, c’est beau, c’est bien fait, mais ce set ne nous laisse pas aussi marqué que celui de Villagers.

Une question nous taraude, à quand la prochaine venue de mister Conor ?

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Becoming a Jackal de Villagers
La chronique de l'album Darling Arithmetic de Villagers
La chronique de l'album Where Have You Been All My Life ? de Villagers
Villagers en concert au Festival Pukkelpop 2010 (vendredi 20 août 2010)
Villagers en concert à La Maroquinerie (lundi 11 avril 2011)
Villagers en concert au Grand Mix (6 mars 2013)
Villagers en concert au Festival Fnac Live #3 (édition 2013) - Jeudi
Villagers en concert à La Maroquinerie (jeudi 25 février 2016)
La chronique de l'album The recordings of the middle East (EP) de The Middle East
La chronique de l'album I Want That You Are Always Happy de The Middle East

En savoir plus :
Le Myspace de Pearly Gate Music
Le site officiel de Villagers
Le Facebook de Villagers
Le site officiel de The Middle East
Le Myspace de The Middle East

Crédits photos : Camille Promérat (Toute la série sur Taste of Indie)


Camille         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 25 août 2019 : C'est la rentrée ... littéraire

Cette semaine on continue de passer en revue les sorties littéraires de la rentrée en attendant la fin des vacances alors que la rentrée théâtrale commence à pointer son nez. Bonne lecture.

Lecture avec :

"Baikonour" de Odile d'Oultremont
"Civilizations" de Laurent Binet
"Kintu" de Jennifer Nansubuga Makumbi
"L'été meurt jeune" de Mirko Sabatino
"Les liens" de Domenico Starnone
"Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon" de Jean Paul Dubois
et toujours :
"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

"Les Témoins" à la Manufacture des Abbesses
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Hervé" au Théâtre de la Reine Blanche
"Quand l'Amour des Notes..." au Théâtre Essaion
des reprises
"La Machine de Turing au Théâtre Michel
"Sherlock Holmes et le Mystère de Boscombe" au Grand Point Virgule
"Michel For ever" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tchekhov en folie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Bronx" à la Scène Libre
"Lisa et moi" au Théâtre Essaion
"Les Swinging Poules - Chansons sunchronisées" au Théâtre Essaion
"J'admire l'aisance avec laquelle tu prends des décisions catstrophiques" au Théâtre de la Reine Blanche
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

la dernière ligne droite "L'Allemagne romantique - Dessins des musées de Weimar" au Petit Palais

Cinéma avec :

"Une fille facile" de Rebecca Zlotowski
"L'Oeuf dure" de Rémi Lange


Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres
- 6 octobre 2019 : Coup de froid
- 29 septembre 2019 : Une édition sans chichis
- 22 septembre 2019 : Fin d'été
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=