Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Poupée(s)
Théâtre La Loge  (Paris)  juillet 2010

Spectacle conçu et interprété par David Costé et Maëlle Faucheur.

La Compagnie Le Dahu, fondée par David Costé et Maëlle Faucheur pour "mettre en laboratoire le fonctionnement des conditionnements sociaux, des personnalités, des prises de position et des croyances", propose avec "Poupée(s)", qu'ils qualifient de "conte biscornu à deux personnages", d'explorer la figure symbolique de la poupée.

Une thématique intéressante s'il en est par la forme anthropomorphique de la poupée et sa résonance avec le corps qui est le véhicule et l'instrument du comédien et du danseur qui, selon les conceptions, se dédouble ou transmute entre homme et personnage et joue avec son propre corps qu'il instrumentalise comme une marionnette.

Une thématique complexe également par la diversité de ses déclinaisons, entre la poupée objet de construction de soi mais également objet de projection cathartique des névroses, la poupée ludique de l'enfant et la poupée gonflable substitut féminin fantasmatique des pulsions sexuelles, sujet intimiste du double-miroir, objet magique et initiatique ou produit de consommation idéologique pour un prêt-à-penser.

De Barbie à l'héroïne des contes de fées ou de fantasmes en passant par la poupée bellmerienne, tout ce corpus réflexif est abordé et "représenté" par le spectacle hybride des deux officiants qui mêle théâtre, danse et arts plastiques dans un registre qui ressortit essentiellement à l'exploration et aux limites du jeu corporel, et qui peut, parfois, paraître hermétique parce que non balisé en paroles.

Le spectacle commence par la naissance saisissante de la "poupée", soubresauts dans une poche placentaire qui voit la vie émerger des limbes archaïques de manière asynchrone, titubante et pourtant si déterminée, jusqu'à ce qu'une main vienne la tenir. Terrifiant et d'une beauté esthétique éblouissante.

La prestation de Maëlle Faucheur, comédienne initiée à la "danse du corps obscur" qu'est le butô, est, à ce titre, simultanément surprenante, fascinante et mystérieusement lumineuse par sa propension à l'évocation d'images mentales qui font sens, souvent intimes, voire dérangeantes, mais jamais neutres.

Un très beau travail d'une compagnie plus que prometteuse qui s'est fixée des objectifs ambitieux et exigeants.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=